Articles avec #soupes tag

Publié le 8 Octobre 2016

Tout d'abord , les oignons ne sont pas belges, par contre mon vieux voisin oui.  Il m'a offert une relique du passé , un vieux livre de cuisine Wallone, évidemment je ne comprends pas tous les mots, mais  dans cette recette très classique c'était facile.

 

Recette  par madame Nelly SERET de Neuville en Condoz

Soupe à l'oignon belge
Soupe à l'oignon belge

 

Donc je lui ai fait une soupe à l'oignon

Pour celles ou ceux qui cherche l'inédit culinaire , passez votre chemin , ici point de lasagnes en verrines.

Il Faut  pour Deux ou trois personne:

- 350 gr d'oignons éminces

- 1 cuillère à soupe de farine tamisez

- un peu de beurre because j'avais pas de lard

- 2 litres de bouillon chaud de poule ou de beuf

- un peu de comté ou d'emmental rapé

- Et des croutons

On commence, pour les provençaux il faut s'attacher une main dans le dos à un certain moment (vous verrez)

- Emincez finement vos oignons sans pleurer

- Dans un bonne casserole à fond épais mettre un bon bout de beurre ou de saindoux

- Jetez y vos oignons et faire colorer légèrement

 

Soupe à l'oignon belge

- Entre temps chauffez votre bouillon , poule ou boeuf dabbs une autre casserole

- Tamisez la farine sur vos oigns colorés et TOUILLEZ

- Gratinez vos croutons (j'ai été vraiment avare en croutons ) donc prévoyez large

- Salez et poivrer à votre goût, voila c'est simple non

 

Ah, le compté rapé, on a fait l'impasse

Soupe à l'oignon belge
Soupe à l'oignon belge
Soupe à l'oignon belge

Les coulisses secrètes

Le bras dans le dos, ba oui ! Je n'ai pas pu me retenir de hacher uune gousse d'ail, ni de mettre un peu d'huile d'olive , idem pour la feuille de laurier.

J'ai raté une tarte pomme coings sur pâte levée, aussi!

 

Que le saint qui protège les wallons me pardonne

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Soupes

Publié le 5 Octobre 2016

Aïgo boulido  (soupe à l'ail)

recette plus bas

 

 

 


Le coeur de l'homme est comme l'habit du pauvre; c'est à l'endroit où il a été raccommodé qu'il est le plus fort.
Paul Brulat (1866-1940)

 


Voici une soupe dont la première lettre annonce la couleur A, non pas comme Ail, mai comme Aïgo  (eau en provençal) , donc le titre de cette recette se traduit tout simplement par eau bouillie

Bon d'accord le second ingrédient commence aussi par A et c'est de l'ail bien entendu

Pour cette recette retournons dans le passé ou peut être dans un futur proche, où nous serons tous retournés à la terre par la force des choses et par la connerie de la mondialisation Alacon.

Once upon a time * le pauvre  Mile* rentra dans son cabanon fort tard le soir. La journée avait été épuisante à lever les clavùns* d'un mauvaise restanque, afin d'en faire un petit morceau cultivable pour des pois chiches ou trois oliviers
Mile était vieux garçon, c'était assez courant pour ceux qui n'avait  pas de terre et qui vivaient sur des terre gastes, terres désolées arides improductives sauf pour quelques cultures , par exemple les pois chiches qui poussent au "sec" mais qui épuisent les terres très rapidement, d'ailleurs les seigneurs interdisaient pour la plupart cette culture sur les terres gastes .

Bon, je ne vais pas vous gonfler avec des choses que je n'ai pas connues. Mile devait donc se faire les repas tout seul, et de drôle de repas. Tout son temps , il le passait sur ses mauvaises terres. Il n'allait pas souvent à l'épicerie du village, l'argent était rare, et la situation s'aggravait depuis que l'Allemande Merquerelle avait ajouté à son royaume la toute chaude Provence, tout ça à cause d'une petite crise financière et de du mépris qu'elle avait pour les gens improductif du Sud

Ce soir la , le placard était vide, mis à part un mauvais bout de fromage dur comme de la pierre, un fromage de chèvre dont la DLUO aurait pu se dater au carbone 14.

Comme beaucoup d'autre soir il se fit donc une soupe d'aïgo bouillido

Les ingrédients  étaient tous gratuits, les oeufs du poulailler, le thym, l'ail, le laurier, la sauge, l'huile, le fromage de ses chèvres,  le pain aussi car il laissait ses céréales au boulanger qui lui donnait autant de pain de son dépôt  , moins une partie qu'il gardait en dédommagement de son travail de boulangerie. Cette pratique était très commune "avant".

 


 

AÏGO BOULIDO à la moi

DSC00170

 

- 1/2 tête d'ail mais vous pouvez allez largement au delà, l'ail est bouilli, la soupe n'est pas "forte"

- 3 bonnes cuillères d'huile d'olives

- un bouquet garni (laurier sauge queues de persil) ficelé, "j'ai pris une bout de laine de ma chaussette car cela donne un peu de goût"

- un mini branchette de thym sec

- 3 jaunes d'oeufs (congelez les blancs)

- sel poivre

- et de l'eau

- 2 clous de girofle

- en principe de grosses tranches de pain de campagne avec un fromage dur

DSC00165

 

Épluchez vos gousses d'ail et aplatissez les avec le plat de la lame d'un gros couteau

Faire chauffer votre huile dans une casserole à fond très épais jetez l'ail , le thym, les clous de girofle et le bouquet garni et faites revenir deux trois minutes

Verser lentement votre eau et faire monter en ébullition très rapidement, salez et poivrez

Couvrez et baissez le feu, cuire 25/30 minutes

Pendant ce temps grillez votre pain  ou coupez simplement vos tranches de pain rassis, puis râpez y du fromage

Un peu avant la fin de la cuisson mettre vos trois jaunes dans une soupière tièdie

Poubellisez les clous de girofle, le thym et le bouquet garni, donnez un petit coup de mixer !!!!!! en principe Mile n'avait pas ce genre de truc et mangeait cette soupe clairette.

Versez votre liquide bouillant lentement sur les jaunes en les fouettant constamment

Servez très chaud sur vos tranches de pains

DSC00168

 

 

Finissez votre raclure de fromage avec le pain dur, buvez une bonne quille de rouge et allez dormir d'un mauvais sommeil sur votre paillasse près des chèvres et du bouc pour ne pas avoir froid

* once upon de time : il était une fois, expression qui lors de mes année collège m'avais donné du mal à traduire mot à mot

* Mile : diminutif d'Emile

* Clavùns : pierre de la taille d'un poing maximum que l'on enlève au fur et mesure des champs cultivables, pour en faire des clapiers (gros tas de cailloux ressemblent au ballast)

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #soupes