Articles avec #plat principal tag

Publié le 22 Octobre 2017

* sartan : poêle en provençal, ou femme de mauvaise vie........et autre

Comme vous pourrez vous en rendre compte cette recette bien banale, manque totale ment d'humour. Par contre on est toujours dans les coings.

Recette simplissime, mais le seul hic est de trouver du miel de sarriette (je suis sur qu'avec un autre bon miel cela fera l'affaire)

 

Voici une  recette  sucrée/salée, plat que je n'affectionne pas particulièrement mais que certaines et certains aimeront je le pense .. Petit détail : le miel de Sarriette est très rare sur le marché, vous pouvez le remplacer par un miel d'acacia classique ou un miel de ronce plus fort  goût. Les tranches de coings seront citronnés avant d'être cuitent afin de ne pas prendre une couleur noir, brunâtre.

Il n'y a aucune difficulté à réaliser ce plat très simple. Si vos n'avez pas de coings je vous connais pleins de ressources pour y trouver un palliatif (purée de châtaignes "Prix de luxe en ce moment", cube de céleri rave, panais, etc....)

 

Côtelette de porc aux coings et miel de Sarriette

 

 

DSC00805.JPG

 

Ingrédients pour 4 personnes : - cuisson -réalisation 25/30 minutes

- 4 jolies côtelettes de porcs, dans la longe ou l'échine

- 2 coings bien sains et parfumés

- 2 cuillères de miel de sarriette

- sarriette sèche en miettes

- un peu de vin blanc

- huile d'olive

- sel poivre, pour le sel vous pouvez récupérer les larmes séchées issues de notre défunt régime des retraites attaqué par le robin des riches

 

Réalisation hyper simple et rapide

DSC00765.JPG

- Dans une lichée d'huile d'olive faite bien dorer vos côtelettes de toutes parts, les saupoudrez d'un peu de sarriette sèche ,  puis réservez au chaud

- Pelez vos coings et les détailler en tranches pas trop fines et les plongez dans un mélange eau/citron

DSC00788.JPG

- épongez les et les faire cuire doucement (attention fragile) dans le jus de votre poêle, faite un peu brunir, puis mettre vos cuillères de miel, les tranches vont colorer tout de suite

DSC00792.JPG

- remettre légèrement vos côtelettes en chauffe et dresser sur une assiette chaude

- déglacez le fond de votre poêle avec un fond de vin blanc, faire réduire comme votre retraite

- Arrosez vos côtes et coings et servir in petto, comme salade prenez de la mâche ou mieux de la roquette apprivoisée car la sauvage il faut y être habitué (perso c'est trop amer pour moi), donc allons y pour de la roquette

Voir les commentaires

Publié le 20 Octobre 2017

Comme vous le savez on est pas vraiment au pays du choux, plutôt au pays du chaud

 

Comme vous pouvez vous en douter ce n'est pas un plat pour mou du côlon , ni pour diabétiques
Il y a quelques temps, je suis passé devant un chou vert en me baladant , cela m'a donné l'envie de faire une bonne grosse potée , car le froid sera bientôt là et les taxes surprises aussi.
 En plus de ce chou , il y avait plein de cochonnaille en promo ce jour là, évidemment les commerçants ne sont pas fous. Ce plat n'est pas "ruinatif" mais tout dépend de ce que vous comptez mettre dans la marmite.
Pour réaliser cette  "petite potée sans prétention ni appellation" il vous faudra un beau chou vert , plus quelques bricoles. Ces "bricoles" font monter l'addition mais raisonnablement , surtout si vous réalisez votre cochonnaille vous même.
Je ne prétends pas vous mettre une  des  recette des vraie potées qui parsèment notre beau pays la France , car cette recette n'est pas de notre région,  évidemment les connaisseurs vont faire gnignigni, "et que le bouillon dégraissé se sert avant sur des tranches de pains" ; c'est pas la peine cela donne des rides au visage, et puis seul le résultat compte du moment que c'est bon et que les invités "c'est pas un plat pour deux hein" ne sont pas malades le lendemain. C'est une rediff, regardez la neige sur le chemin !

