Articles avec #recettes d'antan tag

Publié le 28 Octobre 2011


Voici un truc très facile à faire avec une pelure de pomme 

rose_pomme


Cela n'est pas une histoire, c'est en faisant la recette du gâteau de pommes de terre de ma mémé que l'idée m'est venue. Comme une illumination tombée du paradis des joueurs de pétanque *
La pétanque vient de "pieds tanqués" *, c'est à dire que les pieds ne doivent pas sortit du cercle lorsque l'on joue à ce jeu.
Le classique "jeu Provençal " nommé "La longue" permet de faire un pas en dehors du cercle pour les pointeurs et trois en courant pour les tireurs. La pétanque se joue avec deux boules par joueur, trois si c'est un "tête à tête", les boules oscillent entre 600 et 700 grammes et sont creuses
Avant c'était des boules en buis cloutées, les plus riches avaient leurs boules marquées de leurs initiales par des clous en laiton

Voici une paire de boules faites avec du buis du Verdon


DSC03261

La paire est dépareillée, le cloutage est différent

 

DSC03263


DSC03267

Bref revenons à la pétanque qui tanque.

Tanque est employé ici en temps que "tanque  fam" (coupe faim, bourratif), en réalité on dit un "estanque fam", ou étouffe belle-mère.

Pour réaliser ce semblant de triplette (ensemble de trois boules) il faut au préalable faire  cette préparation et en subtiliser quelques louches pour faire des boules ;  je n'ai pas trouvé de moule adéquat pour faire des boules bien rondes et bien lisses

Ben oui c'est minable, mais ça se mange

DSC03246




Source wykipédia
*   Le jeu provençal donnera naissance en 1907 à la pétanque, lors de la partie historique à La Ciotat où un champion de jeu provençal, Jules Hugues dit « le Noir », ne pouvant plus jouer à son jeu préféré à cause de ses rhumatismes, s’est mis un jour, à tracer un rond, envoyer le but à 5-6 m, et, les « pieds tanqués », à jouer ses boules pour se rapprocher du cochonnet. Ceci se passait sur le terrain de boules d’un café "La boule étoilée" [terrain baptisé ainsi en clin d'œil aux boules cloutées de l'époque] dont les propriétaires s'appelaient Ernest et Joseph Pitiot. Les deux frères comprirent vite l'intérêt de ce sport, notamment Ernest qui s'appliqua à en finaliser les règles. La pétanque était née !

Il faudra néanmoins attendre le premier concours officiel à La Ciotat en 1910 pour que le mot soit officialisé. Le terme vient des mots de l'occitan provençal "pied" et tanca "pieu", donnant en français régional l'expression "jouer à pétanque" ou encore "pieds tanqués", c’est-à-dire avec les pieds joints et ancrés sur le sol, par opposition au jeu provençal où le joueur peut prendre de l'élan.

 

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #recettes d'antan

Publié le 11 Octobre 2011

 

LA DEUCHE DE NOTRE JEUNESSE (Crédit photos  le Net)

Je vous avais promis cet article, veuillez excuser toutes les fautes , je suis fatigué, réellement

 

 

Qui n’y pas pas connu la 2 CV citroën qui a accompagnée notre jeunesse. Je ne vais pas vous assommer avec des dates de sorties et des cylindrées qui ont fluctué au cours du temps

Malgré sa relative lenteur, elle fut omniprésente pendant des années "bonheur". J’ai travaillé deux ans dans un garage citroën de campagne à Rousset sur Arc où les principales voitures que je voyais étaient des 2 CV

 

Voici donc la face  à demie cachée de la deuche

La spécifité de la 2 cv était d'avoir les élement de suspension tout en longueur, cette astuce permettait de loger de longs ressorts ce qui permettait de très long débattements sans appuyer sur les élement de la caisse, chose révolutionnaire

C’est une rare voiture française qui a eu un châssis à 4 routes indépendantes jusqu’à son extinction en 1990, le châssis que voyez ci-dessous avait cette fois des amortisseurs et non plus des friction à garniture, ce qui faisait que les deuch "sautaient moins"

Bon d’accord ce n'est pas grand chose

Deux tôles embouties et soudées par points électrique, en fait c'était  le point faible de la deux CV qui se cassait en deux , juste derrière le moteur , une fois le châssis rouillé chassis chassis 2cvaprès de bons et loyaux services tout de même, mais cela se changeait en 2 jours

 

Le moteurs qui est équipait les premières  2cv avec un peu plus de 400 cm », n’était pas plus gros qu’une moto (ici un de 2cv 4 ou 6 avec la première courroie en remplacement de la dymano à emmanchement  par un alternateur), c'était un Flat Twin

Oui sans la boite à air, le moteur ressemble un peu à moteur de moto BMW

moteur 2cvjpg

Chose remarquable pour l’époque le moteur de comportait ni joint de culasse ou autre, ni chaîne, ni courroie, ni delco car il y avait deux étincelles par cycle de 4 temps, une étincelle à l'explosion (normal) et une autre à l'échappement, les bougies s'usaient deux fois plus vites

