La Piquouse, pour amateur de bêtises

Publié le 16 Octobre 2015

J'ai une lectrice qui se bidonne et qui ne me lit que pour mon orthographe, cette fois elle va pas être déçue, hihi

 

La piquoûse

For provençal people only (je traduis pas les expressions et j'écris comme je parle , c'est à dire, mal

 

Et bé c'est pas trop tôt, mon ordi qui à une mémoire 1 octet vient de finir une sauvegarde, faut dire que je pauvre disque dur est presque transparent et que le processeur doit écrire en majuscule , ou avec un stylet à graver la cire, OK fin de l'aparté info.


 

Bref , en ce moment on me fait des piquouses, contrairement à mon caractère geignard , houlalalabobobo, les piqûres je m'en fout......heu sauf celles au fond des racines dentaires chez mon dentiste qui doit être un lointain parent avec  Mengélé !

Dire que j'adore les piqûres , faut pas pousser non plus; dire que je me pique pour planer, LA faut pas pousser non plus

Côté infirmières c'est pas celles des magazines non plus mais faut pas se plaindre, par contre elles ne tiennent  que 6 mois. Oui POURQUOI ? Parce qu'ici on a pas de sous et qu'on les paye avec un pots de pignets au vinaigre ou de la pâte de coings, ou pire de la daube de sanglier;  alors quand ces madames  viennent des villes où tout est aseptisé, une daube tiède au coin de la cuisinière à bois ça fait brouillon pour elles , heu  (bouillon de culture plutôt)

Vlan je m'égare et je dis des conneries, vi on les paye, comme tout le monde

Bref, tous les soirs je risque la surprise d'en voir arriver une nouvelle, Punaise il y a en une qui me dit heureusement que vous avez bien de  chair (GROS) car je sais pas piquer les maigres, et bé

D'autres sont douces et papottes innocemment en disant que le produits peu avoir des interactions graves avec d'autres, même la mort, Putant dire que j'en prends une cagette par jour de médocs !!!!! L'autre soir heureusement que j'ai le coeur solide (Ya que ça qui marche d'ailleurs)  je me suis payé des apnées respiratoire genre le grand bleu et des tachycardie comme disait Boby lapointe "Tacatytakité_titac titac", mais j'ai résisté, par contre je ne vous raconterais pas les cauchemars de cette nuit là !!!

Je vais donc vous raconter celle de hier au soir vu que je suis encore vivant

  .

Bon , en ce moment c'est pour des douleurs discales, punaise je plains les chanteurs qui en ont des millions, dure vieillesse. Pécaïre, vé je ne vais pas les plaindre qué ! Il y en a un qui à essayé même de se soigner à l'eau, à l'eau de vie , vous voyez qui je veux dire . Donc Hier au soir en pleines réflexions philosophiques, genre Coué, putain j'ai , putain j'ai mal, putain elle arrive cette .............. d'infirmière, voila qu'un bruit incongru me tire de ces mantras .  D'habitude les infirmières utilisent de petites voitures ou de petits 4x4 (voui on a de la neige , 5 cm quelques hivers), mais là, c'était plutôt le 4x4 de débarquement , pas ceux de luxe, juste un tas de ferraille avec un trou dans le pare brise

D'un oeil je vois un grand gaillard barbu poilu qui en descend la mallette à la main, WHAT. le temps de réflexionner sur cet intrus il avait presque défoncée la porte en criant :

- il est où ce malade, chui à bourre moi se soir

- heu...chui là , dis je d'une voix agonisante

- ah, ça va être vite fait

- vous fermez pas la porte ?

Faut dire qu'il avait laissé sont chalutier en marche et l'odeur de gas oil ne sentait pas l'éther et rentrait dans la maison

- non, j'ai plus de batterie et c'est pas avec se que je gagne avec cette piqûre de merde qui va me la payer, bon, en plus c'est un hybride vous sentez pas ?

?????? - heu moitié gasoil , moitié huile de friture

- tout à fait, en plus c'est de l'huile de palme, chui écolo, j'élimine, vous connaissez pas les hybrides.

- bé , si mais chez nous on un mec qu'on appelle hybride parce qu'il est à moitié fada et à moitié ensuqué

- GRRRRRRRRRRRRRRRR  , bon c'est pas tout  y sont où les produits

- là sur la cheminée

- Tous ?

