Faire des Gurullos (andalousie)

Publié le 19 Novembre 2012

.Les Gurullos sont de petites pâtes faites à la main et qui ressemblent à un grain de blé, ces pâtes étaient faites par les ménages espagnols lorsque les temps étaient très durs , elles se substituaient au pâte et riz du commerce.

 

 

Farine tu redeviendras grain de blé

porri-8175-copie-1.JPG

Tout le pourtour méditerranéen fait ce genre de pâtes , mais de différentes formes et de différentes façons . Les Gurullos font environ 1 cm de long et ressemblent à nos langues d'oiseaux qui elles  sont plates .

porri-8168.JPG

A cette époque la farine devenait l'aliment de base et même de survie, car cela apportaient beaucoup de calorie pas chère : exemple les migas ICI , (que l'on retrouve dans les restaurants espagnols à des prix, heu.......ébouriffants ) qui était un mélange de farine (semoule, pain rassis selon les pays) eau ,huile, sel, ail et quelques morceaux de charcutailles s'il y en avait ou des poissons frits pas chers. Les "campezinos" paysans, échangeaient souvent leurs produits de la terre et élevage, avec les "pescador" qui eux avaient du poisson . Ce temps là je l'ai entendu bien souvent raconté par mes beaux parents andalous.....cela pourraient une longue histoire, mais revenons à la confection de nos Gurullos. Ceux évidemment ne se mangeaient pas seuls mais cuits dans un bouillon plus ou moins "riches", même mélangées à des pommes de terre, oui oui. Les gurullos qui sont longues à faire étaient souvent faites par les enfants de la famille qui rivalisaient de vitesse pour une promesse de friandise, grenade, raisins, figues, mantecados...les cochonneries made in usa n'étaient pas encore arrivées et d'ailleurs auraient été hors de prix pour ces familles

 

LES GURULLOS   réalisation, assez long,; temps de cuisson : 1 heure, vi ,vi

 

Les ingrédients : (pour 1 oeuf - mais cela peu se faire sans oeuf)

 

- 1 oeuf

- de la farine ménagère

- une toute petite pincée de sel ou pas du tout

- une demie cuillère à café d'huile d'olive

- une main qui va pétrir tout ça

et un peu d'eau si vous avez mis trop de farine

 

Plouf l'oeuf du poulailler

porri-8157.JPGPlaf la farine + sel ou non

porri-8158.JPGEt hop la main qui pétrie tout ça, pour faire un boudin pas collant

porri-8159.JPGporri-8163.JPGPuis d'un morceau arraché au gros boudin vous en faites un petit serpent que vous allez triturer (le même geste que celui pour palper la monnaie) entre le pouce et l'index, pour avoir un résultat ainsi

porri-8165.JPG

Attention c'est long, mieux vaut le faire à deux, autrement ça "gonfle grave",ci-dessous, catégorie amateur

porri-8173.JPG

Catégorie mi professionnel, heuu...moâ. PS: Ces pâtes se congèlent très bien

porri-8174.JPG

 

 

 

Para hacer los gurullos:
150 gr. de harina
1/2 vasito de agua
una cucharadita de aceite 
una cucharadita de sal
Preparar los gurullos, para ello pondremos en una fuente la harina en forma de volcan, añadiremos el agua dentro, la sal y la cucharadita de aceite, mezclamos y amasamos hasta que la masa sea elástica, entonces pondremos harina en una mesa y tomaremos un trozo de masa, éste trozo lo hacemos en forma de tira larga y fina, y con las manos enharinadas, le vamos quitando trocitos muy pequeños con el dedo indice y pulgar, que iremos poniendo en un bol amplio con harina o encima de un paño limpio con harina para que no se peguen entre sí, una vez que tengamos preparados todos los gurullos, los dejamos secar sobre el paño con  la harina sin amontonar hasta el día siguiente y a ser posible en un sitio seco.


Read more: Cocina con Ana: GURULLOS CON CONEJO http://www.cocinaconana.com/2011/11/gurullos-con-conejo_24.html#ixzz2CUVcqtxT
Under Creative Commons License: Attribution
Para hacer los gurullos:
150 gr. de harina
1/2 vasito de agua
una cucharadita de aceite 
una cucharadita de sal
Preparar los gurullos, para ello pondremos en una fuente la harina en forma de volcan, añadiremos el agua dentro, la sal y la cucharadita de aceite, mezclamos y amasamos hasta que la masa sea elástica, entonces pondremos harina en una mesa y tomaremos un trozo de masa, éste trozo lo hacemos en forma de tira larga y fina, y con las manos enharinadas, le vamos quitando trocitos muy pequeños con el dedo indice y pulgar, que iremos poniendo en un bol amplio con harina o encima de un paño limpio con harina para que no se peguen entre sí, una vez que tengamos preparados todos los gurullos, los dejamos secar sobre el paño con  la harina sin amontonar hasta el día siguiente y a ser posible en un sitio seco.


