Articles avec #recettes d'antan tag

Publié le 14 Février 2012

Demain  si mon état de santé est meilleur vous aurez droit à une potée facile, en attendant voici la photo, d'ailleurs je vous expliquerais l'histoire de celle-ci, si vous êtes sages évidemment

potee-chou--8-.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #recettes d'antan

Publié le 5 Janvier 2012

Attention ce n’est pas la morue à la provençale dont je vous donnerai la recette dans peu de temps.

 

Les tomates donnent à plein en ce moment, il faut en profiter. Si vous avez la chance d’avoir de la morue à la maison n’hésitez pas.
Faire dessaler la veille, la morue coupées en morceaux dans un grand saladier d’eau fraîche et évitez que les morceaux touchent le fond du récipient, changez l’eau au moins deux fois.

Pour quatre beaux morceaux de morue il faut :

Quatre ou cinq belles tomates bien mures
Un bel oignon émincé

Deux belles gousses d’aïl écrasées avec le plat du couteau
Du persil haché
Un joli bouquet garni classique, deux bâtons de fenouil frais (c’est le moment de le ramasser pour l’hiver)
Une petite pincée de sucre
Une cuillère de farine pour la liaison

 

Prendre une jolie cocotte en fonte et mettre un fond d’huile d’olive, bien faire revenir l’oignon émincé, ajoutez les morceaux de morue et les deux gousses d’aïl.

Pelez et épépinez les tomates, les couper en morceaux et les mettre dans la cocotte.

Ajoutez du sel (si nécessaire, car la morue est encore un peu salée), du poivre, le bouquet garni, les bâtons fendus de fenouil (aneth sauvage pour plus de précision)et vers la fin le persil haché + une pincée de sucre pour réduire l’acidité.

Laissez cuire doucement ;

Diluez dans de l’eau froide et sans faire de grumeaux, une cuillère de farine de ménage.

Ajoutez cette préparation dans la cocotte et donnez quelques tours de cuillère en bois, laissez cuire très doucement en surveillant la morue.

Servez chaud avec des pommes de terre en robe des champs.

 

Certains ajoutent des câpres ; personnellement je n’en suis pas partisan car la morue possède assez de goût. Je réserve les câpres pour le thon, mais cela est une autre histoire.

 

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #recettes d'antan