Articles avec #plat principal tag

Publié le 3 Octobre 2018

FAISAN EN COCOTTE

DSC02195
 

Comme vous le savez la saison de la chasse est ouverte, l'ami Micron a fait diminuer le prix du permis par deux ?? Mauvais calcul pour ramasser des voix, la quasi totalité sont des français "périphériques"  qui ne voteront pas pour lui. Bref, j'ai "hérité" d'une poule faisane sauvage, pas un mauvais faisan d'élevage, je vous passe sous silence la séance de plumage , vidage et rapachinage*, je n'aime pas trop faire ça.
Je zappe aussi la séance de bardage* et bridage, "avecque" l'aiguille de mon père, vu que je n'ai pas retenu la leçon j'étais trop pitchinet* à l'époque, moralité : il y a de la ficelle à brider* (voir lexique) de partout.
J'ai farci le faisan vidé pour le trou de balle avec deux mauvaises petites truffes blanches sans goût rapinées cet été

 

En plus du faisan et des truffes si vous avez il vous faudra une petite garniture de légumes de l'aïl en chemise et quelques girolles  (j'avais pas , alors ce fut des champignons en boite)

 

DSC02192


Jetez le faisan bridé et bardé avec une feuille de laurier dans une bonne cocotte en fonte noire enduite d'une lichée d'huile d'olive et le faire dorer sur toutes les faces, comme les Nines* de cet été sur nos plages
 

DSC02184

 

Au bout d'un temps certain , ajouter votre garniture de légumes de première fraicheur, plus une vieille boîte de champignon avec son jus,  c'est vrai.

Couvrir avec le couvercle et faire mijoter à feu doux 40 minutes, écoutez le petit glouglou
Levez le couvercle , poivrez, et laissez évaporer le reste de liquide, et vous aurez un faisan tendre à souhait

DSC02199

Vous remarquerez qu'il n'y à pas d'herbes de Provence, oh, j'avais  pas envie de tuer le doux parfum de mes deux petites truffes.

voili c'est tout.

* rapachinage : de rapachiner , crâmer, en vérité c'est flamber la volaille plumée sur le gaz ou sur une  assiette d'alcool à brûler enflammée
* barder : Entourer d'une tranche de lard gras, coupée très mince, une viande, une volaille ou un gibier. dans ce cas c'est avec du lard salé

* Brider : ficeler les membres de l'animal pour l'empêcher de se déformer pendant la cuisson.

Passer à l’aide d’une grosse aiguille du fil de cuisine à travers le corps d’une volaille pour maintenir les pattes et les ailes près du corps lors de la cuisson. On débride une volaille quand on enlève ce fil.

* Pitchinet : NON ce n'est pas un Pitbull Chiné, en vérité c'est pitchounet (petit garçon, pitchounette pour une petite fille et * Nine pour une belle fille bonne à croquer, bien dorée

* Nine : voir ci-dessous version retro

 

Faisan gratuit à la cocotte (fonte)

Voir les commentaires

Publié le 24 Septembre 2018

  Convier quelqu'un, c'est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu'il est sous notre toit.

Brillat-Savarin, Anthelme (1755-1826)

cuissot-chevreuil-copie-1.jpg
Le temps du gibier est revenu, ne faisons pas d'excès mais une pièce de chevreuil c'est pas "fort" et cela ravira la famille

Il faut :

Un peu de chevreuil volé dans la colline , offert par un chasseur
- 250 grammes de bardes de lard salé
- Marinade: 1 ou 2 bouteilles de vin rouge bien chargé en tanin
- de l'huile d'olive avec des oméga 3 qui pétillent
- 3-4 pommes de terre
- 100 grammes de beurre ( oui je l'ai dit BEURRE) pour la pommade
- 1 carotte coupée en rondelles  fines
- 1 demie tête d'ail qu'on laissera en chemise
- ah oui 2 oignons jaunes qui piquent les yeux
- 1 poignées d'olives vertes dénoyautées
- blabla , thym, un peu de sarriette,  laurier, 2 brins de persil plat frais, 2  baies de genièvre, du poivre en grain et du poivre moulu, et le sel, 2 clous de girofle

Marinade :

Ont va faire une marinade chaude, mais que l'on va laisser refroidir.

Faire revenir dans de l'huile d'olive, les rondelles de carottes, 1 oignon émincé grossièrement, puis verser le vin rouge, ajouter, 2 clous de girofles, 2 baies de genièvre, une feuille de laurier, le persil plat, quelques grains de poivres noir entier. Faire chauffer cette marinade 10/15 minutes doucement
Laisser la refroidir
Immergez votre cuissot  bien propre, pardon le cuissot de chevreuil , et laisser une nuit au réfrigérateur , juste après la fin du film à la TV, retourner le cuissot dans sa marinade

Driiiing c'est le matin :

Allez à la messe et suivez bien l'office

De retour tombez les bas résille, la voilette, les gants blancs et les talons. Remettez le tablier tout tâché, les chaussettes en laine et les charentaises, pour les hommes, le mégot  au coin de la bouche, vous pouvez chiquer , cela ne me dérange pas.

Essuyez votre cuissot, nan pas avec le tablier crade, avec un torchon propre
Bardez-le
Faites une pommade avec le beurre l'huile d'olives, ajoutez y du thym avec un soupçon de sarriette et pastisser* bien le cuissot avec mon petites mains manucurées , salez et poivrez

Emincer finement le deuxième oignon

Passez la marinade au chinois (sorte de passoire conique, mais votre passoire fera très bien l'affaire)

Dans un poêlon mettre un peu d'huile faites roussir l'oignon  et  cuire le reste de marinade 30/40 minutes

Dans un plat allant au four, versez la marinade cuites, disposez les rondelles de pommes de terre épluchez (ben vi), les tête d'ail en chemise, mouillez avec 25 cl de bouillon de veau (fond de veau déshydraté - eau tiède)*, et mettez votre cuissot.

Enfournez à mi hauteur à 200° pour dorer les deux faces, puis finir la cuisson à 160°  pour environ 1 heure et demie ou plus,  retournez votre cuisson de temps en temps , faites attention à ce que votre plat de se dessèche pas, arrosez de temps en temps avec un mélange d'huile d'olives , de beurre et d'eau tiède , mais point trop.

Stooop , blanchissez vos olives vertes dénoyautées et ajoutez les 1/4 d'heure avant la fin

Se sert avec une bonne salade frisée

* pastisser : synonyme d'embesquer  (putain, le minot en pastissan il s'est tout embesquer de confiture)
* vous pouvez faire du vrai fond de veau, ou mettre du bouillon de poule à la rigueur

Voir les commentaires