Articles avec #conserves tag

Publié le 26 Octobre 2018

 

Je ne vais pas donner vous toutes les façons de les préparer.  On était en manque depuis plusieurs années, vous savez pour provençal être en manque de sanguins c'est grave.

La plupart du temps on les mange à la poêle  avec ail persil ou alors en conserves


C'est pas compliqué

2 grands verres de vinaigre blanc
1/2 verre de vin blanc + le reste de la bouteille pour le petit déjeuner avec des coquillages
4 ou 5 gousses d'ail
Thym, sarriette, feuille de laurier
Poivre en grains + mignonette (grains de poivre éclatés sous le plat d'un couteau)
huile d'olive
Laurier


 
Nettoyez les pignés* sanguins sans les laver, sacripant. Coupez-les en gros morceaux et ne mettez pas les véreus, allez cherchez vos protéines ailleurs
Poêlez légèrement les sanguins dans une sauteuse avec de la très bonne huile d'olive, celle de provence évidemment, on est pas chauvins

Ajoutez les gousses d'ail coupées en rondelles fines
Poivrez
Ajoutez le verre de vinaigre blanc (certains mettent du vinaigre rouge )
Puis le verre de vin blanc

Puis l'huile d'olive
Faire réduire en baissant le feu, attention pas trop de réduction tout de même, on doit avoir un effet de concentration des saveurs.

L'eau du vin et du vinaigre va s'évaporer et il va rester l'huile et la Stop
 

Versez dans de jolis bocaux le "Parfait" avec un beau caoutchouc rouge neuf, remplissez pas tout à fait en haut et mettre un bon doigt d'huile d'olive pour couvrir les champignons pour finir
Stockez dans un endroit sûr, connu de vous seul, dans un ancien silo à missile du plateau d'Albion par exemple, ils y seront à l'abri , surtout des gourmands
Sachez que lorsque l'on ouvre un bocal il est très difficile de ne pas le finir dans l'heure

C'est bon, bon, un péché mignon, de quoi perdre sont âme


Dernière minute , voici des bocaux d'une fidèle lectrice Tante Victorine. Saviez vous que nous appelons aussi les pignés "Frounzy" sur le bord de mer, d'ailleurs on a une petite expression méchante pour traiter les gens de "tête de frounzy", n'est ce pas Tantine, cela n'éveille donc pas de souvenirs

sanguins-tantine.jpg

 

* pigné : lactaires sanguins , en général  cela désigne les champignons

RAPPEL IMPORTANT : tous les champignons sont consommables, certains une fois seulement

 

Voir les commentaires

Publié le 25 Octobre 2018

Vous venez de vous réveiller dans une monde où tout est chamboullé, l'humble serviteur qui officie d'habitude sur ce blog est parti un peu en vrille., en effet comment peut on associer le mot Chutney au si joli nom du "coing-coing

Explication, c'est à la demande de ma fille qui aime la cuisine actuelle, (et oui avec elle finie les bonnes daubes, bonjour les brochettes des marshmallows) que j'ai fait ce "Chutney". Bien entendu j'y ai mis tout mon coeur pour le faire, mais c'est elle qui le mangera car cela pourrais tuer une simili provençal habitué à la caillette ou aux anchoïades. Bref cela m'a fait lever aux aurores

 

DSC00734.JPG

 

Chutney aux Coings

 

DSC00782.JPG

 

 

    - 1 gros coings bien sains et fermes

    - 4 petites échalotes

    - 1 gousse d'ail

    - 4 cuillères à soupe de vinaigre blanc

    - 25 cl de vin blanc

    - 1 « pessu » de sarriette

    - 1 clou de girofle

    - 4 petites échalotes

    - 1 baie de genièvre

    - 1 feuille de laurier pas trop grosse

    - 1 pot le Parfait d'un ½ litre

    - 1 pincée de sel

    - 3 cuillères rases de cassonade

    - 4 grains de poivre

Et je dois certainement oublier certaines choses , car je travaille et écrit mes recettes en ce moment dans une certaine précipitation

 

- Commencer par essuyer votre coing,

DSC00764.JPG

- Le peler avec un Zyliss (économe Suisse au prix suisse)

DSC00766.JPG

- Préparez un saladier plein d’eau avec du jus de citron pour éviter leur noircissement lors de la découpe, Petite précision, ce n’est pas l’acidité du citron qui évite le noircissement, mais la vitamine C qu’il contient, pour ma part je n’utilise pas le jus de citron mais  1/4  de comprimé de vitamine C, vous serez étonné du résultat

- Épépinez notre coing, puis le couper en petit dés et les « jeter » dans le saladier, puis faites tomber en douceur le saladier de la fenêtre (ouif, presque)

DSC00769.JPG

- Faite chauffer de l’eau légèrement salée

- Faites cuire 3 à 4 minutes vos dès de coings, attention sous apparence dureté le coing cuit assez vite

- Égouttez brièvement vos dés puis les remettre  dans une casserole avec un peu de vin blanc, ajoutez y les  vos échalotes coupez en lamelle, idem pour l’ail

- ajoutez le sucre,  le vinaigre et toutes les éléments aromatiques

- Faites une peu réduire mais pas trop tout de même

DSC00775.JPG

- Remplir votre bocal le Parfait avec le mélange bouillant et le retourner, lorsqu’il est refroidi  le mettre au frigo et laisser 1 mois ou deux, ou MOINS si vous êtes pressé

Cette préparation se sert avec des viandes blanches chaudes ou froides

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Conserves