Bienvenue chez les provençaux.

Publié le 31 Octobre 2011

 

Le mariage permet de résoudre à deux les problèmes qu'on ne se posait pas tout seul.
Bernard, Paul, dit Tristan (1866-1947)



Bienvenue en Provence


La route a été longue pour arriver sur la côte d'azur. Le plus surprenant est la différence de température que l'on ressent dès Montélimar. Pour le reste c'est comme dans mes rêves, vous prenez un ciel gris et vous le teinté de bleu permanent. Par contre les embouteillages sont les mêmes que chez nous, la chaleur et les insultes imagées en plus.

Ce que je ne savais pas du tout c'est que l'Euro n'était pas le même en Provence, il n'y a pas de billet de 5 euros et tout commence à 10, c'est bizarre.

1 er jour :

Je suis allé à la plage munit de ma liasse de billets car rien n'est gratuit. Les provençaux et provençales sont en majorité grand blonds et ont des yeux bleus. Ils déambulent peu vêtue et parlent une langue que je ne connais pas. Dans les boutiques par contre presque tous les vendeurs parlent un espèce de parisien, c'est plus pratique.

J'ai goûté aux spécialités provençales, pizza, beignets,  moules frites et il y avait même un marchand de Kechtbaba,  cool. Il y a un vin merveilleux très rafraîchissant, le rosé, mélange de vin rouge et de vin blanc, mais comme c'est un peu fort je le mélange dans mon coca.

En traversant la route pour aller faire soigner mes coups de soleil à la pharmacie, un automobiliste m'a fait un signe amical en criant "lève ti d'aqui ensuqua", je pense que c'est un signe de bienvenue local.

2 ème jour:

Après avoir passé un nuit sur le ventre à cause de mon petit coup de soleil, je  suis allé sur une autre plage en pensant que le soleil serait moins fort. Surprise, les habitants y parlent une autre langue et se promènent tous nus. Comme je suis pudique j'ai continué mon chemin pour m'installer plus loin sur des rochers. En essayant de planter mon parasol acheté à prix d'or j'ai glissé et en tombant sur le dos j'ai fais la connaissance avec les "oursins"

Je commence à faire connaissance avec mon pharmacien. Il m'a dit de laisser "reposer" mon dos avant de retourner à la mer. Il me conseille d'aller découvrir l'intérieur des terres et voir les maures en attendant, 

3 ème jour

Il fait très chaud dans la voiture , vraiment très chaud. J'aurais dû écouter le vendeur d'auto qui me conseillait la "clim", mais vous savez d'ù je viens la clim sert juste à désembuer le pare brise
J'ai été obligé de m'arrêter au frais dans un snack local ou j'ai déjeuné d'un "pan bagna au sirop d'érable", il parait que c'est la mode
 


 

Rédigé par jupiter

Publié dans #Galèjades

Commenter cet article

lizagrèce 05/11/2011 21:23



Les blonds aux yeux bleus qui déambulent en short ? On a les même à la maison .... Mais ici on les oblige à manger de la feta, de la moussaka et autres spécialités locales ... Non mais !!!



jupiter 06/11/2011 12:09



nous on commence à avoir beaucou de gris qui mangent autre chose



barbajuan 02/11/2011 07:15



Tu as entierement raison Jupi, mais ils s'accrochent quand même les pôvres pour pouvoir nous baver dessus quand ils retournent dans leur grand nord. Que veux tu ils n'ont pas nos bonnes adresses.
Quand à moi pauvre Cannoise de la zone 1 ( et oui il y a des pauvres cannois dans le zone 1 ne te moques pas!!!) Je passe le badge auour du cou,  3 points de controle pour aller chez le
boulanger , 3 autres pour aller au marché et nous avons garé la voiture au delà de la zone 3 chez des amis sinon on ne pouvait plus la sortir avant samedi. A part ça plusieurs hélicoptères
survolent la zone toutes les 10 mm et les sirènes des flics (12000) n'arrétent pas de la journée(6H à minuit) et ils ne sont pas encore là. Le nabot arrive à midi je crois et passe devant chez
moi il faut fermer les volets. Il ya 2 navires de guerre entre les iles les moines sont isolés, la colline de la Croix des Gardes et entourée de barbelés car il y a des chars anti missiles. Enfin
c'est la guerre quoi.  J'espére qu'il leur fileront du pan bagna au sirop d'érables pour qu'ils ne reviennent pas. J'arrete çà serait trop long.


Gros gros bisous Jupi et bonne journée



jupiter 02/11/2011 13:18



ils sont tellement bien chez eux la haut d'uils qu'ils se cassent de suite chez nous dès qu'il peuvent, halalalala


 


ba moi je badge pas, par contre je suis encerclé par les sangliers, et je ne peux pas les tuer car en ce moment j'ai pas la force de les dépecer


 


au fait combien ça coûte ce G20 de m......?



Tantine Victorine 01/11/2011 22:10



Mais moi aussi je l'ai croisée l'autochtone qui t'as crié dessus: lève ti d'aqui ensuqua !


Il avait une AX dont le bas de caisse raclait le macadam, chargée à bloc de bois flotté qu'elle était l'AX. Bises fatiguées.



jupiter 02/11/2011 13:19



au prix de la benzine le bois flotté me reviendrait cher, non!


