Publié le 1 Décembre 2016

 

Voici une recette de Thon rouge frais en sauce tomates et câpres au vinaigre. C'était très classique avant, mais maintenant c'est devenu hors de prix. Grand merci amis Japonais.
Vu le prix actuel je ne peux pas faire la recette du thon rouge mariné grillés sur de la braise de sarments de vignes, un régal pourtant !


Il vous faudra pour 4 personnes :

- 2 belles tranches de thon rouge, que vous irez acheter chez votre thonnelier.

 

Image
- 2 gros oignons (émincés fins)
- 3 boîtes de Tomates pelées au jus ou de la pulpe de tomate en boîte
- 1 bon verre de vin blanc
- 2 bâtonnets de fenouil sauvage sec
- 2 feuilles de laurier
- 5 gousses d'aïl aplaties avec la lame du couteau
- un sucre en morceaux ou deux, c'est pour faire "diminuer" l'acidité des tomates en boîte
- sel poivre
- un peu d'huile d'olives

Prendre une grande poêle , lorsque l'huile est à la bonne température faire dorer très peu de temps et sur les deux faces , vos tranches de thon

Image

Réservez, faites blondir les oignons émincés dans le reste d'huile,

Image

mettre la pulpe des tomates à cuire doucement, salez, poivrez, mouillez d'un bon verre de vin blanc, ajoutez le sel , le sucre si nécessaire

Image

 
Au deux tiers de la cuisson ajoutez vos câpres rincés à l'eau froide, les bâtonnet de fenouil coupés dans le sens de la longueur. Un peu de thym , mais très peu, les gousses d'aïl.
Lorsque la sauce tomates est un peu réduite déposez les tranches de thon et recouvrez les de sauce

Image

Faire cuire doucement à couvert pendant 12-13 minutes , mais cela dépend de l'épaisseur de vos tranches.
 
Servez chaud avec un bon riz créole
 
Pour les amateurs de diversités et d'exotisme vous pouvez paner les tranches de thon dans le noix de coco râpée, remplacer les câpres par des dattes, les tomates par de la gelée de fraise, le fenouill sauvage par des bâtons de cannelle, l'ail par des noix de nadacadamiammiam, et pour ceux qui m'aime pas le poisson, les tranches de thon par des rouelles de porc.

 

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Spécialités provençales

Publié le 30 Novembre 2016

Pourquoi deux farines, bof, c'était juste pour un essai et voir le goût que cela pouvait apporter.

Oui, la photo est minable

DSC08482

C'est une couronne réalisée avec 200 grammes de T55 et 100 grammes de farine de blé dur, rien de spécial autrement, donc pour le goût il est un peu meilleur
 

Mettez dans l'ordre dans votre batteur à crochet ou avec vos mimines

- 200 grammes de farine T55
- 100 grammes de farine de blé dur
- 1 cuillère à café de sel fin bombée
- 1 sachet de  levure sèche vivante

Mélanger bien les ingrédients à sec puis ajoutez progressivement avec le batteur en position petite vitesse
- 20 cl d'eau  non chlorée
Laissez tourner 15 à 20 minutes
Farinez votre pâton
Laisser pousser au tiède 50 minutes
Dégazez avec le poing et rabattre plusieurs fois
Laisser pousser sous un torchon humide 30 à 40 minutes dans un endroit tiède et sans courant d'air.
Farinez vos mains et faites trois pâtons égaux en poids, puis en faire 3 boudins long de 50 à 52,5 centimètres, pour les mesures en Pouce allez en Angleterre, puis les tresser
Sur une plaque en tôle farinée déposez votre tresse, puis en faire un couronne, farinez légèrement le dessus du pain et laissez pousser 40 minutes à l'abri des courants d'air
Enfourner à mi hauteur dans un four préchauffé à 250°, vaporisez de l'eau en même temps ou jetez 1/4 d'eau dans le lèche frites, cuire 15 à 20 minutes environ selon votre four

Ben, oui c'est pas le pain "parpaing" des MAP, ça se mérite, et vous aurez le bon goût de pain cette fois

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Pains et farinages