Haleine d'enfer

Publié le 19 Octobre 2008

Quelquefois je broie du noir, et ce cauchemar si réel revient sans cesse


Je ne lutte plus, le froid m'aspire, et je me laisse aspirer
Depuis fort longtemps des anges noirs guident mes pas,
Ceux-ci me sont familiers sans pourtant les connaître.
L'endroit où ils me mènent est toujours le même
L'enfer sur terre.
Tout est rouge, la terre, le ciel, l'air
Tout n'est que gémissements
Les arbres pleurent en sifflant de longues complaintes
de sèves bouillonnantes
Les plantes se tordent, les animaux fuient, s'enterrent, ou subissent cette terrible chaleur.
Rares sont ceux qui  peuvent s'en sortir
La majorité va mourir. Les oiseaux après un large demi cercle qui les éloigne
replongent délibérément dans le brasier. Les rongeurs, les tortues
tous les petits animaux du sous-bois vont périr.
Les mammifères en cherchant la fraîcheur dans les vallons
mourront asphyxiés par les nappes de gaz plus lourdes qui viennent s'y déposer.
J'y suis aussi avec trois de mes camarades, il est 14 heures,
nous sommes dans un petit chemin à St -------, il est 14 heures et il fait nuit en plein jour, la fumée terriblement épaisse nous plonge dans un brouillard opaque et brûlant, les phares sont inutiles, je stoppe le camion car nous ne voyons plus le chemin. Les Risques de tomber dans une fossé ou le ravin qui nous borde à gauche sont trop importants pour continuer en aveugle
Les rafales de vent sont déjà terriblement brûlantes,
le bruit des arbres broyés comme par un bulldozer nous parvient comme un sombre présage
Nous allons lutter pour notre survie, je pense à ma petite fille de 3 ans à l'époque.
La pompe de l'engin est à son maximum, quelques flammes apparaissent, mais l'eau de la lance  passe au travers  des gaz de distillation enflammés.

 

 

La partie est perdue, nous le savons, je dirige la lance canon vers le fossé où nous allons essayer de nous protéger sous la corolle (le vrai nom était la queue de paon, maintenant on dit sous la LDV, c'est encore moins jolie) d'eau de la lance, 4 minutes d'eau à 500 litres/minutes, une goutte d'eau dans cette tempête. Les flammes commencent à passer sous le camion, et je prie, je recommande ma fille au Seigneur, moi qu'importe, mais j'ai peur, nous avons tous peur, parmis mon équipage il y a un jeune sapeur pompier de 17 ans (l'âge légal était de 16 à l'époque) je l'avais persuadé de venir dans les pompiers, malheur, il ne disait rien, et depuis il ne m'a toujours rien dit ni reparlé de cette journée. Puis les  flammes infléchissent leur direction par une bourrasque imprévisible,et passent 10 mètres en avant. Merci mon Dieu.
Nous vomissons, nous sommes "choqués", couverts de cendres et de boue. La pompe du camion fonctionne toujours, il fait une chaleur d'enfer, c'est l'enfer, sans concertation nous commençons à arroser pour refroidir et éteindre ce qui est près de nous, puis plus d'eau, la fumée blanche succède à aux panaches marrons qui passaient il y a un instant encore . Il fait très chaud mais c'est supportable.
Nous resterons à cet endroit plus de deux heures complètement hébétés
sans voir âme qui vive, radio en panne , nous sommes terriblement "choqués" , vidés de tout influx vital, nous somme assis ou couchés dans les cendres blanches, ou appuyés contre les roues du camions

Il est 17 heures, un gradé passe qui nous demande si cela a été dur, nous n'avons même pas la force de l'injurier. Il ne voit pas que nous sommes blessés, dans la tête, dans le coeur,  les poils brûlés. Il ne voit pas que la couleur du camion a changée, il voit quoi, il voit qui ?
Casse-toi sale connard !!!

