L'égarée du Dévoluy 2/2

Publié le 7 Novembre 2010

- Approche dévoreur de brebis, je vais te faire rôtir les animelles
Le loup ne fit qu’un bond et  ….

 

 

Saisit dans ça gueule aux crocs acérés la main et par la même le couteau Laguiole ; La vrille du tire bouchon s’enfonça dans sa dents creuse, bé voui, les animaux sauvages ont des caries aussi, ça manque de vétérinaire et en plus ils ne peuvent pas payer.

- Whouuuuuuuuuuuu ! Gueula le Lupus Affamus, c’est du mauvais nickel chinois ce couteau de m…….

A ce stade là les loups parlent

- Toi la végétarienne je te laisse la vie car tu viens de me soulager de cette P….. de dent, passes ton chemin et ne remet plus tes godillots à crampons sur mon territoire.

La pauvrette n’entendit pas ses conseils car elle venait  de perde  connaissance. Ce n’est bien plus tard à la nuit tombante qu’elle repris ses esprits

Bou Diou , je suis en vie, son premier réflexe fut de s’assurer que son sac de sanguins état encore là, on ne se refait pas !

De jour dans ce pays désolé abandonné de Dieu et même de Loth l’incestueux c’est déjà difficile de s’y retrouver mais de nuit, pécaïre. Fouillant dans on sac elle ne trouva pas sa lampe tempête restée dans sa chauminette.  Elle erra quelques temps et bifurqua sur une mauvaise draille sans s’en apercevoir. Soudain une auréole de lumière se dessina autour de sa tête, malgré son athéisme avancé elle se signa croyant qu’elle était morte, mais non, Dieu est farceur quelquefois.

Avec ce petit lumignon elle trouva une entrée de grotte , un peu trop régulière à son goût, en plus il y avait des rails luisants preuve que c’était un tunnel de mine en exploitation car s’il y avait eu un TGV quelconque elle l’aurait su. S’armant de courage et d’une dose  d’amphét elle entra dans ce tunnel prête à affronter n’importe quoi

- Je crains dégun Moâ , dit elle en se frappant sa poitrine non virile.

Tout doucement elle commença à s’enfoncer dans ce petit tunnel aux parois fluorescentes vertes, faut dire que le Dévoluy a été largement arrosé par le nuage de Tchernobyl. Un bruit l’inquiéta tout de même, se penchant et collant l’oreille aux rails elle compris dans sa cervelle embrumée que quelques chose arrivait.

Juste ciel des wagonnets déboulèrent poussés par un vers de terre géant monté sur roulettes  lui aussi. S’esquichant contre la paroi elle esquiva ce curieux attelage ; La curiosité était à son comble, très opiniâtre elle continua pendant des kilomètres, aiguillé par cette curiosité si féminine et par les amphétamines.

Punaise que c’était long long long. Enfin un léger bruit de marteau piqueur se fit entendre, puis plus rien, étrange étrange. Ce fut des voix gutturales qui se firent entendre.

Punaise, ça c’est pas bon se dit elle, je dois être sous la Suisse maintenant, s’ils me chopent avec mes sanguins non dédouanés je vais finir avec Roman Polanski. Bon tant pis je risque le tout pour le tout !

Et là surprise elle tomba sur une salle où sept nain d’allure germanique cassaient la croûte en se faisant une petite fondue (mais non pas elle, on va pas tomber dans le porno)

Tout à coup apercevant la géante toujours auréolée ils se prosternèrent au nez dans la poussière

Et nous entrons dans la quatrième dimension des contes de Grimm

 

Vidéo à regarder jusqu'à la fin autrement vous ne comprendrez rien à mon histoire foireuse

Je vous conseille pour vos longues soirées ce gentil livre

Psychanalyse des contes de fées


 

 

 

Elle avait enfin trouvé son Nirvana, son Home, son Graal

 

- Oh la petite dame ! Réveillez vous vous allez attraper mal par terre, heureusement que je passait par là, autrement….

 

- Et M …… j’étais en train de faire un beau rêve casse C….., et vous êtes qui vous

- ben, je suis Champsaurien et je viens du village de Chépaou, mais si vous voulez je m’en vais, mais sachez que l’on vous cherche partout dans votre village perdu, sauf celui qui a voté FN aux dernière élections !

