Publié le 11 Mars 2014

 

DSC04300--1280x768-.JPG

DSC01027--Resolution-de-l-ecran-.JPG

Attention vous n’allez pas avoir un article très « relevé » because siou fatigua (je suis fatigué).

 

Cette recette de concentration d’huile d’olives est assez récente par à nos oliviers millénaires. Non ce n’est pas l’INRA qui a inventé ce procédé de concentration d’huile  « pour une fois ouf »

La formule est simple et applicable par tous les vendeurs d’huile, patentés ou pas : P= (p/q) *fric

 C’est cucu la praline, enfin ! Si vous parcourez le net vous avez-vous apercevoir que les prix augmentent, mais que les contenants sont devenus de plus en plus petits ; à croire qu’au plus la quantité est petite est le produit de base plus cher, meilleure est la qualité de l’huile

Certains contenants sont tellement petits et chers que l’huile d’olive se vend à la « goutte »

 

DSC00218-copie-1.JPG

 

 

Passons aux choses sérieuses, les agriculteurs du Var sont en train de concocter dans leurs remises une chèvre qui mangera des olives tombées au sol afin de faire un lait enrichi au oméga 3 et 6,

Par contre d’autres plus en phase avec le marché des petits déjeuners pour enfant font déjà du lait avec des fèves de chocolats croustillantes, heu……oui je suis con

D'autre moins crades font des billes noires naturelles rammassées dans les collines sur les "pétoulliers" de lapins sauvages, et en plus il y a des fibres de Provence

Quand à moi je travaille sur une huile d’olives lyophilisée afin de pouvoir se faire un rail d’oméga avant de partir chercher du travail chez M.Paul Employ

 

 

*P =  prix

*p = produit

*q = quantité

 

Grand P = maxi profit


A titre indicatif le litre chez nous coûte entre 15 et 17€ le litre  (oui 100 cl, pas 75 cl)

Méfiez vous certaines sont « coupées » même chez les grands vendeurs, la pratique et juteuse

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Galèjades

Publié le 10 Mars 2014



Seigneur donnez nous aujourd'hui notre pain quotidien

Ne vous formalisez pas si je ne réponds pas , mon corps dit ça suffit, mes yeux aussi

Qui se refuse de vieillir meurt de jeunesse.
Bertrand Vac (1914-2010)

C'est avec ce pain que sera fait la recette du Gratin au pain

Plutot bizarre ce pain ! Excuser moi Seigneur de la piteuse présentation de ce pain
Vous qui avez la formule secrète  celle de la multiplication des pains, même des mauvais comme le mien, pensez à ceux qui en manquent cruellement, punaise on vous demande pas un miracle mais seulement la "formule". Le chevelu qui tire la langue un certain Einstein en a donné une, alors vous le chevelu aux piercing faites un effort ou demandez à votre Père, c'est à la mode en ce moment.


  Après tous les travaux de levage pour la fougasse , j'en était à la dernière levée, la plus importante et comme je ne  trouvais pas d'endroit tempéré et sans courant d'air, j'ai enfermer la fougasse dans un tiroir de cuisine (encore les tiroirs) avec un torchon par dessus, et bien sûr en rigolant j'ai dit :
- tu vois pas qu'elle ne sorte pas en gonflant
Et bien elle n'est pas sortie  (grignagnaf quelques ongles en moins, oui je me ronge les ongles) après moultes concertations on a tiré un coup sec.
Vous n'avez jamais vu une fougasse prendre un coup de mistral et bé c'est pareil.
Vite dans le four, mais caguade, cagade mangeable tout de même.
Après coup je me suis penché sur le tiroir maléfique, tout le fond était rempli de lingots d'or, c'est incroyable ce que les gens laissent trainer.


La recette

Il vous faut :

Attention les doses sont très inexactes
- 150 gr de farine de seigle
- 350 gr de farine T 55
- 15 gr de levure fraîche de boulanger
- 310 ml d'eau tiède
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 11 gr de sel fin
- de la farine pour farinage du plan de travail
- 1 four électrique qui arrive à au moins 240° centigrade
- 1  peu de sueur


- Faire dissoudre la levure dans l'eau tiède , 30° pas plus et attendre que le polish mousse un peu, versez dans votre MAP et completez à la valeur de 310 ml avec de l'eau tiède
- Mélanger les farines
-
Ajoutez l'eau avec la levure puis l'eau non chlorée balancez tout dans votre petit pétrin à crochet . Vous pouvez pêtrir  à la main ou à la MAP

- Laissez tournez 10 minutes à vitesse moyenne,
ajouter le sel vers le milieu de du pétrissage
- ou 15 minutes de pétrissage à la main avec plis et replis etc...
- Faire une simili-boule
- Farinez votre plaque
- Posez ce pâton sur votre plaque

- Recouvrir d'un bon torchon en lin, coton, ou vieux marcel qui sent la sueur (berk)
- Mettre à lever dans un endroit tiède en évitant les courant d'air
- Laissez lever 1 heure environ, le pâton doit doubler de volume
-Vous avez 45 minutes pour aller folâtrer,
- les 45 minutes écoulées
- Chasser les gazs du paton et remettre à lever 1 heure
Driiing , déjà 1 heure
- Préchauffez votre four à 240°
- Versez un demi-verre d'eau dans le lèche frite 
- Enfournez votre pâton, à mi hauteur.
- Laissez cuire 15 minutes à 240, puis 35 minutes à 200°
- Sortez et réservez sur une grille
Ce pain est meilleur le lendemain


A manger religieusement avec un oignon cru, des olives noires et quelques filets d'anchois , un peu de fromage "couyen"*, et un bon litron de grenache, ensuite vous allez sentir lou félùn*, pas question d'approcher la gente féminine !


*félùn : le fauve
*couyen : un autre jour, c'est un fromage qui ne se décrit pas mais qui se détecte de loin

L'iPhone est un iPhallus, un pouvoir d'entrer en contact avec les autres et avec soi-même par télépathie et désincarnation.
Vincent Cespedes (1973- )



Pour la Pizza à pâte épaisse cliquez ici

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Pains et farinages