Quelques centaines de mètres plus en arrière (je ne l'ai su que plustard) il avait un camion aussi.  Ses occupants ont aussi échappé à cette fin tragique, ce camion venait du --- -- ------ .

3 semaines après,  ceux qui avaient échappé à cet enfer sur ce même camion trouvèrent la mort dans le massif du Tanneron, le feu épargne rarement deux fois, je pleure ces camarades, deux d'entre eux avaient le même âge que moi
Oui des camardes  morts calcinés, c'est atroce. Morts pour quelques hectares de collines !

Ceci est malheureusement une histoire vraie pas de la galèjade

Depuis je regarde le feu d'une autre façon , mais les anges noirs m'ont repérés, chaque fois que je retournais sur les feux de forêt.
Maintenant ces anges noirs se font plus discrets
Ils sont derrière, mais toujours là.
Je ne pense pas que ce soient les mêmes.
Je suis fidèlement tous les jours de ma misérable vie, mon Ange Blanc
Celui-ci reste toujours devant décalé un peu à ma droite.
Je ne vois que ses deux grandes ailes blanches.
Ces derniers temps je le vois s'éloigner un peu plus chaque jour
Il me fait un signe pour que je me porte à sa hauteur
Je ne vois plus le chemin
Les anges noirs sont derrière
La lumière de mon ange blanc n'est pas assez forte pour
estomper les ombres qui m'engluent un peu plus chaque jour.
La noirceur se rapproche.
Ce ne sont pas des anges, je le sais maintenant.
C'est la mort aux multiples facettes, qui comme une hyène
ne lâchera plus sa proie.

Déjà je sens un souffle froid, des odeurs délétères.
Non point l'humus où les mousses accueillantes m'attendent.
Endroit où tout le monde pourrait se laisser perdre.
Les faux sont là ? enfin je le pense, je ne me retourne pas.
Non ! Ne pas se retourner, même si mon ange est de plus en plus pâle.
Le suivre toujours , toujours !.
Ne pas céder à la facilité, pour vous laisser porter,
Par les ailes noires de votre destiné que vous avez acceptée . Mieux  vaut des ailes blanches rapiécées qu'un bel oiseau noir lustré.

 


Image d'illustration n'étant pas en relation directe avec le récit, mais cela se

passait aussi sur un feu de forêt du Var. Vous pouvez voir que la protection individuelle du personnel était dérisoire à l'époque. Il a fallut le tragique accident du Tanneron pour que "tous" les engins soient équipées de radios, qu'à bord des engins il y ait des ponchos aluminisés et des masque respiratoires

Actuellement les vitres des engins sont recouvertes d'un film évitant l'éclatement de celles ci, la cabine est refroidie  par une système de pulvérisation d'eau autonome, "l'habillement" est aussi totalement revu et bien conçu, les ponchos renforcés, les masques respiratoires ont été remplacé par un circuit d'air comprimé dans une bouteille et munis de 5 masques , un étant réservé à une victime civile éventuelle. Malgré tout cet équipement le drame de Vidauban en 2003 n'a pu être évité


Rédigé par jupiter

Publié dans #Divers

Commenter cet article

claudiane 06/01/2009 07:09

Bonjour Jupi, Rouge sur bleu ou bleu sur rouge, difficile de tout lire ! Tu as un beau métier Jupi, tu sauve des gens ! A tu déjà compter combien de vies tu as sauvé ? Tu dit que ton ange blanc ne brille plus beaucoup, mais regarde le bien, il n'à pas changé, c'est toi qui le vois moins bien, accroche toi petit gars , tu as plein de gens autour de toi qui te portent de l'AMOUR , accepte le, ne ressasse pas le passé, il ne même nulle part , on a tous le moyen de se faire la vie belle ! Tu dit que tu prie , continue, mais encore plus fort , c'est dans ces cas là que ton ange reprend de sa splendeur car il prie avec toi , chaque fois que tu prie il prend tes paroles et les porte devant Dieu , lui il brule le mauvais et ton ange te ramène le bon ! pense y très fort, et reste avec nous, ton blog est trop génial , gros gros bisous, jupi, dianou

