Histoire du Petit Suisse (on y va fort)

Publié le 2 Janvier 2013

Source Wikipédia

Franchement, obliger les Suisses à ne pas appeler leur fromage du Canton de Vaud "petit suisse" il fallait le faire, voir ci-dessous

Statut de l'indication géographique

En vertu d'une dérogation expresse dans le traité du 14 mai 1974 entre la Confédération suisse et la République française sur la protection des indications de provenance, des appellations d’origine et d’autres dénominations géographiques, l’utilisation en France de la dénomination « petit-suisse » pour des fromages fabriqués en France est autorisée. Elle demeure par contre interdite en Suisse (point 6 du protocole au traité)2.

Dans le canton de Vaud en Suisse, et plus précisément à Payerne, le petit-suisse est appelé heine.

 

Heine Käse

petitsuisse


À l'origine du conditionnement en forme de cylindre, on trouve Etienne Pommel qui fabriquait dès 1828 à Gournay-en-Bray des fromages frais enrichis de crème, vendus dans une fine bande de papier paraffiné (papier Joseph favorisant l'évaporation de l'eau en excès) et placés par six ou douze dans de petites caissettes de bois.

Le fait que le petit-suisse soit, contrairement à ce que pourrait laisser penser son nom, normand et non suisse, est dû à la suggestion, dans les années 1850, d’un employé vacher de nationalité suisse de la ferme de Madame Hérould à Villers-sur-Auchy (Oise, Picardie), près de Gournay-en-Bray, d’ajouter de la crème au lait destiné à produire les bondons, reprenant en cela une recette déjà appliquée par Étienne Pommel. Un nouveau marché émergeant, celui de consommateurs urbains avides de fromages gras (notamment les parisiens), Madame Hérould expédia chaque jour ces petits fromages enrichis à un mandataire des halles de Paris. Le fromage de la mère Hérould eut très vite du succès : le suisse était né.

 

Fin de la production fermière

Un commis du mandataire, nommé Charles Gervais, flaira la bonne affaire. Comme la production fermière ne suffisait plus à alimenter le marché de la capitale, il s'associa à Mme Héroult pour l’occasion et reprit une laiterie à son nom, en 1852, à Ferrières-en-Bray. Les premiers employés de la fromagerie Gervais furent tout d’abord des suisses (réputés comme excellents fromagers), qu’il fit venir spécialement. À la fin du XIXe siècle, la fromagerie devient une véritable usine, livrant des suisses dans un état de fraîcheur parfait grâce au développement des lignes de chemin de fer. Cependant, les petits suisses lors du transport avaient tendance à se coller les uns aux autres. Charles Gervais utilisa alors le même conditionnement que son concurrent Pommel (préférant quant à lui ne le distribuer qu'en Normandie). Ils pesaient 60 g pièce et se nommaient simplement « suisse » (aujourd’hui, ceux-ci sont appelés « double petit-suisse »).

Charles Gervais avait aussi compris l'importance des marques et de leur identification. Bientôt apparut l’étiquette Fromages à la crème Ch. Gervais dits Suisses, sur laquelle l'industriel revendiquait mensongèrement l'origine suisse de ses fromages, prétendant qu'« ils arrivaient directement par courrier de Vaud ». Il innova également en utilisant des emballages à usage unique (les pots individuels étant jugés plus hygiéniques). Il acheta la ferme Hérould en mariant son fils à la fille de la fermière et racheta la société de Pommel en 1938, faisant du petit-suisse une production industrielle1.

Aujourd'hui, il n'y a plus de petits suisses fermiers. Les petits-suisses fabriqués industriellement sont désormais emballés dans du plastique, mais il existe des laiteries qui les commercialisent dans des boîtes en carton.

Fabrication industrielle

L’usine de Neufchâtel-en-Bray produit, à elle seule, plus de cinq milliards de petits suisses par année.

 

Rédigé par La Cachina

Publié dans #recettes d'antan

Commenter cet article

Miechambo 04/01/2013 00:56


Très intéressant billet ! Je vais aller me coucher un peu plus instruite !


Merci Patrick


bises


Michèle

La Cachina 04/01/2013 08:14



c'était mon oncle Suisse qui voulait que je perle de cette injustice, hhi


bises


patrick



Mireille 03/01/2013 22:53


Le bois venait de l'Yonne et arrivait par train jusque dans l'usine.
J'ai de vieilles plaques de verre pour stéréoscope de mon grand-père avec des piles immenses de bois.


Pendant le guerre ses fournisseurs de bois lui cachait de la nourriture dans les ballots de bois.
Toute une époque.


Gros bisous et bises à Li

La Cachina 04/01/2013 08:13



j'en apprends des choses, tout cela grâce à un petit suisse


drôle d'époque tout de même, nos anciens ne devaient pas rigoler


grose bises, il caille ce matin on est en négatif



Mireille 03/01/2013 18:48


Vive les petits suisses Français. Pour une fois qu'on arrive a leur piquer quelque chose.
Rhooolala je plaisante.
Pour la petite histoire je peux te rajouter que les petites caisses en bois qui servaient d'emballage étaient parisiennes et qu'elles étaient  fabriquées par l'usine de cagettes qui
appartenait à mon grand-père.
Tu vois la boucle est bouclée.
Gros bisous. Belle soirée

La Cachina 03/01/2013 21:23



la c'est trop fort comme disent les jeunes


comme quoi il faut pas dire des bêtises, hihi peutt être que le bois venais de ma colline, Nan.......