 

potee-chou--5-.JPG

potee-11--Resolution-de-l-ecran-.jpg
Entre braconner et pêcher à la grenade, il y a une différence.
Philippe séguin (1943-2010)
 

Attention cette recette n'a rien de diététiquement  correct

il vaut mieux inviter des amis pour boustiffailler tout ça

CUISSON classique 2 1/2 à 3 heures ou plus

 

Attendez es frimas et le feu de cheminée cela rendra la cuisson économique , les odeurs partiront dans le conduit de fumée, et puis le feu c'est magique

 

-  1 chou vert bien joli et bien serré , vérifiez que les feuilles extérieures ne fassent pas les badaou*
- 300  grammes de couenne avec son gras
- 12  belles pommes terre fermes
- 5/6 belles carottes
- 3 gros oignons piqués d'un clou de girofle + 1 oignon à émincer
- 1 belle branche de céleri
- 1 beau navet
- 1/2 litre de vin blanc
- 3 gousses d'ail
- 400 grammes de petit salé fumé

- 4 côtes de porcs fumées (pour les gros gourmands)
- 2 pieds de porc
- 4 saucisses de Morteau
- 4 saucisses de Montbéliard

- 4 saucisse de Toulouse
- un jarret de porc demi-sel
- 1 poireau

et puis toute les conneries qui vont avec , sel, poivre , gros bouquet garni, grains de poivre noir...

1 ère étape

Choisissez un endroit dans votre garage où personne ne viendra vous embêter (odeur)
Comme je n'avais qu'une marmite et un feu  il a fallu que je procède de la sorte :
Dans une grosse marmite faites blanchir fortement les pieds, et le jarret
Jetez l'eau et rincez viande et marmite, réservez la viande au frais. oui c'est berk

potee-13--Resolution-de-l-ecran-.jpg

Faites blanchir le chou vert coupé en quatre avec une poignée de sel (n'oubliez pas de lever la partie centrale, trognon et côtes)
Videz et rafraîchissez le chou puis réservez

potee-14--Resolution-de-l-ecran-.jpg

2 ème étape

Mettez votre couenne coté lard à fondre
Coupez l'oignon en rondelles
Ajoutez quelques chutes de petit salé

potee-15--Resolution-de-l-ecran-.jpg

Émincez le céleri, et faite un peu revenir le tout
Puis mouillez avec votre vin blanc

potee-12--Resolution-de-l-ecran-.jpg

Mettez les pieds de porc et le jarret , plus les deux oignons piqués
Le poireau tronçonné en trois
Le morceau de petit salé
Le bouquet garni

Couvrez d'eau et faites partir à bon feu pour deux heures, bon poids (les pieds et le jarret sont longs à cuire)
Écumez  de temps en temps

Jetez dans la marmite, les carottes , les saucisses piquées de coups de fourchette, les pommes de terre, le navet coupé en deux et le chou par dessus, éventuellement les côtes de porc

3 ème étape

Assaisonnez, poivre moulu, sel , poivre en grains
Couvrez avec le chou  puis les pommes de terre et faites partir à feu d'enfer à couvert
Comptez une heure , en principe les carottes et pommes de terre tiennent,  la présence du peu de vin blanc qui reste  ralentit leur cuisson

Découvrez et sentez le bon fumet

potee-16--Resolution-de-l-ecran-.jpg

Servir très chaud

Vous pouvez manger en entrée chaude, le bouillon dégraissé sommairement  et versé sur une grosse tranche de pain de campagne. Mais nous on mange directement dans la marmite et en plus on a qu'une cuillère pour tous depuis la taxe sur les cuillères des pauvres

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Plat principal