claudiane 06/01/2009 07:08

Bonjour Jupi, Rouge sur bleu ou bleu sur rouge, difficile de tout lire ! Tu as un beau métier Jupi, tu sauve des gens ! A tu déjà compter combien de vies tu as sauvé ? Tu dit que ton ange blanc ne brille plus beaucoup, mais regarde le bien, il n'à pas changé, c'est toi qui le vois moins bien, accroche toi petit gars , tu as plein de gens autour de toi qui te portent de l'AMOUR , accepte le, ne ressasse pas le passé, il ne même nulle part , on a tous le moyen de se faire la vie belle ! Tu dit que tu prie , continue, mais encore plus fort , c'est dans ces cas là que ton ange reprend de sa splendeur car il prie avec toi , chaque fois que tu prie il prend tes paroles et les porte devant Dieu , lui il brule le mauvais et ton ange te ramène le bon ! pense y très fort, et reste avec nous, ton blog est trop génial , gros gros bisous, jupi, dianou

claudiane 06/01/2009 07:07

Bonjour Jupi, Rouge sur bleu ou bleu sur rouge, difficile de tout lire ! Tu as un beau métier Jupi, tu sauve des gens ! A tu déjà compter combien de vies tu as sauvé ? Tu dit que ton ange blanc ne brille plus beaucoup, mais regarde le bien, il n'à pas changé, c'est toi qui le vois moins bien, accroche toi petit gars , tu as plein de gens autour de toi qui te portent de l'AMOUR , accepte le, ne ressasse pas le passé, il ne même nulle part , on a tous le moyen de se faire la vie belle ! Tu dit que tu prie , continue, mais encore plus fort , c'est dans ces cas là que ton ange reprend de sa splendeur car il prie avec toi , chaque fois que tu prie il prend tes paroles et les porte devant Dieu , lui il brule le mauvais et ton ange te ramène le bon ! pense y très fort, et reste avec nous, ton blog est trop génial , gros gros bisous, jupi, dianou

biker06 05/01/2009 19:53

c'est pas reconfortant cela et je suis un peu triste de lire cela !!@ + Pat

marithé humour 05/01/2009 16:21

fais moi de la place jupi, j 'arrive avec mon balai de sorcière   d'ici quelques heures  ....   avant la neige  car il va neiger  chez toi ..pour t'appoorter  plein d'ondes positives ... et de gros bisous

LIZA 05/01/2009 14:32

Tu es bien triste ce matin ... Et je ne sais que dire devant ton chagrin que l'on devine très profond ..C'est idiot mais je suis désarmé(e) par le désespoir des autres plus que par le mien ... Donc j'enfouis les mots et je termine donc ce biellet  par : AmitiésLIZAGRECE

Minie 05/01/2009 13:56

Bonjour Jupi, Ton récit m'a émue,  dur métier que celui de Pompier, quel engagement à cause de fous inconscients. Garde malgré tout le moral, tu nous es nécessaire, tu le sais bien. Je veux bien croire que tu gardes l'espoir car ta dernière phrase résume le plus important.Bises à bientôt.

bernard 28/12/2006 23:33

courage ....
tu n'es pas seul ....
à bientot

Mimi 27/12/2006 14:37

Que dire après ce si beau message de AL...Qu'on est certainement plus nombreux que tu ne le crois à ne pas avoir eu un Noel selon la tradition… moi-même… rien soirée et journée très très banalisée…  plus tels soucis… j'en parle sur un 3e blogue…Mais il ne faut pas se laisser couler, il ne faut pas céder à la dépression. Ton médecin s'occupe-t-il bien de cet aspect de la situation?Ne te laisse pas tirer en arrière, il faut continuer à regarder devant. je suis sure que tes amis auxquels tu penses tant truvent que tu as tort, que ce n'est aps comme ça qu'ils souhaitent que tu leur rende hommage mais en continuant à profiter pour 2, pour 3 ou 4 de la vie qui t'a été accordée. Sinon, quel gâchis...Allez, Jupi, gros bisous

