Mission Impossible à Carcès

Publié le 16 Novembre 2006

Comme vous le savez si vous suivez un peu le cours du blog, les Cotignacéens sont en guerre contre les Carçois , juste 7 km nous séparent. Pourquoi cette rivalité, personne s'en rappelle, mais en bon Provençaux cette rivalité reste.

Donc il y a un moulin à huile ancestral à Carcès (un conseil allez le voir), mais comment se rendre en terrain ennemi, et de surcroit faire des photos ?
Perdre mon accent , je ne le peux pas, me déguiser, un peu. J'ai donc utilisé la flatterie en dénigrant à souhait notre moulin de cotignac. J'ai donc pris une photos du moulin de Cotignac avec mon appareil à remonter le temps.
Attention cette photo est propriété de Nadine de Trans, les miennes vous pouvez les piquer mais pas celle là

 J'ai aussi pris un guide  Cotignacéen qui a épousé une Carçoise (oui cela existe). Armé de mon modeste "canon" j'ai donc pu faire ce petit reportage. Mais arrivé sur place le chef moulinier me dit :

- C'est 12 euros le cliché, surtout pour les estranger*
- Quoi ? pour douze euros je veux une mise en scène , tous à poil et habillés de peau de bête, non mais!! et en plus c'est moi qui tient le fouet.
Après maintes discussionailles, nous nous sommes mis d'accord sur "le troc". Et donc il a fallut que je revienne le lendemain, mais comme ils sont gentils (nous on dit braves) ils m'ont donné en plus 3 bouteilles d'huile, mais il ne faut pas le dire aux Cotignacéens, car je vais passer pour un traitre. S'ils savent que j'ai de l'huile d'olives de Carcès à la maison je vais subir des représailles, c'est sûr.

Moulin à voir absolument

Cela y ressemble, mais nous ne sommes pas à la montagne, simplement ce moulin est exposé à l'ubac (au coté nord)
Détail de la roue à aube, c'est un rare moulin en provence qui fonctionne encore de cette façon
Détail de l'engrenage tout en bois de chêne, l'axe horizontal est directement relié à la roue à aube
L'axe vertical entraine une seule meule incliné, ce jour là c'était un essai, la première "maoutte" (quantité variant entre 200 et 240 kg d'olives selon les moulin venait d'être versée. Observez le coulisseau qui permet à la meule de monter est descendre selon son gré, la couleur rouge est une résine alimentaire pour des raisons d'hygiène. la meule va tourner deux heures environ
La pâte d'olive sera mise sur ces escourtins en nylon (avant ils étaient en chanvre ou fibre de coco)et les plus récents en inox.
Puis pressés sur cette antique presse hydraulique, à une pression de 20 tonnes maximum. Les intercalaires de métal servent à maintenir l'empilement des escourtins stable.
Détail du manomètre qui ne peut pas dépasser 20 tonnes
Détail de la vielle pompe qui fonctionne toujours et qui alimente deux presses
A coté les vestiges d'une antique presse manuelle à vis, les hommes introduisait un barre de bois dans le cliquet au dessus et poussaient de toutes leurs forces.
La table en pierre où mange les mouliniers, du solide, pas question de planter le couteau en venant manger la roustide ou le petit déjeuner (chocapic interdit) andouillette, petit salé, charcutailles, cébettes et bon rouge recommandés
Le poêle à bois (le bois est sous l'escalier extérieur) qui sert à chauffer le local et une immense marmite d'eau bouillante nécessaire au nettoyage quotidien du moulin, autrement attention patinoire.

Toute cette machinerie pour faire naitre une odeur d'huile chaude qui flotte dans ce moulin si attachant et ce divin nectar à déguster avec parcimonie

*Estranger : étranger , en réalité quelqu'un qui n'est pas du village

Rédigé par jupiter

Publié dans #Galèjades

Commenter cet article

loula 22/08/2008 15:51

merci pour m'avoir signalé ton blog.... et toutes les manipulations pour extraire l'huile des olives.... très interessant... mais pourrais-tu dire combien de kilogs d'olives sont nécessaires pour faire un litre d'huile ?  et aussi combien de kilogs d'olives ont peut ramasser sur un arbre , je reviendrai

Evinrude 18/11/2006 18:17

Un super reportage que celui-là et des photos très chouettes.J'ai aussi apprécié l'article sur Jupiter. J'ai des potes pompiers qui "baveraient" devant tes photos.Cordialement,Evin.

Marie 18/11/2006 18:03

On dirait de l'or en bouteille ... Chez nous, en auvergne, les moulins font plutôt du papier ... très beau d'ailleur avec des inclusions de pétales de fleurs. Bon week-end Marie

Lasidonie 18/11/2006 15:50

Un très bel article et des photos reussies qui font voir de près ce que je n'avais jamais vu. Merci de ton passage. Bises

Mimi 18/11/2006 15:22

C'est un excellent reportage, bravo.Bises du JaponMimi

loralie 17/11/2006 23:17

il est magnifique ton moulin..c'est plein d'émotion et de vieux souvenirs....:0056:bon l'estrangère te souhaite un bon week-end et une douce nuit :0010: :0010:et l'estrangère fuit sur la pointe des pieds, on ne sait jamais hihihi :0010:

Patrick CdM 17/11/2006 19:59

Je devrais plus souvent venir sur ce bog, surtout si c'est pour tomber sur un tel article. Je connais une fille de Carcès qui a épousé un breton, et qui se trouve être ma femme. Lorsqu'on va là bas, on descend à Montfort (bon compromis entre Cotignac et Carcès ;-)), et il y a là bas un très ancien moulin à huile désafecté que très peu gens connaissent, si çà t'intéresse, je t'indiquerai en privé où il se trouve. Le dernier que j'ai visité serait le plus ancien encore en fonctionnement, c'est celui du  Flayosquet à Flayosc, leur huile est fabuleuse!

marithé 17/11/2006 18:19

super, on dirait du vin liquoreux.......

