Omelette de la Forêt

Publié le 22 Octobre 2006

Que diriez vous d’une bonne omelette forestière ou de la forêt comme vous voulez.

En premier réhydratez les cèpes que vous avez ramassés cet automne et fait sécher sur une ficelle de cuisine dans la soupente et à l’abri des rats et autres bestiaux.
Il se peut que quelques mouches fassent leurs petits cacas dessus, et oui.
Cela prend un certain temps, il faut qu’ils gonflent un peu les bougres.
Egouttez les bien et rincez à  nouveau.
Je pense qu’avant de les faire tremper vous les avez rincés !!
Faire blanchir une petite  poignée de lardon puis rincez les  à l’eau froide.
Coupez quelques pommes de terre en rondelles, les rincer, et épongez les.
Dans une bonne poêle en acier

"Non pas celle là c'est une poêle pour un seul bon mangeur"

( pour les amateurs ils peuvent se servir de la T) mettre de l’huile d’olive et faites bien revenir le tout, petit salé, cèpes et pommes de terre.
Battre le nombre d’œufs que vous jugez nécessaire, ce n’est pas la peine de mettre la coquille, avec poivre, sel « très peu attention Petit Salé » persil plat et ail hachés fins.

Versez le tout dans votre poêle et faites cuire l’omelette des deux cotés mais il faut qu’elle reste moelleuse à l’intérieur.

Servir avec une bonne salade Ferre un peu aïlée.

Quelques litres de bon rouge fruité et ne pensez plus au caca de mouches, mais plutôt , est ce que c'était bien des cèpes.

Rédigé par jupiter

Publié dans #Plats Communs

Commenter cet article