Articles avec #galejades tag

Publié le 15 Janvier 2012

Sony l'Apn domestique a été sage hier au soir, il a bien voulu prendre la lune,  attention aux loups garou  c'est ce soir qu'ils sortent

DSC08905



 

L'ail  Chimex,  vous connaissez ?

Gros consommateur d'ail, la hausse vertigineuse des denrées de base est vraiment catastrophique. Oui l'ail est aussi essentiel pour les provençaux que la crème pour les Normands
Si au moins cet ail venait de notre terroir , mais non, il s'amuse à faire des croisières, alors qu'il y a encore 20 ans, ce même ail poussait dans quelques champs autour de mon village, le climat et la terre dans quelques endroits s'y prêtaient bien. Idem pour le melon et les raisins de table.
Donc cet ail nous l'achetions en vrac puis nous le tressions pour le conserver d'une année sur l'autre, la tresse servait juste à le suspendre et pour son côté pratique.

DSC08881

Maintenant que dalle, les producteurs des Bouches du Rhône voisines et autres, s'empressent de l'arracher encore "limite" avec un fort taux résiduel d'humidité pour vendre au plus vite des tresses aux touristes, moralité ces tresse développeront très vite des moisissures.

Donc comme un gros couillon j'achète mon ail "quotidien" où je peux, de minables gousses serrées dans un filet au prix de 1 Euro les trois têtes. D'accord c'est moins cher que le carburant, mais nous on carbure à l'ail. Je redoute le jour où l'ail sera vendu à la gousse, peut être que je m'en servirai de suppositoires pour farcir ces putains de commerçants intermédiaires

DSC08883

Cet ail voyageur , travaille vraiment pour l'environnement, ici Chili et Mexique. Je pense que le blabla médiatique autour du réchauffement de la planète ne fait aucun effet. En avant le profit avant tout. Si pour faire marcher le commerce mondial il faut que les marchandises fassent le tour du monde, je propose de rétablir les galères, cela désengorgera les prisons et les nouveaux galériens n'auront plus besoin d'aller en salle de musculation.

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Galèjades

Publié le 7 Janvier 2012

I’m alive   “siou a l’oustaou »  (récit dédié à  la dame d’en haut qui voudrait être en bas)

Et bien sur à toutes et tous mes lecteurs habituels

 

Il arrive toujours un moment où il faut, si on le peut encore, choisir entre l'argent qu'on gagne et le temps qu'on perd à le gagner. Le temps, c'est tout sauf de l'argent.
Gilbert Cesbron (1913-1979)



 

Comme vous le ne le savez pas tous, je suis allé faire un petit tour aux urgences de mon très cher « Hospital  of death ». Faut dire que je ne vais pas volontiers à l’hosto  (que les maso lèvent la main,….ceux qui ne se sont pas fait amputer du membre  par erreur), mais bon j’avais trop mal au bide, et ne me dites pas que se sont les excès des réveillons de crise car mes réveillons se sont résumés à –jambon blanc coquillettes-

Bref me tordant de douleurs j’au fait appel à une ambulance  PRIVEE pour me faire soigner du moins soulager les douleurs

Déjà à ce stade il y avait embrouille car le conducteur de la camionnette blanche voulait me mener au CH Draguignan (où je suis fait déjà infecté par macro  nosocominable), j’hallucine l’info ne circule pas au téléphone, surtout depuis que steeve job est mort,  imaginez vous Obama se levant disant : ce matin on va détruire la chine pour effacer notre dette, oups pardon mille exquiouses, le Luxembourg.

 

En principe je monte dans les ambulances rouges et non blanches, et en tant que chef de bord, alors comme passager ce n’est pas le  top. Oh putain cet encu….. de conducteur de m… a dû faire exprès de passer dans tous les trous de la minables routes qui relient Coti à Brignolos

En plus il avait mis son foutu klaxon « té foutu-té foutu-té foutu »

Entre deux râles de douleurs je suis arrivé à dire :

-         si tu ralenti pas je te vomis 1m3  dans ta camionnette de merde

Quelques injectives plus loin on est arrivé enfin aux urgences  du CH

Punaise, il y avait la queue dehors en plein Mistral tempétueux, les pauvres gens qui croyaient trouver leur salut allaient certainement mourir d’une pneumo ou du cathare tubaire double

Bon je vais faire cours ou alors il me faudra une semaine pour écrire en petit nègre mes aventures de courtes durées dans cet Hôpital

Les ambulanciers, vite fait, m’on balancé dur un simili brancard des urgences, ça ressemble à planche à fakir sans les clous ,  dans le couloir de tri, ou plutôt de la mort

Je vous explique, d’abord le décor,

Il y avait le décor de noël encore présent dans ce couloir, mais les rennes et le PERE noël devaient être certainement morts, seuls les simili flocons de neige en PIP recyclé avaient résisté au brassage incessant des microbes présent par millions

-Résisté à quoi hein, le pauvre père noël ? Au fait vous ne savez pas mais Douillet viens d'obtenir la place de père nowel remplaçant vu sont aptitude à charrier des pièces jaunes lourdes en Suisse

Ben pour tout vous dire ce couloir où sont rangés pèle mêle les chariots vides et pleins , est truffé de courant d’air, et macrobes, voui j’ai vu un incessant ballet se staphyllos gros comme des pop corn, des salmonelles grosses comme de crêpes ;  et des restes d’huîtres verdâtres au sol à moins que cela fut des crachats

Ba, voui j’exagère, mais n’empêche que j’étais réellement « stocké » devant les wc et que chaque personne qui utilisaient ces dites toilettes (ils avaient du courage) déplaçaient mon chariot à mOâ, et me renvoyaient une bouffée d’air délétère en retour, et la je suis pas méchant en disant délétère

A force de me plaindre, « en français pas en provençal » quelques fagots bien gros de minutes/heures je fut admis dans un box (boite pour les fransozen)

En tout cas mieux vaut pas parler provençal car la ,ils vous envoient direct au mouroir de la gériatrie

Je vous passe les détails sordides, des râles d’agonisants près des box de la « pédiatrie », la, le parle sérieusement, c’est scandaleux, de plus on entends tous les commentaires des « soignants »

 

 

Je vais vous laisser mariner un jour pour la suite du récit, car l’interrogatoire dans le « box » n’est pas piqué des vers, la suite non plus VDM

 

La suite demain peut être

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Galèjades