Read more: Cocina con Ana: GURULLOS CON CONEJO http://www.cocinaconana.com/2011/11/gurullos-con-conejo_24.html#ixzz2CUVcqtxT
Under Creative Commons License: Attribution

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Recette méditerrannée

Commenter cet article

René 10/09/2015 10:46

Bonjour Jupi.
Et oui, nos anciens prenaient le temps et en plus c'était bon.
Bonne journée à tous*.

jupi 10/09/2015 11:32

ils économisaient les sous aux maximum, et étaient plein de bons sens, pas comme au Gouv
toujours pas de pluie ici, ça craint

antonia 10/09/2015 09:04

Bonjour, mon arriere grand mere les faisait puis elle faisait un civet de lapin et quand le civet arrive en fin de cuisson et fremisse elle rajoute les gourullos a fure et mesure
Je sais pas comment elle arrivait a en faire pour autant de monde entre ces fils ,filles 7, les beau fils et belle fille et petit enfants et arriere petit enfants , c'est de l'ordre du mirage.
Merci jupi

jupi 10/09/2015 10:04

j'en fais pas souvent car c'est long long long
ma belle mère faisait des caldos con mucho gusto, mais la pauvre est morte et aucune des ses fils ou fils n'ont appris cette cuisine, elle aussi avait beaucoup d'enfant (12)

Tiuscha 29/11/2012 17:06


pfiou ! quel travail de patience !

La Cachina 29/11/2012 18:08



avant c'était les enfants qui faisaient cela, mais je peux te dire que c'est long, bien long, avec un oeuf tu as de quoi occuper une bonne partie du matin



Isabelle 21/11/2012 16:28


Et bien, tu t'es bien amusé...!!!!   Quel boulot, je te tire mon chapeau !!!!

La Cachina 21/11/2012 18:00



c'est loooooooooooong Isabelle , trop long


je viens de faire des crozets, c'est plus facile



Lolia 21/11/2012 11:59


cela ressemble aux chlelems qui se font en Tunisie. Il faut juste avoir le coup de main pour les faire. Moi je les étale sur des grands plateaux et je les fais sécher.

La Cachina 21/11/2012 14:07



ah bon , je ne savait pas


hier on m'a dit que les crozets ressemblent au "noceur" ou "nocer"  tunisien


 


bonne après midi



Liliane 20/11/2012 21:11


Je ne connais rien de tout ça !!! Mais le bouillon a l'air super bon... Très appétissant... Comme ta citation de George Sand de ce matin !!!
RÔOOoooo bisousssSSSS au Sud...

La Cachina 21/11/2012 07:56



c'est gouteux, mais sans prétention culinaires , bref un plat de tous les jours


roooo bisous



mounic 20/11/2012 19:42


bou Dioù! qué patience! il me pète un boulon si je fais ça! tu crois que j'en ai pas assez de "mouser" mes oliviers? ras la marmite (pleine de bouillon de pénis de croco, aco m'agrade!) ton far
breton semble un estouffe chrestian....mais si tu ne manges que ça, tu va être plein de sous!!!!bisettes ma Biche! mémé

La Cachina 21/11/2012 07:55



je confirme c'est très bourratif, un estanque fam, mieux vaut un clafoutis léger


bisous du matin



regine 20/11/2012 18:54


c'est pareil mais plus fin ; ils sont fait au laminoir comme des tagliatelles  d'un centimetre que l'on coupe en carre d'un centimetre  et que l'on seche au soleil

La Cachina 21/11/2012 07:54



le vrai non c'est noceur ?


je vais essayer d'en faire, juré



regine 20/11/2012 16:20


en tunisie le noiceur est carre  et plat et se fait a la vapeur comme le couscous! les guru sont comme les langues d'oiseaux .voila !!!

La Cachina 20/11/2012 17:18



ah, c'est vrai, je croit que mireille m'avait dit dans un mail que cela ressemblait aux croset de savoie


 


est ce qu'il sont très plats, ou passé au laminoir à pâte ?


chui curieux


 


je te mailerais pour mes ennuis de côlon, c'est tout bête la réponse, et maintenant ça va mieux depuis une dizaine de jours



Marithé :0010: 20/11/2012 15:34


hihi tu as mangé du far breton ?, c'esst bon hein ??  et économoique  hihi  


 


tu sais faire de guru...ba je ne savais pas que ça existait ce machin  ..tu vois mon jupinou, tu sais tout faire ... ..gros bisous de ta soeurette ..