LAVARLOPE 17/11/2006 15:44

Coucou le bof  Merci pour ton com, je tiens tout particulièrement a te féliciter pour la présentation et diversités de la cachina depuis quelques temps tu deviens un des meilleurs chroniqueur du centre var bravo a toi bises Dédé

vitany 17/11/2006 14:22

trés beau reportage
bonne journée

millefeuille 17/11/2006 14:21

tres joli article que dire parfait a bientot

~~ Kri ~~ 17/11/2006 13:40

Merci pour cette sympathique et instructive visite :-)
Bonne fin de semaine Jupi

jullia 17/11/2006 13:34

Il ne manque que l'odeur, et quel parfum!
Bisous

christian et renée :0027: 17/11/2006 13:32

  HO JUPI , quand je passe chez toi , j'ai comme la vaque impression de me retrouver des années voir des siècles en arrière. Ca sent bon le bonheur de vivre toutes ces vieilles choses que tu nous montre , et on pense à tous ceux qui s'en sont servi , quelle vie ils avaient , belle d'un côté et pénible de l'autre , mais à mon humble avis , ils étaient beaucoup plus heureux que nous, car ils s'avaient profiter de chaque instant qui passe.Mille bisous à toi , bonne journée , malgré quelque gouttes de pluie et un bon vent qui décoiffe (surtout que je vais chez le coiffeur.Mamiekéké et cricri d'amour , (demain vernissage)

lylytop 17/11/2006 13:19

moi qui ne suis pas du village et encore moins de la région donc moi l'étrangère je suis vraiment interessé par la fabrication de l'huile d'olive que je met facilement dans les plats que je prépare
amitiées et a bientôt

krybaby 17/11/2006 13:14

pas trouvé honda mon jupi !!!! désolé!!! bon week end et tu viens quand tu veux dans mon univers mon ami!!! a++++

cristina 17/11/2006 12:57

Merci pour ce beau et très interressant reportage.Aujourd'hui,chaque fois que je  prends ma bouteille d'huile d'olives(m^me si elle vient du Portugal)je vois défiler tes belles photos!!

christianD 17/11/2006 12:38

En cas de représailles tu peux toujours te réfugier à Entrecasteaux.
Bonne journée.

jupiter 17/11/2006 13:05

Ah non c'est toujours à l'ombre, mais c'est sympa et le village est plus vrai

franny 17/11/2006 12:35

Salut JUPITER,Joli reportage photos, dois je comprendre que les Provençaux auraient aussi mauvais caractère que les Bretons.... lolenfin ils n'ont pas de différents entre eux mais surtout avec le parisiens, ici c'est "la bete noire"....BONNE JOURNEEBIZOOOFRANNY

jean-Jacques 17/11/2006 11:44

Aïe ! Jupi va-t-il être obligé de demander l'asile politique à Carcès ?

Nathan 17/11/2006 11:32

je te remercie d'être passé et désolé de ne pas avoir répondu plus tôtMoi, j'ai un accent malgré moi, j'ai des difficultés a prononcer certains mots, ce qui me vaut des critiques et qu'on me reprends souvent mais bon, je pense que je ne changerai plus à ce niveau  làje n'ai pas de moulin à olives prés de chez moi, par contre il y  a  un moulin appelé moulin du Tordoir, où on y faisait de la farine, tout cela fonctionne encore trés bien et la proprio l'utilise encore pour sa consomation perso.Je te souhaite une bonne journée !@+

jlb 17/11/2006 11:29

en fait la guerre dure depuis .... Jules César qui ne voulait pas choisir laquelle des  filles de chaque village serait sa fiancée!!!!!!
mais on s'en fout, tant qu'on a de l'huile aussi pure.

Joël 17/11/2006 11:24

Bonjour Jupi,
je ne sais pas si je vais continuer à mettre des coms car je suis un estranger :)
Belles photos et bel article pour les néophytes que nous sommes ! Je ne savais pas que Carcès et Cotignac étaient en guerre :)
Bonne journée.
Joël.

:0009::0022::0014::0038::0091::0110: 17/11/2006 11:16

hello...un 31 . 12  ? je ne sors pas : j'attends que cela se passe ...lol.....! bonne  journée et @ +

lynette:0014: 17/11/2006 10:57

sympa, bien détaillé, bie illustré! bravo!

Flo-Avril2 17/11/2006 10:47

Tres riche en émotions et en souvenirs ton articleBisous et merci de nous faire vivre pareilles émotionsFlo

francoisepaul 17/11/2006 08:24

Très bel article tu nous fais découvrir les moulins du Var
 
Bises
 
Françoise

Gégé 17/11/2006 08:07

Bonjour,Toujours sublime, c'est signé Jupiter.Cette production locale invite les amateurs à la dégustation.Bonne journée.Gégé

mamina 17/11/2006 08:06

Intéressant, certaines de ces photos me rapellent mon enfance. Mon grand-père savoyard charpentier et minotier utilisait dans son moulin une roue à aube. cela me ramène bien des années en arrière. Bisous et bonne journée.

tanette 17/11/2006 06:50

Très intéressant reportage qui donne vraiment envie de venir faire un tour par chez toi.

Horticolo 17/11/2006 05:57

De bonne heure ce matin, tres bien l'article et bonne journée jup

Martine de Brest 17/11/2006 05:07

Très intéressant. Je n'avais jamais vu cela, il faut dire que pour trouver des olives en Bretagne...
Bisous