-Non, il y en a pour piquer les poules et les lapins, ne vous trompez pas

- oh, j'ai une tête à me tromper  , au fait vous avez pas une paire de lunette car j'y vois pas de près

- non

(Punaise punaise, cette fois c'est le pompom)

- Faut dire que je revient de chez un vieux qui  a pris peur et m'a filé un coup de 12 dans le pare brise, pile où j'avais mis mes lunettes, il va bien dormir cette semaine avec ce que j'ai mis dans la seringue, non mais, vous n'êtes  pas civilisés ici !

Je me lève donc péniblement pour prendre les produits adéquats, en fermant les yeux pour le reste, désinfection, etc......

La vache il escoulantait la sueur comme un pouarc qu'on mène à l'abattoir, et puait le pastaga de campagne

- ne vous en faites pas j'ai l'habitude et j'ai assez de force pour trouer un vieux cuir comme vous, même en piquant au pif

Gnnnnnnnnnnnnn

Vlan jusqu'à la garde et remplissage express comme dans un grand prix de formule 1

- je m'améliore sans lunette, deux secondes, pas mal, non

- si j'ai mal

- chochotte un gaillard comme vous, 50

- quoi 50 ?

- 50 euros pas 50 francs pépé, on est en Europe

putain dire que j'avais préparé un merveilleux pot de confiture de gingérines dans le cellier

- je reviens

Je me traite au cellier et en ressort avec le 12, le jumeaux de celui du pépé

- C'est 2 euros ou 2 chevrotines dans le pare brise au choix , assassin

- C' était pour rire, j'aime faire bisquer les gens, mais bon vous dégainez facilement dans ce village de merde, demain c'est pas moi qui vient

 

Pffffff, bon c'est pas tout il faut que je vous laisse car je ne sais pas si il n'a pas laissé l'aiguille dedans  tellement j'ai mal

 

Moralité  : faut pas boire en étant infirmier

 

Blog de ondaine4x4 :club ondaine 4x4, TERRAIN TRIAL DE BAS EN BASSET

 

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Galèjades

Commenter cet article

Mistigri13 30/10/2015 13:20

Jupi vous êtes formidable !!! vos récits sont hilarants j adore !! vous me faites passer un bon moment surtout qu 'en ce moment beaucoup d'embûches que la vie m'offre sournoisement ..chacun son tour ... !!! mais ça passera comme tout heureusement !!! "on ne se laisse pas abattre et on n'y croît !!! comme l'on dit.

jupi 30/10/2015 13:37

et oui mistrigri, les embûches sont de plus en plus rapprochées, où est passé le temps ou le corps obéissait à notre cerveau et non pas l'inverse.
Je me revois monter les marches du collèges 4 à 4
Partir à minuit avec une deux CV à barcelone.
Faire de la spéléologie ( je deviendras clostrau)
et oui c''est la vie

Martine13007 19/10/2015 23:01

... rapporterAIENTvos livres...
Vous voyez, moi aussi je la perds de temps(+) en temps(+) ! ;)

jupi 20/10/2015 08:38

moi par contre je la perds "sévère", dire que j'étais presque toujours premier en français

moralité le vieillùn comme on dit n'arrange rien

les jeunes ont tout compris, ils ne savent plus écrire ni lire, le français actuel passe par le sms et tablettes
pauvre de nous

j'avais un em....deur qui m'avait traité de fossoyeur de de la cuisine provençale et de vieux fossile
BOF

Martine13007 19/10/2015 22:56

Bonsoir Patrick,

Ah oui, les Marseillaises étaient pliées en deux de rire cet après-midi, grâce à vous !
Et encore, on n'a pas le son ni l'image ! Qu'est-ce que ça serait ?!

Je suis sûre que ma mère, elle vient me voir plus pour sa séance de rires que pour la marche qui fait soi-disant baisser le diabète.

Vous avez vu le succès que vous avez ? Imaginez ce que rapporterez vos livres s'ils existaient !
Il n'y a pas que moi qui le dit.

