Extraction de l'eau de griottes.

Publié le 4 Juin 2011

Extraction de l’eau de griottes (totalement illicite)

On verra pour la confiture licite , elle, dans quelques jours, si je me retape

Les griottes sont bien mûres et transparentes.
L'arbre est tout rouge vif, c'est le moment de faire des griottes sans eau de vie. (c’est ce que dit le titre mais ……..)

Tout cueillir sans la queue, avec les mains c'est long, mais  alors avec la queue imaginez (j'ai triché car j'en ai laissé pas mal pour les pies, geais et corbeaux) il faut un peu de temps c'est vrai. Les mains commencent à *péguer, ce n'ai pas grave mais énervant au bout d'un moment, heureusement que je les ai cueillie avec les mains , autrement  fan de chichourle!
La récolte finie, mettre dans une jarre en terre cuite vernissée et écraser les griottes avec les deux mains, oui oui, jusqu'aux coudes. Ajouter un litre d'eau tiède non chlorée et 500 gr de sucre pour 10 kg de griottes environ
Mettre une mousseline sur l'orifice de la jarre avec une élastique, cela évite l'entrée des moucherons.
Placé la jarre dans un endroit pas froid et à l’abri des courants d’air et attendre.
Nous avons laissé la jarre avec sa mousseline attachée;
Penchez vous, et mettez l'oreille sur la mousseline vous devez certainement entendre un petit bruit comme de la limonade qui pétille dans un gros verre.
On est sur le bon chemin, la fermentation a démarré, dans quelques jours nous attaquerons la phase finale.
Allez encore un peu de courage, la jarre et les griottes travaillent pour vous.
Vous pouvez allez faire un *pené sous un gros mûrier dans un hamac. Attention un mûrier qui a été taillé toutes les années, autrement bonjour les dégâts, mouches, guêpes, frelons, et autres qui viennent se régaler des mûres collantes de sucre.

Nous y voilà! Nos chers petits glouglous viennent de s'arrêter,  levez la mousseline et regardez à l'intérieur de la jarre (oui cela sent fort et pique un peu les yeux) ne mettez pas la tête dans le récipient. Si cela sent le aigre, la fermentation est allée trop loin, jetez tout et attendez la saison prochaine pour recommencer.
Ecumez le dessus pour enlever toutes les impuretés.
Maintenant je ne peux vous décrire (sans aller en prison) que succinctement le processus de transformation qui s'appelle la distillation. Etape cruciale qui transforme de l'eau de griotte sucrée sans vie en eau avec vie, vous m'avez compris.
Achetez, construire, faites vous prêter un alambic, cet instrument est indispensable; ça y est vous venez de franchir le pas vers l'illégalité.
Mettre les griottes fermentées et le jus dans l'alambic, cela dépend de la taille de votre appareil car  le faire en une fois est plus aisé.
Chauffez lentement l'alambic, surveillez le thermomètre, la température ne doit pas dépasser 82° car de l'eau serait alors mélanger dans la vapeur à condenser.
Laissez montez en T° le condenseur pour nettoyer et purifier le serpentin.
Ouvrez ensuite le refroidissement et goûter délicatement  les gouttes de "vie " qui sorte petit à petit, oui c'est fort, alors c'est bon signe.
Continuez jusqu'à épuisement des vapeurs du moût de griottes. Laissez refroidir le liquide avant de le mettre en bouteilles.
Un bon conseil faites vous aider par quelqu'un qui "sait", et qui sait être discret.
Jetez le moût dans la forêt avoisinante vous régalerez ainsi tous les animaux de la forêt.
Ne vous faites pas *empéguer car l'amende coûte fort cher.
Et comme disait Lavoisier (en réalité ce n’est pas lui qui a dit cela) : rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme.