jupiter 27/12/2006 15:35

c'est terriblement vrai Mimi,je trouve de plus en plus de gens "cassés" sur les blogscette année j'ai  vraiment beaucoup encaissé et cela continue, je viens de faire un terrible cauchemard cette nuit.oui je me soigne, mais il y des facteurs héréditaires, qu'y faire ?et dire que je suis dans un beau pays et une merveilleuse région.merci beaucoup Mimi,bisous

AL 27/12/2006 01:22

Jupiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii , c’est fauuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuux !!!!Le père Noël est passé…. Petit père Noel est arrivé sur ta cheminée, malheureusement, elle était bouchée…. Il a donc essayé de taper aux carreaux, mais personne n’a répondu… il a ensuite essayé la porte, mais plus fermée, tu meurs… il a été très déçu… il savait que tu étais dedans, mais tout était noir, il aurait voulu que tu ouvres la porte, mais notre Jupi n’a pas voulu, non… il n’a pas voulu, son passé il se remémorait, son futur pour lui n’existe pas, pris dans un présent pour lui qui n’a aucun sens, peut-être dans la solitude, la tristesse de ne pas avoir la vie qu’on souhaite avoir… la tête dans ces mains, à ne même pas manger, à en ressasser des choses qui n’ont « nulles importances » pour le moment présent… puisque la vie nous fait voyager, parfois c’est beau, parfois pas et là, notre Jupi s’ait retrouvé emprisonné dans sa mémoire… ce qu’il veut il ne la pas, pourtant le soir de Noël, il aurait pu ouvrir son cœur  , décidé d’ouvrir la porte au père Noël, et en ce père Noël, il y aurait vu LA VIE..le père noël lui aurait sourit alors, il lui aurait dit
MON JUPI, je sais que parfois les noëls sont durs, autant que d’autres passages dans l’année, que parfois résident en nous des cauchemards, que notre vie n’est pas toujours rose, mais nous devons la vivre quand même… et y trouver du BONHEUR, c’est c’que tu as fait là,  en faisant le geste de m’ouvrir, t u as décidé d’ouvrir une porte merveilleuse dans ta vie, c’est celle de la vie justement que tu as regardé avec tes yeux…tu as décidé de ne plus rester derrière ton écran noir de télévision, de faire entrer la lumière, d’ouvrir ton cœur à l’instant présent… et tu m’as ouvert la porte…tu sens alors ce souffle de chaleur entrer en toi, puisque tu vis ce moment et non ressasse ton passé ou te pose des questions qui n’demandent pas à être posées… je pourrais t’offrir de la nourriture, de la compagnie, le pardon des autres…. Mais le problème c’est que ça n’avancera pas ton bonheur, puisque le bonheur commence par soi, même les pardons…. Et en m’ouvrant, tu as fait le bon choix, tu l’as décidé….décidé de me voir, c’est décidé de partager un instant avec moi, c’est décidé de le vivre…c’est s’ouvrir à l’Amour de soi, et à l’Amour de la vie, c’est voir le bonheur en elle, même en tes plus noirs souvenirs, qui t’ont tous appris quelque chose de beau…

 

Mais… Jupi n’a pas voulu… et il est resté dans le noir… :-(…. Il ne voudrait plus voir ses anges noirs, pourtant il reste dans le noir, il le choisit, alors que son ange blanc, lui envoie tellement de signes de vie…
 