 


bises encore plus fatiguées



Liliane 01/11/2011 20:18



Je crois qu'il y a un problème sur ton blog... Enfin je peux mettre un com !
J'adore ta façon de raconter des histoires ! Et celle-là est plus vraie que nature !!!Tu m'as bien fais rire ! Tu as un talent fou mon Jupinou !
Je t'embrasse très fortttttt...



jupiter 02/11/2011 13:20



comme on dit ici "il suffit de posser le bouchon plusloin et on est prêt de la réalité"


 


rooo bisous



Rene l'anchois 01/11/2011 10:59



Bonjour Jupi.


Tu as raison , tout fout le camp et ils multiplient les prix par je ne sais combien.Les traditions se perdent.Les estrangers nous envahissent ( nous c'est les hollandais, les Nouvelles Lunes
comme on dit avec leur NL ) et ils se croient chez eux comme les parigots quand  y arrivent blancs comme des cachets d'aspirine et iqui se croient chez eux en nous traitant de paysans mais
ils ne savent pas que pour moi c'est un compliment. Heureusement, il y a ton blog qui nous rappelle que nous avons des vraies valeurs du moins culinaires car les autres aussi foutent le camp et
puis le plaisir de lire tes galéjades. A quand la suite de " Jupi le ch'ti à la mer ". Hi.


Bonne journée à tous.


PS: Pour info je n'arrive pas à voir les autres commentaires de cet article. Vive OB.


 



jupiter 02/11/2011 13:24



ben ici pas de NL sauf un couple plus en âge de se reproduire OUF, mais pleins d'anglais


c'est la vie



ghislaine 01/11/2011 09:14



la suite , la suite!!!!! des talents d'ecrivain en plus des culinaires. bisous



jupiter 02/11/2011 13:25



pas de suite Ghislaine , désolé je suis trop fatigué et perturbé


bisous



sara 01/11/2011 08:13



Conseil a ce malheureux touriste : eviter Cannes et sa région cette semaine sous peine d'être vraiment surpris  !!


tant de dérangement et de moyens sans parler des sous inutilement claqués, pour quel résultat? 


bonne journée !



jupiter 02/11/2011 13:26



le résulata sera Zéro pointé, mais ils font leur "travail" à nos frais


pauvres de nous , où va t'on



dianou 01/11/2011 07:52



bonjour, tiens tiens ,les tribulations de jupi à la plage? ou d'un américain en vacances ? pas mal du tout, j'attends la suite , mais pan bagna au sirop d'érable beurckkkk . bisous mon beau,
dianou



jupiter 02/11/2011 13:27



ba, claudiane y aura pas de suite , chui trop fatigué, désolé


que dieu te garde


bisous



cricri d amour :0025: 01/11/2011 07:33






Hé oui c'est beau La Provence,


surtout quand on y rencontre des gens comme Jupi.


Aliors là c'est encore mieux.


Bises mon bon Jupi.



jupiter 02/11/2011 13:27



ah si je pouvais un peu sortir et être qq mois pas malade


bises



:0014: ♥ dom ♥ 01/11/2011 07:26



Ben, tu n'es pas prêt de me voir ... Moi qui comptait aller te faire un petit coucou un de ces quatre ...


Bon mardi.
Bisoux +





jupiter 02/11/2011 13:28



et oui Dom l'euro fait grimper les prix, mais le soleil encore plus, c'est dur ici faut pas croire, les loyer hyper chers


bisoux



marie 01/11/2011 06:33



coucou,JUPITER, toujours fatigué,as-tu dormi un peu!  dis, ton article c'est une "galéjade" ou c'est vrai? je croyais que le sanglier était ds la nature vers BRIGNOLES (la petite sibérie du
var) mais tu m'as bien fait rire,c'est exactement çà!alors,nous, depuis27ans,originaire, de CALAIS,plus haut peut-pas ou je me retrouve chez les anglais!nous etions et sommes encore les
"immigrés" à FREJUS-SAINT-RAPHAEL  (et pas souvent là car le travail de mon mari l'emmenait à l'étranger), pourtant trouver un pur provençal,c'est dur,dur!moi,j'avais la chance d'en avoir un
comme voisin,la plupart du temps,car il avait une autre petite lmaison à CALLAS;veuf, DEDE je lui portais souvent une portion de ce que je faisais,mais c'est mes crépes qu'il réclamait ;il me
ramenait les herbes sauvages,les petites asperges vertes,les champignons,du thym sauvage,du romarin et,mon mari arrivant me trouvait riant comme tout de ses histoires et de son "provençal
ave l'accent" ou le patois,je ne sais   !et,toi ,le sanglier d'ou viens-tu?je n'ose dire PATRCK,car je ne sais pas si c'est ton prénom!que ta journée soit bonne,grosbisous:MARIE.



jupiter 02/11/2011 13:32



oui Patrick est mon vrai prénom et je suis né à cotignac en 1951


pur provençal , non, car ma mère est Suisse et mon grand père était italien, mais j'ai toujours vécu en provence, et qq anée à SIN CITY (st tropez), hihi


ba voui, on rigole facilement ici, mais cela cache des choses qq fois, on fait de l'autodérisition


bisous



applemini 01/11/2011 06:31



des provenceaux aux yeux bleux et peu vétus? grands et blonds????? j'ariiiiiiiiive!!! lol



jupiter 02/11/2011 13:33



ben oui, il y en a aux yeux bleux, vrai


pour les vêtements faut choisir la saison, hihi