Bonne journée et je vous souhaite une meilleure infirmière ou que vos douleurs s'en aillent.
Bisous d'Endoume ! :)

Martine

jupi 20/10/2015 08:38

en ce moment je n'ai pas trop le coeur à écrire des galéjades,

et il n'y a que les gens du coin qui peuvent comprendre mon charabia et notre façon de voir les choses


patrick

Annie 19/10/2015 19:02

Ma mère pour me redonner le moral me disait : même le plus noir nuage à toujours sa frange d'or. Et oui on croit être au fond de la piscine mais avec la puissance de la volonté on sait souvent remonter. D'ailleurs, rien que l'arrivée d'une belle infirmière et non d'un "gaillard barbu" je crois que votre dos sera plus souple. Belle histoire, j'ai bien ri.. car en plus.. on s'imagine la scène. Bonne soirée Patrick et je souhaite de tout coeur que vos douleurs s'estompent rapidement..

jupi 20/10/2015 08:41

merci Annie, l'épisode piqûre est terminé, mais bien des maux m'assaillent en ce moment

en voici une vraie

https://www.google.fr/search?q=le+chien+%C3%A0+la+t%C3%AAte+la+cachina&ie=utf-8&oe=utf-8&gws_rd=cr&ei=4OElVtDSHYOyab2ZsLgL

Sylvie 17/10/2015 12:08

J'ADORE J'ADORE J'ADORE !!! la régalade totale de lire vos histoires, pour vous c'est peutetre pas grand chose mais je vous assure vous avez beaucoup d'humour, me suis presque pissée dessus ! hihi.
Des comme ça vous pouvez en ecrire tous les jours, bon je vous souhaite une excellente santé tout de meme, parce que ça cest moins drole. J'espere qu'il y a des jours meilleurs pour vous.
Grosses bises de reims.

jupi 17/10/2015 12:58

merci beaucoup sylvie.

il suffit de déformer une petit histoire, trouvez des idées (elles viennent ou pas en écrivant), je ne sais pas si c'est dans nos gènes , j'en sais rien
quelquefois cela vient d'un profond mal être

j'espère qu'il y en aura, mais ils tardent!
certains disent, il faut toucher le fond de la piscine pour rejaillir, et et quand la piscine n'a pas de fonds, c'est pas rigolo

René 17/10/2015 09:17

Bonjour Jupi.
Une bonne galéjade le matin et c'est une journée qui se passe bien. Merci.
Pas de gelée blanche encore mais ça ne va pas tarder....
Bises à Li qui a déjà froid avec tout le soleil possible et une bonne journée à tous *.

jupi 17/10/2015 09:45

misère ce matin à 07h00 il faisait 2°, j'ai jamais vu ça
j'ai regardé le derrière de la maison qui est au Nord et pas de rosée blanche, pourtant le mistral a disparu