*pené : petit somme, ou mieux petite sieste

*péguer, un peu  comme rapéguer, empèguer, dépéguer  = tout tourne autour de collant et poisseux, genre résine de pin.
Empéguer ou dépéguer ont plusieurs sens que certains doivent connaître

Rédigé par jupiter

Publié dans #Techniques et trucs

Commenter cet article

FANETTE 09/06/2011 14:36



Bonjour bonjour Jupi


Alors là, moi je suis morte de rire rien qu'à te lire alors j'imagine bien la situation moi


les griottes je les préfère enconfitures et pas assez patiente pour extraire moi hihihihi


bonne journée


bisous


 



M'ââme tantine 05/06/2011 21:02



Le commentaire de mémé est un pur plaisir dont je ne me lasse jamais.



mounic 05/06/2011 19:28



j'ai un griottier qui en "cague" mais je ne les cueille pas! si tu les veux, je te les donne! parce que pépé, ni avec la main, ni avec la queue, il ne ramasse plus rien! bisous de mémé sous la
chavanne ,zou maï!



Lydia 05/06/2011 17:56



Hic, ça à l'air bien sympatique tout ça, mais il faut du matos et quelques griottes aussi...


On s'enivrera de la recette, c'est déjà pas mal...



Liliane 05/06/2011 10:34



Bonjour mon Jupi. Je n'ai pas d'alambic mais je sais où en trouver de toutes les tailles... Je ne bois pas ce genre de truc et je n'en ferai pas pour faire plaisir... A qui tu sais... Je mets mes
griottes avec la queue dans de l'alccol coupé d'eau, (que je me procure clandestinement), avec du sucre. C'est bon... 
Hier soir, orage qui a détraqué le temps, comme d'hab... C'est triste et gris...
Bon dimanche, gros bisous.



fomahault 05/06/2011 08:58



ouh la la, c'est une histoire : d'abord on s'empègue, ensuite on se fait empéguer et pour finir on a un mal fou à se dépéguer des enquiquinements ! hé bé mon béu ! et avec en plus le risque de
faire une cagade et d'être obligé de recommencer l'année suivante !!!



ghislaine 05/06/2011 08:56



chez nous (il y a 45 ans ou un peu plus) mon grand pere faisiat 'sa prune' avec l'aide su bouilleur de cru!!! la griotte doit etre bonee! bonne journée, hier j'ai fait la tapende et on
s'estregale , merci de tout ce partage.



cricri d amour :0025: 05/06/2011 08:09






 


Bon d'accord,


je vais acheter un alambic,


ça pourra servir, hein!


Attention aux orages.


Bises mon bon Jupi.



Lizagrèce 05/06/2011 07:36



Comme je n'ai aps d'almabic je mets les cerises non dénoyautées - en direct - avec le sucre et le "tsiporo" - eau de vie locale - qui doit tirer aux environs des 80 ° ... Et zou ! le tout dans de
vieux pots de confitures récupérées ça et là ( les jarres on les a evndues à qui tu sais pour la location de son appart à NY) ....



:0014:dom 05/06/2011 07:03



Coucou rapide.
Bon dimanche !
Bisoux orageux +$





Armide + Pistol 05/06/2011 01:34



Tu me rappelles que je dipose d'un joli petit flacon empli de ces déliceuses griottes ; elles m'ont été offertes par un ami. 



René l'anchois 05/06/2011 00:59



Bonsoir Jupi.


Faut-il vraiment que des griottes ??.Je n'en ai pas..


Pour l'alambic, une vieille cocote minute, un serpentin de cuivre, un bidon de refroisissement avec robinet et thermomètre et le tour  est joué mais surtout surveillé toujours votre
appareillage.


Bon week-end à tous.



Velutine 05/06/2011 00:56



Eh ben ! ça sent bon par ici ! mais même si j'ai eu + de cerises cette année , pas assez pour l'eau de vie ! Par contre ce que fait mon mari c'est du vin de pêche ; en fais-tu aussi ?


Dommage pour le temps , chez nous c'est le contraire il fait sec et chaud ! la terre est à l'envers ! on va avoir de l'orage .


Biz des Ardennes et bon dimanche