Martine se remis debout d’un coup et reparti illico dans la direction de son village remontée à bloc, mais avec la tête un peu flottante tout de même

 

En arrivant sur la place du village, il avait les pompiers assez agacés, les gendarmes en pétard (pas ceux qui se fument) et les villageois équipés (sauf le FN) chargés comme des Vert baudets, prêt à lancer l’assaut à la montagnes aux sanguins,

 

Avec une petite voix elle rassura rapidement tout le monde dépité et rentra dans sa maison où une flambée avait été allumée mais où deux cierges étaient disposés au pied de sont lit tout de même

Rageusement elle balaya ces funestes bouts de cire fumants et s’écroula toute habillée sur son chaud duvet

Elle ne fit qu’un bon, son sac de sanguins avait disparu ainsi que sont sacs avec son précieux carnet

 

Mais comme le dit le dicton :

« Mieux vaut du chiendent dans son jardin qu’un Champsaurien comme voisin »

 

Toutefois le lendemain matin elle trouva comme surprise deux très gros sacs de pignets devant sa porte, avec un petit mot

« Nous sommes en expédition punitive contre ce Champsaurien  Co-Sanguins

Mais elle savait que tous voulaient s’approprier son fameux carnet

Quand la pharmacienne Parisienne elle vendit dans l’année son fond de commerce car elle ne pouvait plus supporter l’odeur des champignons et cet enfer de dégénérés

 

Voila, j’aurais pu faire plus long et mieux mais je suis fatigué, même si mes neurones travaillent en électron libres en ce moment

 

Je ne sais pas comment vous pouvez lire de pareilles inepties sorties d’un cerveau malade.

Je vous conseille plutôt, master chef, Secret stories ou "qui veux épouser mon fils"

Rédigé par jupiter

Publié dans #Galèjades

Commenter cet article

mounic 12/11/2010 19:59



Moïse, ne fais pas ça! ce sera le début de la troisième guerre mondiale! bisettes glacettes!



jupiter 16/11/2010 07:21



Tantine à du peps à revendre elle résite à tout, sauf à la tenatation, hi


bisous



mounic 11/11/2010 21:03



le Nil? au pied de la grande falaise? c'est toi Moïse? enfin, je te retrouve! Ta copine Néfertiti reine des olives..................



jupiter 12/11/2010 06:26



gaffe de pas raspailler en montant sur les pyramide d'escourtins


quans à moi je vais faire le coup de la mer rouge au lac de "cabasse", je vais le vider dans la partei carçoise


bisous



marithe 10/11/2010 17:17



mdr  qu'il est con hihi  en plus j'ai regardé le vidéo 


 


..mais  kesse  ce que c 'esst que  ce bazar ?? t'avas pris tes gouttes mon jupinou   hihi  c'est du petite chaperon rouge lmélangé  à la  elle au bois
dormant et à blanche neige ???


 


bon  ba  c'est pas tout   faut  que j'epluche mes poireaux   gros bisou mon jupinou et j'espère que tu vas mieux



jupiter 11/11/2010 04:51



Ba non pas de gouttes pas de produit illicite, juste une fatigue de la cervelle


 


roooooooo bisous


 


santé , bof bof



Anne d'AMICO 09/11/2010 21:16



Qu'es aco??? Mèfi!!  tu es bientôt bon pour le 54!! J'ai rigolé à m'en faire péter le bédélet!! quel talent d'écrivain!!


Bisous!


Anne



jupiter 11/11/2010 05:34



Délirum très mince ne mérite pas le 54, je demande l'indulgence de la cour


bisous



mamiekeke 08/11/2010 18:46



 


Et toi tu m' as bien faite rire aussi avec ton histoire , j' ai encore mal aux tripes cette pauvrette , j' espère qu' elle a appréciée l' histoire ELLE ...


 


Bisous mon JUJU j' espère que tu vas un peu mieux quand même .


 


A bientôt comme tu veux où tu veux ... attention pas de mauvaises


pensées hihihi sur les ondes ou sur l' internet NA m' enfin ...


 


RENEE (mamiekéké).



jupiter 11/11/2010 06:01



où ai je des mauvaises pensées ?


à par étriper les toubibs de Dragui , j'en veux à personne


 


bises



Liliane 08/11/2010 16:10



Coucou mon Jupi ! Comment vas-tu ? Et ces antibios ? Pour moi il leur a fallu une semaine pour trouver...


Tu sais à quoi me fait penser ton histoire ? Les quatre saisons d'Espigoule !!! Ecris encore, tu vas faire un malheur ! Quelle imagination...


