Articles avec #conserves tag

Publié le 19 Novembre 2010

 

  Se marier à l'église et à la mairie, c'est ficeler un paquet avec un double noeud. On a tellement peur que ça ne tienne pas!

André Birabeau (1890-1974)

Piqué je le suis, et dans la tête et dans les fesses surtout en ce moment. Bon arrêtons ces détails sur mon anatomie et parlons un peu des ses olives noires qui nous tendent les branches afin qu'on les cueille et qu'on les prépare.

Comme vous le savez la recette des olives a commencé dans le haut Var et il est temps de préparer ces olives noires que mère nature nous offre si gracieusement

Cette recettes est très facile et les olives sont consommables en 10 à 15 jours

La préparation est minimaliste, la cueillette moins car il faut lutter contre pies , geais et corbeaux qui viennent se régaler gratos dans les oliviers de la voisine. Si vous essayez de les cueillir la nuit en toute discrétion vous allez être confronté à deux inconvénients, le premier c'est que les olives sont noires et la nuit "aussi", le second c'est que beaucoup d'olives tombent au sol, et voui elles ne sont pas traitées contre le ver, ces olives tombées attirent les vers du sol friands de cette manne, les sangliers pas cons non plus et nocturnes aussi, adorent et les olives mûres et les vers pleins de protéines, en plus ,en connaisseurs ils savent qu'elles sont bio et ne viennent pas de Chine.

Bon et alors , les sangliers ne bouffent pas les gens même la nuit me direz vous ! Ouai , mais si vous êtes juché sur un escarasson (échelle à trois pieds) en train de cueillir les plus mûres qui se trouves en haut , vous aurez l'air fin lorsqu'ils auront fait basculer l'échelle. Un nuit sans clair de lune au frais vous attends, à moins de poussez le grand cri de Rahan ou de Rambo et d'en saigner un à la lame de votre couteau céramique !

Allez , zou ça dérape encore.

Commençons par cueillir des olives noires et pas véreuses normalement comme tout le monde un jour de beau soleil.

 

 

Recette

Préparation 3 minutes, durée de transformation 10 à 15 jours ou plus (il faut taster de temps en temps)

Il faut  : des olives mûres et du sel fin , basta

 

Donc il faut des olives mûres cueillies sur un même arbre c'est mieux, pour les petites on ne les piquera pas, pour les grosses  (plus loin voir des "Lucques" seront piquées avec l'ustensile que vous verrez en photo)

olives noires (12)

 

La main n'est pas fournie avec la recette

olives-noires.JPG

Les mettres dans un saladier qui ne vous sert pas tous les jours autrement bobonne va râler

olives-noires--17-.JPG

 

Les saupoudrer  de sel fin généreusement, la quantité c'est au pif ou au groin

olives-noires--21-.JPG

.

.Puis les tourner en faisant "sauter" le saladier, cela une à deux fois par jour , ne pas lever l'eau qui va s'écouler au fond du saladier. Au bout de 10 jours vous pouvez commencer à les goûter , voila c'est tout, on appelle ça des olives Fachouires

Plus facile que ça c'est pas possible

 

Passons aux autres qui sont bien plus grosses, dans mon cas se sont des Lucques, mais vous pouvez faire avec d'autre variétés à conserve

 

Pécaïre soun passides (les pauvres est sont passée, flêtries". On utilise Passide pour désigner une vieille estivante qui a passé moultes et moultes saisons à bronzer au soleil, bon je ne vais pas encore m'étendre sur un sujet qui fâche.

Bé, voui, il fait encore soleil, oh vous ne croyez pas qu'on ramasse les olives sous la pluie non !

olives-noires--24-.JPG

Voyez la différence de taille avec les précédentes qui sont des olvives vulgaires , sans grande naissance

olives noires (29)

 

 

Vu que la drupe (raa j'aime bien utiliser ce mot , ça fait mousser, mais bon....) est grosse cette fois on les pique pour accélérer la transformation, pour cela j'utilise une rondelle de bouchon piquée d'aiguilles (Roseline m'a fait un prix pour "passer " les aiguilles du H1N1. Comment  ! Vous avez oublié et bé moi pas) .

