Articles avec #plat principal tag

Publié le 27 Novembre 2019

 
Encore une recette banale et familiale
 

Si vous avez la chance d'habiter en "province", vous trouverez certainement un vieux paysan qui pour pas crever de faim (because Bruxelles) avec sa maigre retraite arrondit sa pension en élevant encore quelques lapinous à l'ancienne c'est à dire avec de l'herbe gratuite et quignons de pain, plus quelques branches vertes d'olivier, et oui.

 

Un fois votre tirelire cassée et la pignate de ce pauvre paysan remplie, retirez vous dans la cuisine et faites une prière "pourvu que je ne le rate pas ", mais non pas votre mari
lapin-chasseur-1.jpg
Passons aux fournitures et réalisation

- 1 lapinou fermier coupé en morceaux sans briser  les os
- 1 gros oignons émincé fin ou quatre échalotes
- quelques champignons de couches ou 1 boite 1/2 de champignons  en morceaux de Paris
- 3 gousses d'ail
- 1 bon verre de vin blanc (20 cl
- du bouillon de volaille ou de veau dégraissé(restons dans la viande blanche) 

 

- 1 à deux tomates fraiche mondées (vu que cela n'est pas la saison j'ai utilisé 2 tomates pelées et épépinées en conserve)

- 1 peu de farine

- sel poivre thym, huile d'olive, laurier

Chauffez un peu d'huile d'olive dans une sauteuse en fonte et y  faire revenir votre oignon émincés ou vos échalotes, ajouter vos gousses d'ail aplaties , puis mettez un peu de fleur de thym, cela évitera au thym de faire infusion dan un bouillon et les arômes seront intacts. Faire dorer quelques minutes puis réservez

Dans la même sauteuse, faire brunir sur toutes les faces vos morceaux de lapin légèrement farinés.

Un fois ceux ci brunis,  ajouter le mélange ail/oignons, puis les tomates hachées grossièrement, la cuillère de coulis de tomates, les champi,  le sel, la feuille de laurier et un peu de poivre mignonette, puis touillez un peu
Mouillez avec le verre de vin blanc et couvrir avec le bouillon de volaille ou de veau

Faire cuire tchilin tchilin* pendant 25/35 minutes selon la provenance de votre lapin, attention c'est une viande fragile.

Je ne me suis pas cassez la tête pour l'accompagnement , ce fût des pâtes et fromage, mais la polenta convient bien aussi, ou des pommes de terre vapeur

 

 

tchilin tchilin* : doucettement , à petite ébullition pour ne pas abimer la chair

Voir les commentaires

Publié le 26 Novembre 2019

 

DSC06938

Si vous avez des amis chasseurs demander leurs un petit bout de longe qu'il ne vous refuseront  pas.  Le sanglier des collines qui ne passe pas par le contrôle vétérinaire, ne doit pas se manger tout de suite. Il doit passer par le congel au moins 3 mois afin de tuer les diverses maladies parasitaires qu'il peut avoir dont une très sévère la trichinose. Ou alors choisir du sanglier d'élévage.

Si la photo ci-dessous vous incommode , faites le moi savoir , je l'enlèverai de l'article.

Si le sanglier n'est pas trop gros, les cotes peuvent se manger au gril, mais toujours très cuites.

Demie Longe de Sanglier avec os

 

 
Demie longe de sanglier au genièvre
 
 

Tu seras un écrivain, mon fils. Mais dans cette chose où nous sommes, apprends quand même un métier qui peut mettre de la nourriture sur la table.
Gary Victor (1958- )

 

Attaquons une bonne petite recette qui sera mijoter longuement

le but de cette recette est de faire cuire cette demie longe avec  l'os car cela sera plus goûteux. Ensuite avec le mode de cuisson adopté, vous pourrez facilement faire des tranches. Cette recette peut être réalisée avec un longe de cochon de boucherie, en réduisant le temps de cuisson.

Voici la liste des ingrédient nécessaire

- 1 chasseur qui ira chercher pour vous un bon morceau de longe dans la colline. Consolez vous il existe des sanglier d'élevage.
- 1 carotte
- 1 échalote
- 1 oignon
- 6 cébettes
- 1 petit bout de céleri
- 6 gousses d'ail dont deux en chemise
- 2 feuilles de laurier
- quelques grains de poivre
- 1/2 litre de bouillon de veau réalisé avec  1 cuillère à café bombée de fond de veau déshydraté (mais vous pouvez faire du vrai fond de veau, c'est meilleur et de loin)
- 3 baies de genièvre
- 1 litre de vin bien charpenté (mourvèdre par exemple)
- de l'huile d'olive
- 1 barde de lard coupée en carrés très petits
- 1 cuillère à soupe rase  de gros sel
- sel, poivre en grain et poivre du moulin
- 1 branchette de thym frais
- 1 pincée de fleur de marjolaine
- 1  peu sarriette et thym sec
- 1 très petit zeste d'orange non traitée , un peu blanchie et rafraîchie

DSC06892

 

Une lectrice fidèle de mon blog, qui elle n'a pas de blog, m'a offert une très bonne huile d'olive venue du département voisin, je me suis vite empressé d'en mettre dans mon huilier de table, car cette huile est vraiment  savoureuse, je la réserve pour l'assaisonnement des salades.

DSC06895

Longe de sanglier au genièvre

DSC06903

Préparez vos légumes comme ceci

DSC06887

Mettre deux cuillerée à soupe d'huile d'olive dans une cocotte en fonte et les morceaux de lard, la faire chauffer et mettre l'intégralité de vos légumes à suer à couvert, avec le gros sel, les arômes des plantes aromatiques cuitent ainsi ne deviendront pas tisane de cette façon.

DSC06902

Donnez quelques tours de cuillère en bois et réservez vos légumes dans une bassine à débarrasser ou petit saladier,

DSC06906

Frottez la viande avec du thym sec et de la sarriette, puis la faire dorer

DSC06907

Remettez vos légumes et arrosez avec 1/2 litre de bouillon de veau, puis verser le vin presque à recouvrir la viande.

DSC06915

En route pour une très longue cuisson à couvert ,  à minuscule glouglou. Toutes les heures jetez un oeil et rectifiez sel et poivre. La cuisson va durer environ 3 heures minimum.

Dans la dernière demie-heure, sortez les légumes avec une araignée, les passez au moulin à légume  mécanique  dans une casserole,  en ayant au préalable ôté les baies de genièvre, le zeste d'orange, les feuilles de laurier mais pas les grains de poivre qui vont être concassé

Allongez avec un peu de jus de cuisson, réaliser liaison à la farine classique, faire très doucement réduire la sauce. Rectifiez-la à votre goût.

Pendant ce temps enlever l'os de la longe, c'est très facile car le mode de cuisson à vraiment attendri la viande au point de laisser sortir la colonne vertébrale très très facilement

DSC06928

 

Coupez des tranches un peu épaisse et nappez les  de sauce, servir, avec les accompagnements classique du gibier, en priorité les pommes vapeur et la polenta.

Dans mon cas , rien que pour vous contrarier, j'ai mangé ces délicieuses tranches avec du riz, aïe , les mémés Provençales vont venir me rouer de coups de bâtons

Bon appétit, et ne faites pas d'excès. Oui, la présentation est brouillon, mais l'important c'est ce qu'il y a dans l'assiette.

Voir les commentaires