Soigne toi bien mon Jupi, je t'embrasse très fort.



jupiter 11/11/2010 06:03



j'écris d'un jet, mais come je tape très lentementet mal c'est pas facile, autrement j'ai plein d'histoire dans ma pauvre tête bien dérangée


 


bisous


je me soigne, mais bon ! il faudrait que ça fasse effet



dianou 08/11/2010 07:36



bonjour mon beau, hé bien non, je ne regarde pas master chef , ça a le don de m'énerver car comme dans toutes ces émissions le gagnant est connu d'avance! et la cuisine à la mode et moi, nonmerci
par contre ton histoire, je dit que ça mériterais un film a qui l'envoyer? a tu déjà pensé a faire un bouquin ? non je rigole pas! gros bisous mon beau, dianou



jupiter 11/11/2010 06:15



la cuisine à télé !!! pfff qué cagade


j'ai été scandalisé hier au soir à la TV, le choléra à Haïti à fait juste 15 secondes au journal télévisé, une honte, ils sont dégueulasses, il sont beau les journalistes de M......


 


non pour le livre , je n'ai jamais de planc construit j'écris d'un jet et trop lentement , et détrompe toi je n'ai aucun talent


même pour raconter des bêtises, se sont justes de flashs


gros bisous



Coucou:0014: ♥ dom ♥ 08/11/2010 06:15



Ben, je préfère lire tes bêtises que de regarder ces émissions à la con ! au moins, toi, tu assumes ! lolll


Bon début de semaine ! Bisoux

dom




jupiter 11/11/2010 06:19



j'assume, c'est vite dit ça


en "nosocomie" j'assure aussi, j'en ai marre oui


bisoux



tantine 07/11/2010 22:24



C'est vrai que la fin de  l'histoire part en c....complètement, mais qu'est ce qu'on a rigolé ici. Quel grand délire ! et moi qui pensais que Martine seduirait le loup avec son charme fou et
sa poitrine pas plate du tout. Bon courage pour demain. Bises pour une nuit calme et sereine



jupiter 11/11/2010 06:24



tu voulais pas que je raconte l'ata des recherche et les pensées des pompiers  pas très conciliantes avec ce type d'intervention


tu voulais une love story faunesque, romulus et rémus orphelins dans le dévoluy


 


nan, j'étais fatigué et puis comme je tape lentement et que tout sort d'un jet, c'est pas possible de faire long et bien construit


je suis comme je suis," Escriva" disait  : a de bonnes idées mais est un peu brouillon


 


en plus elle me saquait depuis que j'avais été premier devant sa "fille" en 4 ème


 


bon il y a prescription


bises



mounic 07/11/2010 20:27



elle m'agrado ta Blanche neige (et les nains encore plus!!!!enfin pas LE nain! beurk!!!!) pour les pignés, si je trouve le carnet à rodous, je t'en fais une photocopie!!!!bisous ma Biche! c'est
mieux de te lire que de regarder la téloche!



jupiter 11/11/2010 06:28



c'est gentil Mounic


j'ai trouvé une carnet à "rodous" dans la colline une fois , c'était sur un carnet en pierre  et .......... du temps où le Nil coulait au pied du Bessillon, sautait la grande falaise et où
les gens cherchais des papyrus


 


bon j'ai de la fièvre maintenant


 


bisous



René l'anchois 07/11/2010 19:14



Ce dimanche se termine bien, Jupi comme ton récit délirant et musical.Si j'ai bien compris, en se réveillant, elle avait "bonne mine ".Hi. Non elle c'est dans Astérix et non pas blanche-neige.


La seule chose importante est " Où est passé le carnet ou du moins qui va le récupérer , "


Bonne soirée et merci.



jupiter 11/11/2010 06:17



il n'y aura pas de suite


"elle " alla travailler dur dans un labo biologique et fabriqua un virus ciblé Champsaurien et les décima jusqu'au dernier


 



cricri d amour :0025: 07/11/2010 18:27






ha quelle imagination...


t'as bien vérifié tes médicaments,


y'aurai pas un peu de Lysergesäurediethylamid.


Remarque c'est une aventure qui détend un peu,


ici à Marseille, il ne se passe jamais rien,


y'a pas de sanguins sur les trottoirs.


Bises mon Jupi et repose toi.



jupiter 07/11/2010 18:31



Nan, je ne marhe pas à l'ergot de seigle, juste à la poudre à la papaye


 


comment pas de sang à Marseille


c'est sanglant ta ville , ho; ici c'est calme , on à maitriser même les cacas d'étourneaux


 


qu'hortefeux se le dise


bises



Oo° Kri °oO 07/11/2010 18:25



Mdrrr qu'est ce que tu racontes bien ... j'ai adoré!!!



jupiter 07/11/2010 18:32



enfin quelqu'un qui aime , hi