Si vous ne trouver pas cet ustensile sachez que les meilleurs sont fabriqués par des Inuits réfugier climatique in China

olives-noires--30-.JPG

Ensuite on sale et on fait comme pour la précédente recette, Compter 10 à 15 jours de sauteries dans l'allégresse

olives-noires--32-.JPG

 

Voili

A part ça , bé je suis toujours mal foutu

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Conserves

Publié le 16 Octobre 2010

 

 

Rappelez vous la fête du coing aura lieu à Cotignac le 24 octobre

 

Demain : comment congeler les coings en tranches

DSC00789.JPG

Lundi : surprise avec des Muffins "provençaux"

Mardi : Côtes de porc au coings caramélisé au miel de sarriette

DSC00821.JPG

 

 

Vous venez de vous réveiller dans une monde où tout est chamboullé, l'humble serviteur qui officie d'habitude sur ce blog est parti un peu en vrille., en effet comment peut on associer le mot Chutney au si joli nom du "coing-coing

 

 

Explication, c'est à la demande de ma fille qui aime la cuisine actuelle, (et oui avec elle finies les bonnes daubes, bonjour les brochettes des marshmallows) que j'ai fait ce "Chutney". Bien entendu j'y ai mis tout mon coeur pour le faire, mais c'est elle qui le mangera car cela pourrais tuer une simili provençal habitué à la caillette ou aux anchoïades. Bref cela m'a fait lever aux aurores

 

DSC00734.JPG

 

Chutney aux Coings

 

DSC00782.JPG

 

 

    - 1 gros coings bien sains et fermes

    - 4 petites échalotes

    - 1 gousse d'ail

    - 4 cuillères à soupe de vinaigre blanc

    - 25 cl de vin blanc

    - 1 « pessu » de sarriette

    - 1 clou de girofle

    - 4 petites échalotes

    - 1 baie de genièvre

    - 1 feuille de laurier pas trop grosse

    - 1 pot le Parfait d'un ½ litre

    - 1 pincée de sel

    - 3 cuillères rases de cassonade

    - 4 grains de poivre

Et je dois certainement oublier certaines coses , car je travaille et écrit mes recettes en ce moment dans une certaine précipitation

 

- Commencer par essuyer votre coing,

DSC00764.JPG

- Le peler avec un Zyliss, depuis que je parle de cet économe, la marque devrais m’en faire cadeau de plusieurs que je vous distribuerais

DSC00766.JPG

- Préparez un saladier plein d’eau avec du jus de citron pour éviter leur noircissement lors de la découpe, Petite précision, ce n’est pas l’acidité du citron qui évite le noircissement, mais la vitamine C qu’il contient, pour ma part je n’utilise pas le jus de citron mais  1/4  de comprimé de vitamine C, vous serez étonné du résultat

- Épépinez notre coing, puis le couper en petit dés et les « jeter » dans le saladier, puis faites tomber en douceur le saladier de la fenêtre (ouif, presque)

DSC00769.JPG

- Faite chauffer de l’eau légèrement salée

- Faites cuire 3 à 4 minutes vos dès de coings, attention sous apparence dureté le coing cuit assez vite

- Égouttez brièvement vos dés puis les remettre  dans une casserole avec un peu de vin blanc, ajoutez y les  vos échalotes coupez en lamelle, idem pour l’ail

- ajoutez le sucre,  le vinaigre et toutes les éléments aromatiques

- Faites une peu réduire mais pas trop tout de même

DSC00775.JPG

- Remplir votre bocal le Parfait avec le mélange bouillant et le retourner, lorsqu’il est refroidi  le mettre au frigo et laisser 1 mois ou deux, ou MOINS si vous êtes pressé

 

Cette préparation se sert avec des viandes blanches chaudes ou froides

 

Ensuite sautez sur votre caisse à outils Brico M6 express de M........ et réparer en vitesse votre antique tableau électrique foutoir où un disjonteur différentiel à décidé de prendre sa retraite "anticipé". Oui je sais c'est le foutoir et celui la à 27 ans  et  se sont les éléctricien les plus mal éclairés, c'est bien connu

DSC00749.JPG

 

Demain on passera à la congélation à blanc de tranches de coings en vue du long hivernage qui va arriver bientôt  avec sa cohorte de loups, d’ours blancs volants et de schtroumphs albinos

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Conserves