Publié le 8 Avril 2012

cette recettes nn'est pas illustrée et ça c'est pas bien du tout, allez y sans crainte ces recettes sont fiables et testées, les fautes d'orthographe sont cadeaux et n'altèrent aucunement la recette. Allez bisous !

Bienvenue chez les Viandosaures .


Devenir végétarien est plus difficile qu'on ne le croit, enfin, je pense.  J'ai bien essayé de trouver des patchs pour me désintoxiquer, mais rien. J'ai essayer de mettre une escalope sur le bras, mais au bout d'un mois cela sentait un peu fort. Alors je suis allé m'acheter ma drogue chez le boucher du coin. A cette occasion il faisait une promotion de veau élevé sous la mer*, bizarre cette pub a disparu des écrans, caprice de la météo, montée des océans, peut être que la personne intouchable (pas toucher moi) du salon de l'agriculture était un éleveur de veaux. Ces éleveurs maintenant,  personae non gratae* larguent leurs veaux avant les représailles ?
J'ai donc acheté 1,5 kg de veau dans l'épaule que j'ai payé une bouché de pain avec des grains de blé plantés en cachette, et quelques mauvaises tomates translucides , bref seul l'aïl était bon car il venait de chez moi, Houba.

VEAU A L'AÏL ET AUX TOMATES


Donc il faut :
- 1 cuisine avec tout le matériel nécessaire, caméra, antenne parabolique , car de régie, et réserver un faisceaux montant pour une diffusion planétaire.

coutellerie

- 1,5 kg de veau pris dans l'épaule
- 10 gousses d'aïl
- 3 belles tomates fraiche  ou 1 boite 1/1 de tomate de chair de tomates
- de l'huile d'olive bien sûr
- 1 bouteille de vin blanc sec, vous boirez le reste cul sec
- 2 feuilles de laurier
- 1 branchette de persil frais
- du pain rassis juste une bonne tranche de bon pain de campagne pas trop acide
- sel poivre
- 1 minuscule pincée de thym sec concassé

Bon :
Prenez la viande et un bon couteau et découpez moi de bon gros cubes
Pelez et hachez les tomates au couteau
Hachez vos gousses d'aïl pelées et dégermées
Dans une marmite que vous aimez tendrement, faites dorer les morceaux bien de partout dans un peu d'huile d'olive bien chaude
Ajoutez les tomates
Puis la branche de persil , les feuilles de lauriers , l'aïl haché, et le pain émietté (attention avec l'adjonction du pain ça accroche un max , alors surveillez et touillez), si vous n'avez pas de pain rassis singer  à la farine abondamment les morceaux de veau.
Qui j'ai vu qui mettait du pain de mie ! Attention !
Touillez bien comme il faut et mouillez avec le vin blanc, gardez un verre pour la glotte
Salez au gros sel, ben oui
Mettre à feu doux et touillez fréquemment, le pain va lier le tout comme ferait un peu la farine, surveillez la cuisson lorsque la viande est cuite (cela dépend de la profondeur à laquelle le veau a été élevé)  rectifiez en mettant le poivre en dernier
Vous pouvez accompagner ce plat de pommes vapeur ou autre chose vous convenant le mieux
Ou alors allez pleurer dans un coin car le plat a accroché et que c'est vraimment amer et immangeable
Sortez alors, les raviolis croustillant à la poêle, l'indispensable ketchup qui va avec !

* ça me fait penser à Cléopâtre qui prenait des bains de lait parce quelle n'avait pas trouvée d'ânesse assez grande pour prendre des douches, bon Dieu quel gaspillage.
* pardon je suis allé faire un tour chez wiki qui m'a dit au coin de l'oreille qu'il fallait écrire aux pluriel "Personae non Grata" ou PNG en abrégé, ce qui revient à dire que ces personnes sont "ostracisées". Essayez de conjuguer le verbe ostraciser
Je m'estrasse de rire rien que d'y penser


Voir les commentaires

Publié le 8 Avril 2012

Une fois  il y avait un gigot d'agneau façon Sado Maso filmé collé serré, mais comme j'ai une très petite forme je vous ressors de derrière les fagots de Jeanne d'Arc une autre version quasi similaire d'un gigot pascal

Rien de nouveau en Provence, tout bêtement nous mangeons comme tout le monde le "traditionnel gigot d'agneau Pascal à Pâques bien sûr. D'accord je m'y prends à l'avance !

 


L'amitié reçoit les confidences de l'amour; l'amour reçoit-il les conseils de l'amitié?
Jean-Benjamin de Laborde (1734-1794)


Petite variante tout de même,

J'emploie la technique qui était appliquée au cuissot de sanglier un peu "fauve"

Cette technique n'a rien de révolutionnaire, il suffit de faire un pommade d'ail et d'en badigeonner le gigot d'agneau la veille en le conservant au frais  dans un frigo, bonjour l'odeur de l'ail à moins d'avoir du froid ventilé dans ce dit réfigérateur.

Pour un gentil gigot d'agneau de 3.5 kg

 

Pilez dans on beau mortier traditionnel une douzaine de bonnes gousses d'ail dégermées, mettez du gros sel au fond du mortier pour vous y aider

DSC06342__R_solution_de_l__cran_Commencez avec quelques gousses et ajoutez les au fur et à mesure

Ajouter du "pèbre d'ail" (poivre d'âne)  en feuille plus connu sous le nom de Sarriette
et avec un peu de thym en miettes, mais pas trop

 

DSC06344__R_solution_de_l__cran_

Pilez le tout grossièrement et mélanger de l'huile d'olive , comme pour monter un aioli pas trop fine

Avec un pinceau badigeonnez toutes les faces du gigot

DSC06345__R_solution_de_l__cran_

Comme dit plut haut laisser reposer au moins une demie journée au frais
Enfournez à 225°, faites dorer les deux faces
Ensuite baissez le four à 175° pendant 1  heure
Puis à 150° encore 1 heure
Pendant toutes ces phases de cuisson n'ayez pas peur d'arroser abondamment
Sortez le gigot , couvrez avec un papier aluminium et un ou deux torchons de cuisine (propres, tchapacan), afin que la viande se détende un peu, avant de la découper avec amour.

Pas d'explication pour la suite, direction la bouche 

Voir les commentaires