La Cachina 20/11/2012 17:08



vi, ce matin pour le petit déj, et depuis j'ai plus faim on dirait que j'ai avalé un boulet de canon


je pense que la recette est foireuse, c'est un étouffe belle mère , hihi


ba les gurullos c'est espagnol, normal que tu connaises pas, il y a plei de truc, les pipas, les garbenza, guizzillos


 


roooooooo bisous soeurette, il a fait un temps splendide aujourd'hui



mamiekeke :0026: 20/11/2012 12:41


 


 


On dirait des spâtzeles alsaciennes hihihi


http://magic-perles.over-blog.com/article-7279483.html


 


Décidément chaque région ou Pays à sa petite spécialité qui


ressemble plus ou moins à leurs voisins .


 


Gros bisous marseillais mon Juju , tout va mieux sauf la toux


bizarre vous avez dit bizarre ha ha ha ... A +++


 


Renée (mamiekéké).


 



La Cachina 20/11/2012 14:00



coucou


chui allé voir chez magic perles


j'ai une copine autrichienne qui fait celà mais elle a une vieille machine en bois pour les passer, car la pâte est plus liquide


je vais essayer de retrouver les photos faites à l'occasion


 


bisous plein de microbes, hi


tiens l'escabeau à cricri



René l'anchois 20/11/2012 11:11


Bonjour Jupi.


Avec ces journées d'hiver qui ne vont pas tarder à arriver, voila une bonne occasion pour faire des Gurullos. De plus, maintenant j'ai de l'aide. Vivement demain pour la recette du bouillon qui
donne faim.


Temps humide et à peine 9°. Je vais ramasser des épinatds cet après-midi.


Bioses à Li et bonne journée à tous*.

La Cachina 20/11/2012 12:51



demain c'est un potage basique avec trois fois rien , mais c'est bon


sort la morue et dessale là, tu verra pourquoi


beau soleil 18°


au fait c'est quoi les épinatds, ça se cueille avec des tongues ,


 


fait pas le couillon à faire le grand écart



midi cuisine 20/11/2012 10:46


Wouawh quelle patience! Bon la pour le coup je craque je vous prends dans ma liste de blog j'adore vos recettes et votre ton (thon?!?)

La Cachina 20/11/2012 12:47



et oui mieux vaut s'assoir, c'est loooooooooooooooooooooooooong, pfffff


ah , les thons


sans méchanceté car on est des blagaïres (blagueur en provence


pourquoi tuer des baleine pour maquiller des thon


 


merci pour le lien



nounouchouette 20/11/2012 10:20


J'avoue que ça doit être très long,mais le soir à la chandelle au coin du feu ça peut le faire non?


Bises et merci pour cette recette et je suis contente de voir que tu as l'air d'aller mieux si tu mets quelques recettes.

La Cachina 20/11/2012 12:41



oui nounouchette, ça va un "peu" mieux , danc je suis de retour au fourneau, hier j'ai fais mon premier far breton, hihi


bises et à bientôt



cricri d amour :0025: 20/11/2012 09:45





 


Oui oui le velouté vert de pénis de crocodile


est très efficace pour faire "flipper" les filles.


Je l'utilise !


hihihi


Bises mon bon Jupi.

La Cachina 20/11/2012 10:41



attention avant de le mixer il faut lever les écailles


comme pour les saucisse de strasbourg il faut lever les préservatifs avant de les passer au fleisherwolf


 


bises, beau soleil to day , hein !



Mireille 20/11/2012 07:51


Et bien tu les a trouvé tes pâtes Espagnoles et elles ressemblent fort aux troffie liguriens. La légende dit qu'a bord des bateaux qui partaient de Gènes au XV eme siècle les cuisiniers des
navires faisaient des pâtes fraiches et pour enlever le surplus qui leur restait collé aux mains ils les frottaient l'une contre l'autre c'est comme ça que sont nés les troffie. Je les fait avec
mon amie lorsque je vais à Airole.
Ton bouillon est superbe et il donne envie de plonger le cuillere dans l'écran.
Gros bisous Jupi et belle journée. Bises Li

La Cachina 20/11/2012 10:39



l'histoire des pâtes est fantastique, Mireille, j'ai vu un document sur Arte, super


 


c'est vrai que pour faire partir la pâte des mains on mais une peu de farine et que cela ressemble au gurullo en plus fin, hihi


le bouillon de demain est un vrai bon plat avec les gurullos , en espagne les campesino le font souvent avec du lapin


 


 



:0014: ♥ dom ♥ 20/11/2012 07:38


Amusant, pour occuper les enfants !


Bon mardi
Bisoux Jupi




La Cachina 20/11/2012 10:35



et oui les enfants participaient beaucoup Dom


passe un bon mardix


bisoux



regine 20/11/2012 06:53


super ta recette !!! en tunisie il y a encore des mémés pour le faire !!!merci

La Cachina 20/11/2012 10:35



et bé moi je ne suis pas une mémé, mais j'aime bien retrouver les choses de la vie d'avant le tout industriel


comment s'appelle cela en tunisie "nocer" je crois ?


bonne journée Régine