Les Geais ,Additif 6/5

Publié le 17 Février 2010

Bon on en était là

La personne s'était pendue, ou avait été pendue, pourquoi, comment, par qui, pourquoi si loin ?

Cela on ne le sut jamais, les moyens d'investigation de l'époque étaient très limités. Bien qu'intriguante l'affaire fût vite classée, juste quelques lignes dans les journaux.

De même, pour l'identité de la victime, c'était un homme, mais on n'en sût pas plus.

Marcéou, passa plus de deux jours à la gendarmerie.

Entre la dactylographie balbutiante d'un gendarme, et la traduction des mots provencaux en français, les explications confuses et emmêlées, il fallut bien ce temps là, pour qu'il soit de nouveau autorisé à rentrer chez lui.

Fan de chichourle*, le retour au village fut bien plus difficile que ces deux jours passés auprès de la maréchaussée.
Adèle avait donné pas mal de ces oiseaux autour d'elle si vous faites bien attention et que vous suivez les articles précédents, ces personnes étaient devenues en quelque sorte "antropophages".


Mais si vous voulez savoir comment cela c'est passé, il faut me le demander..., mais la, il faut que j'invente et comme mes neurones n'ont pas un bon Karma en ce moment ce sera difficile


Je parle de l'histoire des antropophages d'Adèle, punaise pas du mort ; Le mort il est mort stop, le retour des morts vivants c'est fini depuis que Michael Jackson ou Jonshon  (si le cireur de chaussure ) est allé expérimenter sous terre la vie en haillon, finis les paillette et bonjour les estrasses.

L'histoire d'Adèle elle encore en train de sauter de neurones en neurones , alors pour rassembler toutes ces bribes c'est pas facile, en plus il pleut, et lorsqu'il pleut en Provence c'est décrêté jour de deuil , sauf l'été pour faire fuir les hordes teutones et angloises qui envahissent notre espace vital.


Bon , revenons un peu au mort.  Lorsque des affaires comme ça se produisent deux cas de figure sont se présentent.

1) la plus facile : c'est encore le milieu marseillais qui est venu régler ses comptes en maquillant le crime en pendaison par désespoir

2) c'est une affaire de cul , et c'est l'amant qui est venu pendre le mari en faisant passer cela pour un suicide

Mais le plus souvent c'est une affaire de cul entre maquereaux de marseille qui  règlent leurs affaires à la campagne, donc cela ne nous regarde pas disent les gendarmes


Si on enquête vraiment on verra qu'en vérité rien de cela n'est vrai, la plupart du temps on retrouve sous les ongles des victimes des traces de résine signalant que le clan des écureuils indépendandistes est passé par là. Si si si c'est très clair vous verrez

Comme vous le savez on est pauvre en Provence, surtout en haute provence, donc de pauvres hères ramassent des pignes pour les revendre comme alllume feu aux pauvres mémés veuves qui ne peuvent plus aller en chercher elles mêmes.

Voler des pignes à des écureuils c'est pas bien, mais pas bien du tout.

Vous devinez la suite : les écureuils ont payé les corbeaux pour occire le malheureux , mais ces couillons de corbeaux pendent le cadavre afin que les goupils ne leur volent pas

Les écureuils ont horreur que leurs arbres servent de dépotoir puant donc ils grignotent la corde et (dépendent) le cadavre, aussitôt rappliquent les corbeaux afin de bouffer en vitesse dans la journée les restes  (oui les corbeaux ne volent pas la nuit, enfin pas encore , on attend des croisement avec des chauves souris afin d'en faire des drônes pas cher pour l'afga sniffent tant, vague histoire de drogue il parait) avant que les renards embarquent les morceaux.


Bon le reste vous vous l'imaginez, voila

Maintenant vous avez une idée de l'état de mes neurones synapses et dendrites, bé c'est pas beau à voir  la dedans.



Rédigé par jupiter

Publié dans #Galèjades

Commenter cet article

mamiekeke 19/02/2010 17:16




Finalement le ou les coupables (s' il y en a ) ne seront pas punis , mais dans cette histoire de couillons c' est le pauvre pendu qui est frustré et lésé puisqu' on ne saura jamais qui c'
était , haaaaaaaaaaaa que je suis déçue , pas par toi mon JUJU tu as fait ton devoir de rapporteur d' histoire , mais par la justice qui à cette époque était en dessous de tout , il faut bien le
dire , la maréchaussée de cette époque méritait bien que l' on se moque d' elle ha ha ha . Pôvre gendarmerie de l' époque , elle n' était vraiment pas aidée .

