Articles avec #la cachina provence tag

Publié le 14 Février 2020

 
Essayez donc cette pâte à beignets assez peu conventionnelle qui dérive d'une recette indienne
 
DSC07386
_______________
Est ce un truc bizarre de super marché  chimique, et bé non !
C'est vrai qu'il y a de la chimie, mais la cuisine n'est faites quasiment que de réactions chimiques .
Cette fois je vous propose une façon de faire la pâte pour les beignets d'une manière originale, sans oeufs , sans lait
Oui c'est possible, c'est même la version de base des pays chauds , avec cette pâte pas de risque de développement microbien bizzaroïde (voir détails*)

Il faut pas grand chose, et vous pouvez y mettre ce que vous voulez, chair de crabe, courgette, bout de poivrons , queues de crevettes...........
Pour ma part j'ai choisi de la morue de base
Beignets de morue (à pâte instantané) ou beignets  gonflés

- 200 grammes de morue sèche (court bouillon)
- 200 grammes de farine de base T55 par exemple
- 25 cl d'eau non chlorée
- 2 gousses d'ail hachées très fin
- 1 cuillère à soupe de persil plat haché
- 2 cuillères à soupe de ciboulette ciselée
- 1 pointe de thym en poudre
- 1 soupçon de Cayenne
- 1 cuillère à café bombée de levure chimique
- 1 cuillère à soupe de vinaigre de  vin maison
- poivre et sel
- 1/2 litre d'huile d'arachide (pas d'huile d'olive)

Faites dessaler votre morue dans un gros saladier d'eau une nuit et le matin, changez l'eau 2 fois minimum, éviter que la morue ne repose au fond du saladier

Pochez la morue dans un court bouillon avec laurier et bâtonnets de fenouil
Triez la morue pour ne garder que la chair, sans les épines, !  Réservez.


Dans un saladier ou cul de poule, mélanger la farine avec 25 cl d'eau non chlorée et faire un mélange un peu liquide auquel vous ajouter le thym,  le piment , le poivre et une cuillère à soupe d'huile
Réservez cette pâte  15 à 20 minutes

beignets_011

Dans un autre saladier mélanger la chair de morue bien esquichée *  avec l'ail haché très fin, ciboulette et persil

beignets_125

Incorporez le mix à la pâte, une pointe de sel ,  puis saupoudrez la levure chimique à la surface uniformément
Versez votre cuillère de vinaigre sur cette pâte , ça va mousser, bien mélanger, la pâte est ainsi prête à cuire sans avoir à la laisser reposer au frigo

beignets_013

Dans un wok "provençal", ou une casserole à friture faites chauffer 1 litre d'huile

Avec une cuillère à café faites tomber délicatement de petites parts de préparation, les beignets vont gonfler aussitôt, attention ne pas les faire en plein air car ils risquent de s'envoler

Faites les dorer des deux cotés à votre convenance et faisant attention que les beignets ne se collent pas entres eux
Avec une araignée ou une pince sortez les au fur et à mesure et réservez les sur du papier absorbant

Salez les beignets extérieurement lorsqu'ils sont chauds

DSC07392

C'est tout, mangez ces beignets avec une salade composée , attention ça gave vite

* détails : curieux que vous êtes , vous ne croyez pas que je vais tomber dans la scatologie

* esquicher : cette fois point besoin de dictionnaire où il ne raconte que des c..., alors juste un exemple : Dans les cours de récréation, avant les  game boys et portables, on pouvait voir souvent des moulons (tas) d'élèves applatir un élève par terre, alors la pauvre victime criait "m'dame ils m'esquichent"


Voir les commentaires

Publié le 12 Février 2020

 

Je ne sais si je vais faire bref ou  m'attarder dans des explications à ne plus finir, en ce moment je "gatouille" un peu.

 

ragout-de-seiche--24-.JPG

 

Dans cette recette il manque un ingrédient indispensable, les "favouilles" ou petit crabe vert de nos rivages, c'est lui qui va donner vraiment du goût, évidemment on peut le remplacer par du fond de crustacés, ou de la langoustine un peu pillée et revenu à la poêle

source le net

favouille-med.jpg

 

ragout-de-seiche--25-.JPG

Assez blabater, je passe direct aux ingrédients pour 4 personnes

 

-         500 gr ou plus de gros blanc de seiche

-         2 oignons moyens

-         1 poivron rouge

-         4 pommes de terre fermes et moyennes

-         1 branchette de vert de céleri

-         2 à 3 bâtons de fenouil sauvage refendu

-         3 gousses d’ail aplaties au plat de couteau

-         huile d’olive

-         25 cl de vin blanc

-         gros sel

-         un feuille de laurier

-         du safran ou par défaut, des épices à paella, comme je n’avais rien j’ai mis des épices à pinchito

ragout-de-seiche--15-.JPG

 

 

-         huile d’olives bien sur

-         1 branchette de thym sec

-         5 grains de poivres réduits idem avec le plat du couteau, cela fera du poivre mignonnette

 

 

Faites revenir le blanc de seiche coupé grossièrement  dans un poêle avec de l’huile d’olives  attention ça colle, réservez

ragout-de-seiche--2-.JPG

Pendant ce temps émincez vos oignons et les faire revenir dans un faitout avec de l’huile évidemment, saupoudrez de gros sel, à la suite mettre le poivrons coupé en gros morceaux

Mouillez avec le demi verre de vin blanc

 

*remettre la poêle en chauffe et « déglacer » avec le reste de vin, veuillez à bien tout récupérez de ce fond de poêle

Ajouter ce (jus) dans votre faitout , puis les morceaux de seiche , remettre le faitout en chauffe , puis mettre un peu d’eau, ajoutez le poivre mignonnette , puis le céleri haché fin, les branchettes de fenouil sauvage refendues

ragout-de-seiche--12-.JPG

 

Epluchez vos pommes de terre, les rincer mais ne pas mettre dans l’eau car il faut conserver l’amidon, coupez en morceaux grossiers, les ajouter au faitout, couvrir d’eau , mettre le safran ou les épices précitées dans les ingrédients et passez à feu fort pour avoir un fort  bouillonnement*qui va bien mélanger le tout, un peu comme la bouillabaisse (il faut que ça bouille, puis on abaisse)

Laissez réduire

 

ragout-de-seiche--18-.JPG

 

Heu…..faites vos photos  quand il fait soleil, ensuite miam

 

 

  • Ces recettes qui étaient faites au feu de bois, c’est pour cela que les vraies bouillabaisses étaient faites au feu de bois « avant » car si on sait bien « mener » un feu de cuisson au bois , vous obtenez une très forte chaleur très rapidement et pour de grosses quantités de liquide
  • Dans les parties arides d’Andalousie ils utilisaient même les rafles de maïs (idéal pour faire une très belles braises, juré je l’ai vu, les feuilles servaient de litière au cochon, les grains secs de maïs  allaient à la volaille et au cochon. L’Esparto servait à faire plein de choses, mais les roseaux vendu par dizaine à ceux qui faisaient des tomates, étaient liés par cette herbe tressée (oui, cela je l’ai vu en 1976 chez les tantes de mon épouse, lors de mon premier voyage en Espagne).

i

 

 

Voir les commentaires