Le vieux scaf 17/10/2015 08:20

Sourd comme un Scaph’…par Gérard Loridon

« Et surtout n’oublie pas ton Sonotone ! »
Cette injonction péremptoire de mon adorable épouse, me rappelle que ce soir nous dînons au milieu de plusieurs paires d’amis, où que nous nous rendons à un apéro pince fesses quelconque, où là aussi nous serons nombreux, dans une grande salle possédant une résonance qui nuit à mes capacités auditives.
Et tout comme moi, ma charmante ne peut prononcé la marque allemande, je crois de l’engin que j’ai sélectionné après de longues recherches pour combattre mon ouïe défaillante. Alors pour faire plus simple et se souvenant de la publicité ancienne faite à un engin qui porté par des personnes âgées que nous traitions en aparté de « vieux sourdingues » nous utilisons ce terme simpliste mais quand même péjoratif pour les 74 printemps que je m’efforce de porter allègrement.
Fatigué, gêné de faire répété mes interlocuteurs, je me disais sans cesse qu’il allait falloir y passer au « Sonotone » mais je reculais sans cesse l’échéance. J’appréhendais, me voyant avec un cornet à l’ancienne penché en avant vers mes amis, eux aussi équipés pareillement. Car ainsi que je l’ai déjà cité le premier repas de plusieurs membres de Scaph’50, avait inquiété mes voisins qui croyaient que nous en étions venus aux mains et s’apprêtaient à aviser la maréchaussée. Surtout au moment des adieux, vers une heure du matin quand notre Jacky, se mit a les faire profiter d’une chanson, un peu leste certes, où il est fait état d’une partie intime qui « ne doit pas sentir le lupin ou la viiioleeeeeeete ! »
Où cela est devenu plus grave c’est quand, ne comprenant plus assez des mots qui m’étaient adressé, je hochais du chef, genre ni oui ni non, quelquefois à la grande surprise de mon interlocuteur. Ce dernier s’éloignait et je le voyais discuter avec une autre personne en me regardant tristement tous les deux. J’imaginais dans mon esprit, complexé par ce lourd handicap, des échanges peu flatteurs à mon égard, du genre :
- Dis donc, il n’a pas l’air, mais tu ne trouves pas qu’il a pris un coup de vieux ?
Ou plus grave :
- Tu te rends compte, je lui ai dit qu’il était normal que les clubs de plongée et les pompiers fassent des travaux sous marins…et là, rien, pas de réaction !
- Comment rien ! Mais il y a deux mois, il a fait un scandale quand justement des pompiers relevaient une épave dans le port de B… pour le compte d’une assurance !
- Grave ! ça sent le sapin !
Mon âme torturée me faisait entendre des voies qui étaient à n’en pas douter dans mon cas, tout comme celles du seigneur, impénétrables. Ce qui me conduisit à rentrer un jour dans l’une de ces officines qui vous garantissent des oreilles de chien de chasse. Il y en avait plusieurs dans le voisinage et je retins celle là, pour son côté sérieux dis-je à mon épouse. Et peut être aussi parce que reçu avec une amabilité débordante par une jeune et accorte hôtesse, courte vêtue dans une blouse blanche diaphane qui laissait deviner des charmes de moins en moins cachés, surtout quand elle m’invita à m’assoire en face d’elle dans un fauteuil profond. Que voulez vous on peut être sourd comme un « toupin *», on n’en est pas moins scaphandrier de la Sogétram..
Et de m’offrir ce qu’il y avait de mieux après un examen lapidaire que n’était pas cependant sans m’inquiéter :
- Quand vous êtes au milieu d’une foule, de plusieurs personnes vous entendez moins !
- Oui m’empressai je de répondre
- Quand vous êtes dans une grande salle, là aussi vous entendez mal !
- Mais bien sur …
Diable ! Cette troublante spécialiste avait vraiment l’air de connaître son boulot. Et de continuer en tentant de me faire entendre des bruits abscons, graves aigus, avec des écouteurs épais sur les oreilles. Examen qui fournit sur un écran d’ordinateur des courbes bizarres et pour le moins inquiétantes.
- Ne craignez rien me dit-elle, j’ai ce qu’il vous faut.
Et de me brandir des espèces de capsules qui, mise en place pas ses doigts experts dans mon conduit auditif, me procurait des grincements, des hurlements, où des silences de cathédrale. Lui faisant remarquer que non ce n’était peut être pas le modèle adéquate, elle me répondit que c’était celui que portait le Président de la République. Vu que je considérais ce gaillard comme quelqu’un qui n’avait jamais perçu ce dont nous avions réellement besoin, même excusé par cet inconvénient qui nous était commun, je refusais définitivement, ce modèle. Qui plus est d’un tarif prohibitif, qui si il était abordable pour cette haute personnalité, l’était beaucoup moins pour ma bourse de scaphandrier retraité.
Aussi je ne voulais pas d’un outil à poste fixe à porter jour et nuit
- sauf sous la douche me dit-elle !
Là j’étais sur qu’il n’allait pas vivre vieux…sur de l’oublier dès la première ablution.
- Non Docteur (j’avais eu le temps de découvrir ce titre sur une jolie médaille dorée, piquetée dans sa blouse virginale, à la hauteur du mamelon délicat de son sein gauche) ce qu’il me faut c’est un appareil que je ne porterais que lorsque je me trouverais dans les situations que vous m’avez si bien décrites en début d’examen. Et puis si possible un peu moins cher.
Bis répétita :
- J’ai ce qu’il vous faut !
Je ne sais pas si elle avait les compétences requises, mais sur le plan commercial elle se révélait imbattable et je commençais à me méfier. A tort d’ailleurs, car elle me présentât un délicat instrument qui correspondait à mes besoins.
Il s’agit comme vous pouvez le voir sur la photo ci jointe, d’un appareil de petite taille. Mon « Sonotone » comme dit ma femme. Il est très léger et facile à mettre en place. Je n’entre pas dans les détails techniques, n’étant pas assez éclairé en la matière ; mais ça marche très bien et me donne entière satisfaction. Ma gentille doctoresse me l’a réglé avec son ordinateur et selon les courbes obtenues sur son ordinateur (Pas les siennes, hélas !).
C’est aussi le moins cher du lot pour un rapport qualité prix intéressant. Coût : 750 € dont la moitié seulement, est prise en charge par la Sécu qui n’a jamais voulu reconnaître la surdité comme maladie professionnelle du scaphandrier.
Ayant établi un dossier pour obtenir justice en la matière pour notre profession, après avoir passé de nombreux examens, franchi les barrières nombreuses du dossier à constitué, il m’a en fin de compte été spécifié que je passerais au tribunal de la sécu et que j’avais toutes les chances d’être condamné !
J’ai abandonné devant ces fourches caudines qui me menaçaient de toutes les peines de l’enfer du au méprisable justiciable que j’étais et qui avait l’audace insigne d’affirmer que tous les vieux scaphs’ étaient sourds comme des pots.