Si si Jupi, le père NOËL est passé, mais tu n’l’as pas vu, tu n’as pas voulu le voir… mais là vie ne s’arrêtera pas au père noël… pour te faire découvrir que tu vis, que la lumière est en ton cœur et que tout du temps qu’il battra, chances tu auras… la vie  t’amènera d’autres choses qui te montreront que tu existes, et que ton moment présent est important, qu’autour de toi, il y a la vie, et que même si on traverse des moments difficiles, lumière il y aura toujours à voir, si on sait ouvrir les portes qui ne demandent qu’à l’être, parce que le bonheur n’est qu’en soi avant tout….oui la prochaine fois,ce n’sera pas le père Noël ce sera une mésange qui siffle près de toi, ce sera un enfant qui te sourit, se sera une amie qui te demande des nouvelles, ce sera un chat qui te court après, ce sera une inconnue qui te dit bonjour, oui notre Jupi peut découvrir la vie en tout, qu’importe le chemin qu’elle lui fait prendre…..mais c’est seulement si il le décide…. Mais va-t-il le faire ?????
A toi de choisir, à toi d’ouvrir les portes, à toi d’être heureux, n’attends rien d’la vie ni des autres, n’attends pas devant les portes fermées du passé, ne reste pas dans l’noir, mais fonce, vis….. :-D
Et ce message, c’est mon cadeau… peut-être ne sera-t-il rien pour toi, peut-être si mais je me suis permise de l‘écrire….… je t’envoie un rayon de soleil, qu’il puisse entrer en ton cœur  même si celui-ci est fermé…. J’espère qu’il le sentira et qu’il te demandera de l’ouvrir, pour TOI avant tout…. Et qu’un sourire se dessinera sur ton visage..
 
Par ton périple, la vie t’a montré à quel point elle était importante, à quel point elle était précieuse, elle t’a pourtant donné la chance de la VIVRE encore…Je te considère donc comme un CHANCEUX… Ne repousse pas cette chance… Elle te le rendra...
Amicalement…

jupiter 27/12/2006 15:25

ça c'est un très gentil mot qui remet les pendules à l'heure au moins.pour preuve je vais le mettre en article si tu le permetjupi le geignard est un chanceux, tu as raison en bien analysant la choseamitésjupi

Suzanne 26/12/2006 16:09

C'est la première fois que je te laisse un commentaire. Je ne connaissais pas ton blog. J'aime beaucoup tes recettes provençales et méditerranéennes. Ça me donne envie d'en essayer.
Je comprends ce que tu vis. Je sais que ce n'est pas facile. J'ai moi aussi vécu de graves traumatismes dans le passé et les souvenirs et les émotions reviennent encore me hanter, surtout un jour de fête comme Noël. 
J'ai lu ton texte attentivement et j'ai été touchée par ton histoire. Je trouve que tu as bien fait de la partager avec nous. C'est une façon de s'en libérer. Et tu m'as rappelé que je ne suis pas la seule qui revis des moments pénibles à Noël. Merci beaucoup de ton partage et de ton courage. C'est vrai que certains ne peuvent pas entendre la souffrance des autres mais d'autres le peuvent!
Je te souhaite une journée douce et paisible!

lasidonie 26/12/2006 14:18

Bonjour Jupi, je réponds sur cet article parceque comme tous tes amis il me touche. Ton texte est un témoignage bouleversant du dévouement de ces hommes qui sont toujours présents en toutes circonstances. Pour le reste tu n'es pas le seul , Chez moi aussi de la tristesse, pas de sapin, pas de retrouvaille, une débandade à gérer comme on peut, mal la plupart du temps, des envies de ne plus rien voir ; et puis un mot gentil sur le blog, et on n'est plus seul à partager des mauvais moments, alors même difficilement on continue. Je vois que tu as repris un peu de tonus pour d'autres recettes. Tant mieux car tu nous manquerais. Gros poutou. Sido

:0055: Guyl 26/12/2006 11:35




 

J'espère que le moral est au mieux, je te souhaite une bonne journée  Gros bisous Jupi

tanette 26/12/2006 00:41

Allez courage Jupi. Nous avons besoin de toi, de te lire. J'espère que ce n'est qu'un mauvais passage qui va être de courte durée. Bises.

