Articles avec #plat principal tag

Publié le 8 Février 2011

Vous allez me dire « quoi de plus banal que du rosbif » et vous aurez raison ?

Toutefois il i y a les Morilles sauvages pour sauver ce plat si banal servit en de si courantes occasions

DSC01799.JPGD'accord c'est coupé épais, mais vous ne connaissez pas pas mes invités !

Comme vous le savez le rosbif c’est de la viande de bœuf, mais selon les pays cela pourra être du Yak laineux de Mongolie ou de la vache de réforme de France. Certain utilisent les rosbifs de cochon d’inde, mais ça c’est une autre histoire dans une autre époque.

J’étais donc confronté ce jour là à une recette cucu la praline pour des invités carnivorus. Mais attention pour ma décharge j’avais des morilles séchées en quantité. Ne croyez pas que ce soit moi qui suis allé ramasser ces petits champignons insignifiants qui poussent où ils veulent dans des endroits bien cachés et tenus secrets

Bien que perdu dans mes collines trou du cul, j’ai encore des amis qui me font des cadeaux et qui m’évitent des recherches fastidieuses et des hernies discales à répétitions Oui les morilles ne poussent pas en auteur et savent se cacher bien bas dans les sous bois, donc lles rechercher  à quatre pattes c’est pas pour moi, d’autant plus que les sangliers sont en ruts et que je n’expose pas mon arrièrer train à ces libinineux cochons sauvages. Je n’ai pas envie de me faire engrosser par un cochon quasi préhistorique.

 

Bon on m’a donc « donné » gracieusement «  des gentilles morilles toutes sèches presque prêtes à l’emploie, je vais vous passer les détails sur le séchage, cela sera pour une autre fois

 

Rosbif sauce morilles

Cuisson 25 minutes à au four à 200 °  et arrosage fréquent

Pour la viande courrez voir votre boucher bien cher et faire vous tailler et préparer votre pièce de viande, n’oubliez pas de sortir les euros, car malgré la crise la vache folle les Euros défilent à une allure vertigineuse

Pour les morilles, débrouillez vous, rançonnez, pillez, volez, ou bien vous pouvez vous prostituer

 

La cuisson de la viande est hyper simple vu que c’est une viande qui se  sert saignante, végétarien passez votre chemin

Utilisez un bon four ou un belle cocotte en fonte et arrosez de temps en temps

 

La sauce :

Big problème for me !

 

Comme vous le savez je suis réfractaire à la crème fraîche, à croire que sans la crème fraîche  peu pas cuisiner, et bien si !

J’ai réhydraté mes petites coucougnettes de morilles dans du lait

J’ai ajouté un peu de lait dans un poêlon plus un peu d’huile d’olive, vous faites réduire un peu le tout  puis vous liez avec une minuscule pincée de fécule de pomme de terre. Autrement vous faites de façon classique avec de la crème fraîche et barqua, la recette est finie

Important vous choisissez une belle journée ensoleillée, chose rare  même chez nous et pi voila

DSC01801.JPG

Pour le reste  du repas, il y avait des tranches de pommes de terre à l’ail en chemise, et quelques îles flottantes, mais ça c’est une autre histoire

Sachez que bientôt comme internet le « veux » j’organiserai des stages gratuits où vous apprendrez les vrais secrets de pas chef, genre comment faire du pain rassis avec du fais

Voila, je pars de ce pas à Marseille village pour me faire soigner les bijoux de famille, j’ai apporté tout ce qu’il faut, de la chair à saucisse, des boyaux de porcs, et des couilles de renards labellisés, des aiguilles et du fils à coudre

Voui le service public est en crise, si vous avez une opération grave, genre greffe du cœur, je vous conseille le cœur de génisse en promo et en plus vous aurez meilleur caractère après.

A bientôt

 


Le plus grand bien que l'homme puisse faire à l'homme, c'est de sonder doucement les blessures de son amour-propre et de son coeur.
Henri Boucher

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Plat principal

Publié le 28 Mars 2010

Comme dit dernièrement dans mes articles, le chou est en ce moment peu cher sur nos étals. Pour participer, chose que fait rarement, à un concours de gratin sur Plurielles, j’ai réalisé une espèce de gratin semi-lasagne.

C’est sur que je n’ai aucune chance de gagner , mais bon, pourquoi ne pas participer. En plus ce n’est pas un mélange fantaisiste de n’importe quoi dans un plat inonder de gras. C'est plus que mangeable, c'est très  bon.

 

Il faut

- 1 chou blanc donc vous ne choisirez que les plus belles et tendres feuilles

- 500 grammes de viande de bœuf fraîchement hachée

- 200 grammes de comté que vous râperez

- 2 beaux oignons

- 1 boite ½ de tomates au jus

- 2 boites de purées de tomate

- 1 morceau de sucre

- un bouquet garni

- de la sarriette sèche

- huile d’olive

- u peu de graines fines de couscous

- ½ litre de béchamel bien muscadée

 

Faite blanchir les feuilles de votre chou et réservez les dans un égouttoir

 DSC07730

Préparez votre bolognaise en faisant revenir séparément votre viande, faites bien réduire votre sauce et sucrez si nécessaire (acidité des boites)

Dans le fond d’un beau plat à gratin déposez une très fine couche de graines de couscous, puis une grangée de feuille de chou blanc

DSC07733

Recouvrez celle-ci de sauce bolognaise  puis de comté râpé et d’un peu de béchamel

DSC07734DSC07736
Saupoudrez chaque couche de sarriette,  cela ainsi de suite pour terminez par de la bolognaise avec un peu de béchamel mélangée et finir par une couche de comté râpé

DSC07739

Passez au four 30/35 minutes à 200 degrés

 DSC07757

Laissez reposer une nuit au réfrigérateur pour réchauffer doucement au four le lendemain

 

Servir avec une gentille salade composée

 

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Plat principal