Artichauts à la Barigoule

Publié le 3 Novembre 2006

                                                                                  

"Attendez la saison et surveillez le champ de votre voisin"

Allez quémander quelques artichauts violets chez votre voisin si gentil, le flatter lui dire que c'est vraiment un jardinier au main de fée, que vous pourriez transformer ces petites beautées en un plat succulent, bref il faut le faire craquer (manuel de la CIA : page 2879 chapitre "les violets terroristes de Provence") choisissez-les petits et jeunes tant qu’à faire, dites lui qu'au moins ceux là seront sauvés des pucerons puisqu'il n'emploie aucun traitement.


Parez les artichauts, j’ai pas dis tournez, donc enlevez quelques feuilles extérieures, la queue évidemment, décapitez-les en laissant 1/3 au dessus du cœur, mais non c’est pas sanglant.
Par contre moi qui ai un cœur d’artichaut il faut que me méfie de la guillotine.

Dans une petite cocotte toute mignonne en fonte, mettre une lichée d’huile d’olives ajoutez un oignon émincé et deux très jolies carottes très tendres coupées en petits dés.

Posez les artichauts dessus, bien sûr les feuilles vers le haut, mettre un peu de sel et de poivre sur chaque artichaut, et une pincée pour la cocotte qui est jalouse.

Faire couler un léger filet d’huile sur chaque artichaut, très peu attention je vous surveille, certains auront tendannce à verser la bouteille entière sous prétexte de faire des artichauts de Provence confits à l'huile d'olives, mèfi* j'ai le nom de tout le monde.
Démarrez le feu cocotte couverte, et n’oubliez pas de remuer de temps en temps délicatement. Oh! attention c'est pas de la ragoûniasse.

Lorsque l’oignon et les carottes commencent à prendre un peu de couleur, mouillez avec un bon vin blanc pas trop sucré. (pour le choix du vin, voir Estèbe le spécialiste du glouglou et du bon miam miam).

Laissez réduire lentement de moitié environ.

Ajoutez, deux gousses d’aïl aplaties avec le plat d’un gros couteau, attention pas de presse aïl, je préfère que vous les laissiez entières

Ajoutez un petit peu d’eau, très peu, quelques cuillères à soupe ou un peu plus, ça dépend, vous pouvez apprécier l’exactitude du dosage provençal.

Laissez cuire doucement cocotte « couverclée » jusqu’à ce que les artichauts se laissent traverser le cœur avec un couteau qui pique.

Servez délicatement les artichauts avec un peu de ce fond de cocotte

                                                                                 

Vous avez remarqué j’espère qu’il n’y a pas de laurier, ni thym, c’est comme ça, ce n’est pas un oubli.

 

* mèfi : attention

Rédigé par jupiter

Publié dans #La cachina

Commenter cet article

patatoune 14/03/2013 13:45


pas de tym??? bizard...je vais me faire engueuler mais tant pis, je sors la mienne! si je te dis que j'en mets tu me fais sortir??? alors sortir pour sortir je balance...ca m'arrive meme de
mettre de la farigoule ! voila c'est dit ! lol

La Cachina 15/03/2013 10:54



on met très très peu d'herbes dans la cuisine provençale, et du basilic uniquement dans le pistou, "AVANT", maintenant , c'est mozza et basilic partout, hihi



:0091: 05/11/2006 14:06

Bon dimanche et @ +

jupiter 04/11/2006 21:16

Bisouxxxx à touxxxxjupi

marithé 04/11/2006 19:30

ba il est parti où mon com ???pas d'artichauts dans le jardin du voisin par d'artichauts dans le jazdin de mon nhomme...et plus de com ....Ba vla autre chose ... et le ti sanglier il en est ou ??????gros bisous et bonne fin de soirée .. 

Mimi 04/11/2006 19:24

Toujours occupé à nous présenter les traditionsIls sont bien beaux tes artichauts. je vais decendre en piquer quelques uns :lol:

marithé 04/11/2006 19:15

bin yen a pas dans le jardin du voisin, pas chez mon nhomme non plus ....tant pis ...*gros bisous et le petit sanglier comment il va ???bonne soirée ...

jlb 04/11/2006 16:38

ah, le printemps, les petits violets à manger crus! juste une vinaigrette...ils sont sans barbe, un délice :-)))
quant aux gros bretons? :-((((((

jean-Jacques 04/11/2006 16:06

Bien, les "violets" ne sont évidemment pas mûrs, les "bobos" ne sont pas encore à l'affût, les "épiceries de luxe" n'ont pas encore affûté leurs prix, comment manger cette petite merveille sans se ruiner ?

Question annexe. Que pourrait-on faire avec les bons gros "bretons" d'Horticolo ?

jullia 04/11/2006 14:54

Tiens! on dirait des petits safranais.....
Tu en révais tellement qu'ils ont poussé sur ton blog!
Bon week end Jupi et surtout bonne santé..
Gros bisous

Joëlle 04/11/2006 11:36

J'aime trop les artichaux ! je crois que je vais essayer ta recette. Faut vite que j'aille en acheter, mon voisin n'a pas de jardin pour lui en chiper !

Horticolo 04/11/2006 10:55

Bonjour Jupiter et bon samedi chez toi, Horticolo

franny 04/11/2006 10:36

Salut JUPITER,Tu as de droles de manières de négocier avec le jardinier ou le paysan du coin...Si ça marche pourquoi pas...on va tenter à la saison...BONNE JOURNEEBIZOOOFRANNY

olaf 04/11/2006 08:52

Bonjour. La ragoûniasse, c'est parfois le meilleur...

mamina 04/11/2006 07:35

Dans le "champ" de mon voisin, il n'y a aps réellemnt d'artichauts puisque je suis une citadine... mais, je vais surveillet l'étal du marchand de primeurs et je retiens que c'est sans thym, ni laurier... Bises à toi pour aujourd'hui.

Martine de Brest 04/11/2006 03:52

Nous avons justement des artichauts dans les champs en ce moment...
Bisous