Articles avec #conserves tag

Publié le 25 Mars 2007

Profitons des pissenlits en salade, et lorsqu'ils seront en fleurs, ce qui est le cas ici en centre Var, alors  pourquoi ne pas faire de la

Liqueur de Pissenlits

Mais avant le temps qu'il fait aujourd'hui 26 03 2007 à 14 heures 50



Cette recette est extrêment simple et cela vous fera un peu gambader. Les proportions peuvent être diminuer, pas d'affolement.

Il faut:
- 3 litres de fleurs de pissenlits
- 500 gr de raisins de Corinthe
- 3 oranges non traitées
- 2 citrons de même
- 4 litres d'eau de source
- 1.8 kg de sucre de cannes
- 2 litres d'eau de vie à 90°


- Ramassez 3 litres de fleurs de pissenlits sans la queue évidemment, 3 litres cela représente un volume de fleurs non tassées.
- Ne ramassez pas les insectes avec, c'est pas bon et ils ne seraient pas content du tout
- Dans un grand récipient (vieille bonbonne bien nettoyée) versez 4 litres d'eau bouillante sur les fleurs, mais attention versez l'eau progressivement , en effet un choc thermique peu casser le verre de votre bonbonne.

- Ajoutez 3 oranges douces et trois citrons non traités coupés en rondelles fines et épépinées.
- Mettre aussi 500 gr de raisins de corninthe ébouillanté
- Versez par le goulot un 1.8 kg de sucre de cannes en poudre
- Versez 2 litres d'eau de vie à 90°
- Bien mélanger, mettre une gaze sur le goulot, et laissez macérer 4 semaines en secouant de temps en temps dans un endroit frais et sombre
- N'ouvrez pas aux gendarmes, les temps changent, ils sont plus jeunes et carbure au boissons sucrées gazeuses, les anciens étaient plus sympa et auraient trinqué avec vous, là vous risquez de "trinquez pour de bon", mais qu'il est con ce jupi.
- Filtrez, et mettre en bouteilles ou dans une autre bonbonne, et n'oubliez pas de vider les fleurs, petite galère si vous avez pris une bonbonne avec un petit goulot.

- Revenez discrètement de chez votre cousin et attachez votre bonbonne on est jamais à l'abri d'un accident

- Asseyez vous sur une vieille pierre pleine de lichens

- Regardez les dégâts que les sangliers ont fait ;(si vous êtes observateur regardez le petit tronc en arrière plan, c'est un chêne blanc truffier sauvage, l'herbe ne pousse pas autour, c'est naturel) dans les truffières*

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Conserves

Publié le 9 Juin 2006

Faire ses propres anchois au sel n'est pas difficile mais ils peuvent devenir rances selon le mode préparation.

Pour 10 kg d'anchois extra frais

Prendre un récipient pouvant contenir cette quantité d'anchois et plus, car il faut prévoir  le sel et l'eau que ses poissons vont dégorger.
Auparavant je les faisais dans une vieille jarre vernissée (obligatoire, pas de jarre en argile brute), mais pour plus de facilité j'emploie un seau en plastique de qualité alimentaire, exemple seau à choucroute.
Prévoir une bonne quantité de gros sel marin, même si vous en avez trop acheté celui ci se garde pour l'année suivante ou pour d'autres salaisons (les olives en saumure par exemple).
Si vous avez achetez de beaux anchois bien brillant à l'oeil vif, il n'est pas besoin de les nettoyer, autrement mieux vaut se passer de les mettre en conserve.
Prendre l'anchois dans la main gauche, passez l'index de la main droite sous la "gorge" du poisson, basculez la tête de l'anchois vers l'arrière en cassant l'épine dorsale et tirez : une partie des tripes est extraite de cette façon.
Ne pas laver, ne pas ouvrir l'abdomen pour retirer le reste des viscères. Pour ceux qui n'adhèrent pas à cette recette qu'ils n'aillent pas plus loin dans la lecture.
Mettre une couche de sel d'un bon doigt au fond du seau, puis disposer les anchois de façon serrée sur ce lit de sel, puis continuer, saupoudrez d'une bonne couche de  sel, et une autre couche d'anchois et ainsi de suite.
Terminer par une bonne couche de sel.
Découper une rondelle de bois (non tannique et non résineux) peuplier ou autre de bonne épaisseur et de diamètre un peu inférieur au seau.
Mettre un bon  poids (un gros galet par exemple, mais pas de plomb, pas de laiton ou bronze, pas de métal qui puisse entrer en contact avec la saumure) au dessus.
Disposez dans un endroit frais. Les anchois vont rendre de l’eau, de l’huile, sous l’action du sel et du poids, mais surtout par l’effet du sel.
Surveillez et retirer l’excès d’eau au dessus du sel mais surtout le dépôt de gras car celui-ci risque de rendre rance tout le reste de vaut anchois, mais laisser toujours 5 mm de saumure au dessus. Si celle-ci vient à manquer vous pouvez rajouter une saumure à 20% refroidie.
Selon la température vos anchois seront prêts dans deux ou trois mois.
Servez vous de vos anchois au fur et à mesure de vos usages sans souiller le récipient et en surveillant que de l’huile n’apparaisse pas et que la saumure soit toujours présente.

Vous pouvez mettre sur cette saumure du piment en poudre fort, cela servira de conservateur supplémentaire, personnellement je n’en met pas.

Plus modestement vous pouvez réaliser de plus petite quantité, ou 2 kg dans un bocal en verre au réfrigérateur, mais cela mettra plus de temps à être consommable.

Ensuite vous pouvez tirer des filets, les rincer, les éponger et les mettre au frais dans de l’huile d’olive.

Bonne réussite


Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Conserves