angie583 25/12/2006 20:17

comme tu dis luttons bisous

jupiter 25/12/2006 21:10

Merci Angie,c'est vrai qu'il faut lutter, mais il y quelques fois où c'est difficilemerci de ton cadeauque l'esprit saint te bênissegros bisous

marithé :0010:BISOUSS :0010: JOYEUX NOEL 25/12/2006 19:57

coucou Jupiter J'ai un pincement au coeur  en te lisant ..Tu fais partie de ma famlille virtuelle et je ne veux pas que tu souffres..Les mots qu'on te laisse ce sont des mots sincères car tu comptes pour chacun de  nous ..Ta santé n'est pas florissante, tu n'es pas le seul et  pourtant il faut lutter ..et je t'en parle en connaissance de cause ....Ne laisse pas ton blog  car on es là pour t'apporter un peu de bonheur et si on réussit et bien c'est déjà ça ....un gros bisous et   à demain...sinon je vais te chercher ..si si ...et un gros bisou pour toi ..et puis les pompîers de ton coin, sont pas très gentils car ta fille a fait une connerie et alors, c'est pas toi...tu n'es coupable de rien donc tu peux rester la tête haute ...gros bisoussssssssssssssssssss

jupiter 25/12/2006 21:24

merci Marithé,j'aurais du faire un blog plus facile que la cuisine peut être, je ne sais pas, mais j'aime la cuisine et je suis né dedans quasiment, j'ai encore des recettes et des idées.tu te dis peut être qu'en ayant vu la mort en face je devrait réagir beaucoup plus, voir les flammes de l'enfer te blesses profondémént, poutant cette histoire est vieille. De mon équipage nous restons trois , un est mort d'un AVC il y a deux ans il était bien plus jeune que moi,  pour nous trois restant, quasiment pas de mots de cet "incident". Un est parti à la retraite, l'autre bien plus jeunes à démissioné une dizaine d'année après , rien à voir avec cette affaire, il reste moi qui n'est plus au corps officiellement depuis le 23 décembre, date de mon engagement en 1970 et date de mes 55 ans il y a deux jours, cela tout mélangé pèse.Mon armure m'a quittée ce jour là, les VSAB aussi c'est dur , voir les autres souffrir ou morrir, des vies anéanties en 1 secondes, ceal use terriblement.je ne vous quitte pas , OB m'a pris mon IRL, mais dans l'état où je suis internet est une bonne chose pour moi sans doute.gros bisous

jupiter 25/12/2006 19:46

Demain vous aurez droit à une recette de baguettes aux tomates séchées en vidéo, il y a une surprise de taille, mais vous pouvez faire comme pour le pain aux olivesJUPITER

Nathan 25/12/2006 17:53

Merci pour le cadeau, ça me fait plaisirMoi, j'ai l'impression que les noël sont de pire en pire, je me sens pas bien et je ne fais que dormir et j'ai du mal à réfléchir, je voudrais tout arrêter mais, je n'en ai pas le courageen tout cas, sache que je respecte les pompiers parce qu'il font un des métiers les plus difficiles au monde et on ne les respectes pas comme on les doitje te souhaite de te rétablier et je te souhaite une bonne soirée !

jupiter 25/12/2006 17:58

Merci beaucoup Nathan, que Dieu te vienne en aide en ce jour bênit.

madoanne 25/12/2006 17:16

Bonsoir ami, les bulles m'ont tuées .............au plaisir demain

jupiter 25/12/2006 17:50

je suis presque mort , mais ce ne sont pas les bulles

Lynette::0007: 25/12/2006 16:59

Non Jupiter, n'arrête pas ton blog, il peut t'aider! il va t'aider, c'est sûr!Chacun danss a vie connait, a connu des moments douloureux, mais il faut espérer, et tu ressors grandi de chaque épreuve... tu apprécies , après les épreuves les petits riens que la vie t'offre!Tu as été seul pour ces fêtes... tourne toi vers l'avenir, tout n'est pas noir tout le temps!allez courage, à demain j'espère....