jupi 17/10/2015 09:44

fichtre tes écrits sont captivants avec les détails qu'il faut , pas plus, mais pas moins, bravo
cela relègue ma galèjade au rang des pieds nickelés.
J'espère ne pas avoir besoin d'un sonotone si mes années se prolongent, mais d'une vendeuse de pancréas avenante, ça c'est plus rare

est ce que tu publies quelques page de la sorte dans ton blog quelques fois ?
Bonne santé,
Patrick

Liliane 16/10/2015 19:35

Je ris toujours autant !!! Ils sont fadas chez toi !!! Merci...
Belle soirée au Sud. RÔOOoooo bisousssSSSS Jupinou.
L'hiver est vraiment là... J'ai deux pulls et la chaudière ronronne...

jupi 16/10/2015 20:09

tu sais que j'en rajoute toujours , c'est comme ça le sud

et bien elle ronronne aussi ici, mais seulement le matin et le soir, c'est ce temps bizarre


rooooooooooooo bisous

La Belle de Cadix 16/10/2015 17:55

Ce que j'ai pu rire, alors.
Jupi, vous écrivez et décrivez votre vie de façon magistrale.
S'il vous plaît, soignez-vous. Ne faites pas de gros efforts et restez bien au chaud maintenant que la belle chaleur nous a quittés
Je pense que vous devriez écrire un livre avec toutes vos anecdotes. Ce serait fantastique.

Gros bisous.

jupi 16/10/2015 20:16

il faudrait surtout que je note des idées, car j'ai des trous de mémoires immédiate
l'histoire complète arrive toute seule dans la tête, ensuite j'en rajoute au fur et à mesure

quelquefois je tombe un peu court

écrire , moi ? houlala, je fais de la procrastination depuis mon enfance, c'est aussi inaccessible que d'aller sur mars à la nage


pour la santé c'est pas cool pourtant je me soigne et me ménage , mais.......

gros bisous, demain matin je répondrai à l'autre com : haricot/pois chiches
ma belle mère disait garbanza pour pois chiches

danielle54 16/10/2015 16:55

moi aussi, je me suis régalée !! quel raconteur vous faites !!! Il faut remettre en route les veillées
pas besoin de télé avec vous
et j'en redemande ...
bonne soirée et meilleure santé

jupi 16/10/2015 20:18

la vie est faites de choses que l'on peut rendre drôles quelquefois

la veillée à été tuée par l'ail phone , la mort des cheminée et un mode de vie stressante, ne parlons pas de la télé
bonne nuit danielle

marithe 16/10/2015 16:34

mdr...je vois le tableau d'ici , ça me fait penser à nanard quand il doit faire sa prise de sang.., allongé sur le canapé .., je me répète hihi
ah les zhommes hihi roo bisoussssssssssssss et courage mon jupinou

jupi 16/10/2015 20:21

jurée maritounette, les piqûres j'y suis tellement habitué que je reste stoïque même si certaines font mal
pire je me pique 3 fois par jour pour l'nsuline
+ 3 fois les doigts pour la glycémie
je vais devenir une pomme d'arrosoir


roooooo bisous

Jacqueline 16/10/2015 14:53

Vraiment bien raconté et sous des angles si inattendus, je me marre, doivent bien rigoler les infirmières en venant chez toi!

jupi 16/10/2015 14:54

il faut dire que j'en rajoute Jacqueline, on exagère tout ici

jluc 16/10/2015 14:49

je suis mort de rire...je n'arrive pas à m'arrêter ! je viens de relire trois fois !
oh p.... quand je dis que t'es un bon !
je vais certainement te proposer de tenir des conférences pour mon asso, genre "histoires de la campagne" ils comprendront pas tout, mais pas grave, le principal est de rigoler. je me souviens d'une histoire (à rallonge, 2ou 3 épisodes, ça date pas d'hier) de sanglier dans le jardin...

adesias l'ami

jupi 16/10/2015 14:57

merci jean luc, c'est un vieux truc sorti des tiroirs du blog, pense qu'en 10 ans j'ai écris des c........neries

il faut que je retrouve les sangliers du jardin

adiou et santé JL

René l'anchois 02/10/2012 13:50


 


Bonjour Jupi.