 

Détail des culasses à emnboîtement sec et des demis carter en aluminium

moteur 2cv

La bobine d'allumage à deux sorties HT, qui évitait ainsi un delco

-bobine souple

Les vis platinés basiques

vis platiné

Et il était à refroidissement à air évidemment

Bien sur il y avait un trou pour la manivelle, ce qui n’est plus le cas sur les super voiture actuelles

Pas d’amortisseur non plus sur les premières versions, seulement des amortisseurs à friction plus ou moins efficaces, avec des batteurs à inertie

-transmission

La caisse était boulonnée au châssis par 18 boulons tout juste

Le moteur tenait par quatre …….boulons de 17 démontables avec manivelles des roues

Essuie glasses couplé au compteur à câble, c'est-à-dire qu’à l’arrêt niet pas d’essuie glace (la galère)Les phares étaient réglables de l'intérieur, le must, surtout avec 200 kg de Truffes dans le coffre

Il n'y avait pas de filtre à huile à changer et le filtre à air était nettoyable

Les vitres étaient toutes plates en sécurit, et le tableau de bord  haute technologie, le GPS (grande promenade sauvage) était offerttableau de bordIl fallait compter aussi sur la pédale d'accélérateur qui se déboitait de temps en temps, hihi, maintenant on ferait un procès au constructeur

pédalierCoté équipement ou pouvait compter sur des banquette envelopantes avec leurs fameux ressorts interchangeabla à souhait

siège basique

Ces ressorts s'achetaient en sachet plastique de 50 unités

elastiques-siege-sachet-de-44-pieces-2cv


Le démarrage se faisait par un câble qui tirait sur un démarreur asthmatique en 6 volts

Pas de jauge, seule une baguette textile extérieure donnait approximativement le reste d’essence

 

Coté sécurité, fallait pas y conter, la tôle des porte faisait 1 mm,5 d'épaisseur

Colonne de direction non rétractable

Pédalier non suspendu

Pas de zone de déformation, juste la cassure du cassis sous vos pieds

Le seul airbag était votre chewing-gum

Pas de ceinture sur les premières 2cv

Pas d’auto radio, because mucho bruit, on savait que le moteur était en marche

Plus qu’aléatoire, les tonneaux n'étaient pas recommndés

Par contre le régulateur de vitesse était intégré au moteur, sauf dans les descentes

L'étanchéité était assez illusoire , aussi bien dar dessus que par le plancher / chassis

Avec la manivelle vous pouviez accéder en quelques instant à tout le moteur/ boite, presque tout en aluminium par 2 fois 4 boulons (enlèvement des ailes avant)

Les portes, capot et malle arrière étaient simplement fixées par des glissières, avec un démontage ultra rapide

L’embrayage était semi automatique comme sur les mob. impossible de caler (sur les récentes cela fut supprimé)

Et il fallait avoir des talents de navigateur pour voyager dans le sens du mistral et non l’inverse, poutant cette voiture avait 4 vitesses alors qu'à l'époque la plupart en avait qye 3

La direction à crémaillère était bien à l'abri , logée dans l'essieu avant (super chiant à démonter avec des outils spéciaux)

Sans parler des freins avant à tambours accolés à la boîte de vitesse, où il fallait avoir des doigts de P....ou de pianiste pour arriver à remettre les aiguilles des garnitures (ceux qui connaissent s'en rappelleront)

direction.gif

 

Coté consommation elle consommait peu, avec leur petit moteur au début

Mais les dernière 2 CV 6  qui montaient presque  à 130 km vent arrière  avaiten un carbu double corps qui avalait bien ses 9 litres d’essence, comme quoi il y a pas mal de cliché reçu

 

Les roues étaient étroites et grandes, faisant preuve d’une grandes capacité à absorber les chocs et avoir une bonne adhérence même dans la neige

N'oubliez tout de même pas que c’était une traction avant

N'oublions  pas les fameuse vitre avant à fermeture « semi automatique » amorties par le coude

280px-Citroen 2CV 3

Et que dire de la bâche entièrement rétractable pour les virées sur la côte

C’était une voiture bon marché, à l’achat et à l’entretien

Evidemment dans une cote un lièvre courrait plus vite que votre deuche, mais cela était sans importance

Ci-dessous une 2cv 4 roues motrices sortie à mille exemplaires, elle vait un deuxième moteur à l'arrière

2cv sahara

moteur arrière

Allez zou, on repart pour notre jeunesse insouciante pour une virée ?

2cv_sahara-w-copie-1.jpg

2cv-ruisseau.jpg

 Avec un peu de tout chemin avec une 2 CV Voisin (kit de transformation en 4x4 "épuisé actuellement")

2cv58.jpgAlors pourquoi acheter un gros et vorace 4x4 des villes

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #recettes d'antan