Sissipaillette 25/12/2006 16:21

Bon mon Jupi, c'est bien triste tout ça. Il faut se ressaisir. Je rejoins beaucoup de tes visiteurs, c'est l'époque aussi qui fout le bourdon pour ceux qui n'ont pas la chance d'avoir de la famille au moment des fêtes près de soi.
Pourquoi arrêter le blog? Il y a tant de personnes qui passent par ici, qu'ils se perdraient en chemin car ici on y trouve de bonnes recettes pour des moments appréciables devant l'assiette, de l'humour, des histoires et beaucoup d'autres choses.
Il faut tirer des leçons de la vie oui d'accord, mais il faut aussi voir ce qui se passe autour de nous, et moi je peux dire qu'autour de ton blog,il y a beaucoup d'amitié et c'est formidable.
Je sais aussi qu'il faut prendre plaisir à faire son blog, maintenant c'est à toi de voir, je respecterai ta décision mais je ne voulais pas le faire sans donner mon avis.
Je te fais de gros bisous et te souhaite une douce fin de journée.

christophespb 25/12/2006 15:44

Bonjour Jupiter,
Les personnes ne disparaissent vraiment, que lorsque plus personne ne pense a elles.
Tu dois boire un verre a la sante de tes camarades, puis, suivre le conseil de Loralie.
Christophe.

EstÚbe 25/12/2006 15:09

Tenez bon la rampe, Mister Jup, demain sera un autre jour.

cristina 25/12/2006 12:36

Tes mots de ce jour me font bien du mal.
Si j'avais su que tu étais seul, je serais venue passer Noêl près de toi!
Suis pas une fan de ces fêtes!
Il faut reprendre courage, tu sais on t'aime tous sur ce blog!
Allez Jupi, reprends toi et  reviens vite avec des mots plus réconfortants.
Je t'embrasse très fort, mes pensées sont pour toi ce jour.

Joël 25/12/2006 11:22

Bonjour Jupi,
ça va passer tout ça ! cest cette période qui fait que beaucoup se sentent seuls. Heureusement que tu étais là, que vous étiez là et que tous ces pompiers sont encore là ! Avec Jessica, ma Filleule, l'an dernier, nous sortions de chez une amie de Saint-Maximin et nous avons pris des flamèches à moto et plein de fumée d'un coup, juste le temps de faire demi-tour :( ça fait peur !
Tu sais, ici non plus, il n'est pas passé. Pas de sapin, pas de repas, ma mère couchée à 19 h 00 ! Le principal est d'être là Jupi !
Bonne journée et à bientôt sur les blogs.
Joël. 

loralie 25/12/2006 11:06

Et alors tu broie du noir. Mais beaucoup de personnes broie du noir à cette époque de l'année. je viens essayer de te remonter le moral mais ça va pas être facile. et tes souvenirs qui remontent là c'est normal de penser à tout ça . bon moi je te propose une bonne ballade, ou un bon bouquin si tu peux pas te promener, une émission qui fait rire, quelque chose qui te fasses penser à autre chose :0056:ça peut être :0010: c'est pas suffisant hein ? allez tu vas voir ça ira mieux très bientot je te le promet. j'admire ce que tu fais moi, et je te souhaites tout de mëme un joyeux Noël :0010: :0010:Le père noël il ne passe pas sa route, c'est dans le coeur que ça se passe. il faut juste lui ouvrir la porte.

Kri te souhaite un joyeux Noël :0055: 25/12/2006 10:22

Emotions...
Plein de bonnes choses pour toi jupi!

madoanne 25/12/2006 09:50

merci pour votre mot si gentil, ici la famille rapetisse, mais nos absents sont dans nos coeurs . Je pense à vous  en ce jour de Noël plein d'espoir et d'amitié , ne vous laissez pas partir., vous nous  manqueriez ........amicalement