Faut changer les amorces !!! Hihi. Les champis sortent de tous les côtés mais je n'ai pas la possibilité d' y aller et personne ne m'en donne !!! C'est la vie.


Bonne journée à tous.

La Cachina 03/10/2012 08:28



tu sais je tire que sur les sanglier et à la 300 wm



Liliane 01/10/2012 22:42


Tu as vraiment du talent mon Jupinou ! Je rigole toute seule encore une fois et y a Edgard qui se pose des questions ! Tu fais un roman avec une tite anecdote !!! MDR. Ca c'est avoir du génie
!
Bonne soirée mon Jupinou. RÔOOoooo bisousssSSSS.

La Cachina 02/10/2012 02:16



mais non ça sort tout seul



regine 01/10/2012 21:36


je crois que  ton moral est revenu !! je prefere ca ! ten té rèté

La Cachina 02/10/2012 02:18



nan, régine j'ai pas le moral, c'est trompeur



Marithé :0010: 01/10/2012 19:35


hihi je suis plié de rire,  tu me fais penser àç nhomme quand il a une prise de sang à domicile  ..oh la la   il angoisse ..mais  c'est toujours une belle petite 
femme qui vient , là c'est une nouvelle  car l'ancienne est en retraite ..à suivre donc en novembr pr sa prise de sange   roo bisous mon jupinou eet j'espère que tu auras pas trop
mal au "q" ..

La Cachina 02/10/2012 02:27



rigole ce soir c'est une grande balez qui est venu avec du poil à la moustache genre vieille fille


elle m'a raté , pitin, dire que c'est la même demain


roooooooo bisousdou



Golovine 01/10/2012 17:06


Moi, je suis carrément morte ... de rire ! J'adore votre façon déjantée de nous raconter vos aléas existentiels. Amitiés de Golovine en Suisse

La Cachina 02/10/2012 02:29



gente golovine, retez vivante que diable, je ne suis pas déjanté , je suis du midi , hihi


la vérité est pire



lebon pequery françoise 01/10/2012 16:29


En tant que bonne normande je préconise un bon coup de calva avant la prochaine visite!! bon courage!

La Cachina 02/10/2012 02:29



merci beaucoup


avan, pendant et après oui !



René l'anchois 01/10/2012 14:53


Bonjour Jupi.


Dis, il a du vraiment te faire peur le fada de la piquouse. J'ai reçu 3 fois la parution de l'article..Hihi. Très bonne galéjade qui m'a fait rire et me fait plaisir. Je savais pas que les
chevrotines marchaient par deux !!!!!


Bonne journée à tous.

La Cachina 02/10/2012 02:32



toujours, et du 21 grains, les cartouches sont vieilles, alors un pchiiii peu vite arriver


 


champi ou pas


 


ici il y en a mais je suis cloué au lit, grrrrrrrrrrrrrr



Mireille 01/10/2012 14:32


c'était pas un jardinier c'était un légionnaire à la retraite ton type. Bon t'inquiètes pour les apnées il te mettent un appareil pour la nuit et tu es tranquille. J'ai ce type d'appareil
agrémenté d'un autre pour aide à la respiration.
Quand je le mets on dirait Nicolas Hulot en plongée dans Ushuaia.


Bises et belle journée.

La Cachina 02/10/2012 02:37



je pense un infirmier légionnaire à la retraite


on a déjà un ancien médecin militaire (faut se tenir au branche , houlalala, je l'ai eu une fois) ouf je suis encore vivant


bises et bon plongée reportage


 


je trouve pas ton blog


 


met moi le lien direct dans un com



lizagrèce 01/10/2012 13:47


Il y a intérêt que tu sois encore vivant d'ici ce soir ! Non mais !


http://maisondeliza.over-blog.fr

La Cachina 02/10/2012 02:40



pue thym il en reste encore 12 à faire, ouille



martine 01/10/2012 13:05


Ah les apnées respiratoires et les crises de panique qui suivent, c'est pas facile de remonter la côte après..........je profite des acalmies


 


je compatis donc , courage et bisous

La Cachina 02/10/2012 02:41



faut essayer de pas dormir dans ces cas la, autrement c'est la descente en enfer martine


bisous