Gros bisous


 


t'as vu de belle crèches en tout cas



mamiekeke :0026: 03/01/2013 18:12





Je sais faire les photos maintenant mais je ne trouve pas pour réduire sur certains blogs comme le tien car chez toi l' image est trop grande ...


 


Le cricri joue sur l' ordinateur et il a Dimitri au téléphone et ils jouent ensemble aux jeux que Dimitri lui a fait enrégistrer  , je n sais pas comment ils font mais cricri
perd souvent ha ha ha ...


 


Gros bisous mon Jupinou à bientôt .


J' entend votre conversation du côté de cricri mais je n' entend pas la tienne alors c' est rigolo de vous écouter téléphoner ha ha ha ...

La Cachina 03/01/2013 21:20



meuh non c'est facile , il faut s'y prendre en plusieurs fois et tu regarde la taille qui s'affiche au fur et à mesure


dimitri a l'avantage de l'âge , hihi, on est des vieux pour l'info


je prendre une image sur mon blog et la mettre en plusieurs tailles








 


alors tu vois c'est pas compliqué


 


roooo bisous



mamiekeke :0026: 03/01/2013 15:42





J' adore les petits suisses qu' ils soit de VAUD ou d' ailleurs .


Nature ou au sucre en poudre c' est un vrai régal .


Bisous mon jupinou , à +++ Cricri joue au téléphone avec Dimitri


maintenant ils font ça de temps en temps ha ha ha c' est pratique .


 


Gros bisous et bonne année et bonne santé .


Renée (mamiekéké).

La Cachina 03/01/2013 17:46



ils jouent à quoi ? ordi, gamer, papy a la mitraillette,  et vas y que je te descends tout ce qui bouge


ça c'est pas violent


 






siaskas 03/01/2013 15:13


Je trouve que R.Federer est un mignon "petit-suisse" non !! trêve de plaisanterie merci pour cet article très complet et je suis d'accord pour ce "secret qui leur pèse sur la conscience" quoique
ça n'a pas l'air de leur poser trop de problème. Bisous Patrick et soigne-toi bien !!

La Cachina 03/01/2013 17:23



Tous les suisses sont loin d'être riches, loin de la,


bonne soirée Siaskas



Marithé :0010: 03/01/2013 14:40


c'est bon les petits suisses  qu'ils soient suisses ou fançais hihi  bisouillesssssssss


 


nanard est parti aux crevettes

La Cachina 03/01/2013 17:22



les petits suisses aux crevettes ! pourquoi pas  hi, bisous



cricri d amour :0025: 03/01/2013 13:39





Au fait !


Tu sais comment fait on les petits suisses ?


............


ben comme les p'tits français !


hihihi


Bises mon Jupi

La Cachina 03/01/2013 13:54



avec ou sans crème ?


rose ou bleu ?


 


les suisses mettent plus de temps il parait


 


les plus rapides sont les allemands



Golovine 03/01/2013 09:54


Ah Patrick, pas de raccourci svp ! TOUS les suisses ne sont pas des malhonnêtes cousus d'or, mais je vous concède qu'il y en a. Tout autant que nos voisins, nous patissons de leur cupidité et de
leur manque de scrupules. La nuit dernière, j'ai fait un rêve ABOMINABLE ... Je me suis réveillée en pleurant à chaudes larmes et j'aurais pu transcrire tout le rêve dans ses moindres détails.
Comme dans tous mes rêves, j'étais de nouveau en mauvaise posture ... bourrelée de culpabilité. Après deux cafés bien serrés, ça va mieux. Amitiés cher Patrick et j'espère que l'année a bien
commencé pour vous !

La Cachina 03/01/2013 12:15



ba, non , ma maman est honnête et très modeste, et elle est suisse (belfaux près de fribourg , brrrr)


et bien non golovine l'année commence très mal coté santé, mais j'essaie de tenir le coup


que dieu vous donne force santé et courage


patrick



Liliane 03/01/2013 09:33


Voilà un article bien documenté ! Merci Jupi tu nous en apprends sur le petit français... Ben voui, pourquoi pas !!!
Bonne journée. RÔOOoooo bisousssSSSS au Sud.

La Cachina 03/01/2013 12:10



et est fort pour spolier les autres, ba, la suisse ne nous fera pas la guerre


gros bisous



:0014: ♥ dom ♥ 03/01/2013 09:31


J'ai aussi du diabète et ... une hépatite C ! Qui dit mieux ???


Bizzz


 

La Cachina 03/01/2013 12:09



moi, moi, heu .......je te maile


bizz



:0014: ♥ dom ♥ 03/01/2013 06:58


Merci pour ce cours magistral !


Bon jeudi
Bisoux Jupinoux

La gastro,
c'est pas rigolo ...

La Cachina 03/01/2013 09:23



merci DOM, le diab^te c'est pas plus rigolo et cela ne passe jamais, hi


gros bisoux


 



René 03/01/2013 01:21


Bonjour Jupi.


Très beau reportage mais les investisseurs ?? Suise ou français .... Ce n'est pas pour nous bien sûr mais il y a  ZZ non ??


Bises à Li et bonne journée à tous *.

La Cachina 03/01/2013 09:29



Ba, je plains les suisse avec tout cet argens, et le secret qui leur pèse sur la conscience


des hypocrites, voila, une mine d'or en plein milieu d'une europe qui part en "brioche"


soleil, et toi  ?