Bisettes mistraliennes car ça souffle , mais le soleil est là est le ciel si connu en Provence est bien présent avec son plus joli bleu que tu connaisse .
RENEE (mamiekéké).



jupiter 19/02/2010 17:31


Ah, je savais bien que cette histoire sans fin n'allait pas, mais qu'y faire , "cold case" n'existait pas.
Par contre les pandorres étaient respectées avant, raillés mais tous le monde avait le profil bas, pourtant ils n'avaient bien souvent que des vélos
Les enquêtes étaient baclées ok, les erreurs judiciaires fréquentes, le bagne était encore en service

et les garnements d'autrefois ne les insultaient pas ni les caillassaient, il faut choisir

le mistral arrive aussi, vivement les cigales


cricri d amour :0025: 18/02/2010 10:54




Oui enfin les Marseillais ont bon dos !!
Dès qu'il y a un coup à faire,
c'est le gang des marseillais.
Hein mon Jupi.


jupiter 19/02/2010 15:27


ah, mais c'est les infos qui le confirme
on parle jamais du gang des écureuils à la tv
bisous


tantine 18/02/2010 09:49


Rien à voir avec ton macchabée, mais t'as vu soir dans "des racines et des ailes" les autres du Lot qui se goinfraient de tranches de truffes sur des tranches de pomme de terre ? J'ai pensé à toi
quand j'ai vu le cuistot de Marseille entailler avec grande délicatesse la peau de la dorade avec un couteau japonais pour y insérer des brins de fenouil. On est quand même des fins gourmets non ?
même s'il fallait manger des corbeaux pour survivre, il se trouverait toujours un grand chef étoilé pour te le cuisiner aux petits oignons. Bises


jupiter 19/02/2010 15:33


Nan, j'ai pas vu, j'espère que le fenouil était AOC, punaise punaise
ils ne savent plus dans quelles directions aller, c'est comme la mode
sais tu que le couteau japonais est devenu indispensable dans la tronche de nos "concitoyens"
dans quelques années ils vont revenir à l'opinel/andouillette avec un pain de campagne cuit dans des pots de fleur
si, si c'est la mode de faire cuire dans de mini pots de fleur actuellement
j'attends de sortir ma fracassante recette d'oeufs de caille mollets dans les les dés à coudre
bizz


Le Bigorneau Masqué 18/02/2010 09:09


Coucou Jupi,

J'ai lu, je ne sais plus où, que les corbeaux commençaient toujours par attaquer les yeux ; ce qui évite à leur victime de voir leur fin arriver ! Sympa tout de même, non ?
Je plains les myopes, les presbytes etc... !

Merci pour l'additif. Gros bisous, Betty


jupiter 19/02/2010 15:38


Oui, et ils arrivent par derrière, comme des voleurs !
ah tu as trop bouquiné François Villon ! j'en ai soupé à l'école de la "ballade des pendus"
les corbeaux comme tous les animaux commencent à boustiller les parties molles il parait

j'ai la recette du bouillon de corbillat si cela t'intéresse, et du pas "sous cellophane"
bisous


:0014:dom 18/02/2010 06:50



T'as fumé la moquette ??? mdrrrrr
Il doit y avoir de la pluie qui est entrée dans ta tête ....
Bon jeudi ! BisouXXX







jupiter 19/02/2010 15:39


quelqu'un m'a donné des graines à semer , mais je pense pas que cela soit du tabac


mounic 17/02/2010 20:15


mi démandi coumo a fa per p'enca agué péta souto ta cabusselo! ti respouandi d'uno! aquélo dindo...........n'éï légi d'istori trufado, maï aquelo empéguo! aro, sias ana inventa qu'es leï courpata
qu'an manja lou mouar? té! li mounti pas plu a toun oustaou! sé l'ia dé besti fèro qué manjoun li crestian!!!! ben lou bonsouar! mémé
(remarco ben que sé ,un jour, leï courpata mi manjoun, van agué dé travail! an bésoun d'agué lou rusclé, sas!)......................


jupiter 19/02/2010 16:44


bé, sous le couvercle c'est déjà en bouillie alors il ne faut pas s'étonner, et les ppauvres corbeaux on bien le droit de manger non ! il y a même un chef cuistot chez eux et il sais faire mariner
la viande dure pour en faire des mets de choix, aguès pas crainte !

désolé de ne point te répondre en provençal car le parler un peu ça va mais l'écrire couramment niet, et je le regrette beaucoup, cette belle langue se meurt, quel dommage
bisous


lizagrece 17/02/2010 18:48


ET bien il s'en passe de belles dans ta région !!!


jupiter 19/02/2010 16:47


certainement il y en a aussi chez toi


René l'anchois. 17/02/2010 18:15


Bonjour à tous.
Trop fort  The  Jupi.
Hier il nous faisait du pur Pagnol et en mieux et aujourd'hui, c'est du Hitchcock  style " les oiseaux " avec un mélange de " borsalino "de jacques Deray.


jupiter 19/02/2010 16:48


bientôt l'histoire du dobermann picoré à mort par des mésanges "gothiques"


Liliane 17/02/2010 18:06


Merci pour l'additif Jupi. Mais j'aimais bien la vilaine Pomme d'Amour... J'aurais aimé qu'elle soit mêlée à l'histoire la pauvre ! On aurait au moins parlé d'elle !
Bisous.


jupiter 19/02/2010 16:54


holala, je ne peux pas tout dire sur les gens du village car quelques un lisent mon blog
il va falloir que j'invente de toute pièce alors
bisous