Limaces à la Suçarelle de chez mÔa

Publié le 12 Mars 2007

 Attention cette fois c'est une spécialité Provençale, elle n'est pas AOC, mais il ne faut pas m'encagner avec la provenance

Un grand merci tout d'abord à mes hébergeurs  Thomas et Thibault d'Iblogyou
C'est un petit hébergement mais au moins il fonctionne au quart de tour, les gens y sont sympas, bref c'est cool. Pour moi qui ne suis pas fortiche en technique , c'est largement suffisant.
Tout cela pour dire que vu la lenteur d'OB je n'arrive plus à faire les articles sur mon administration et ajouter une image est un calvaire, alors la plupart de mes articles sont conçus ici chez Iblogyou, puis copié/collé dans l'administrateur d'OB lorsqu'il veut bien s'ouvrir, bref , personne y est perdant.

Alors merci Iblogyou

ESCARGOTS ou plutôt

 

LIMACES À LA SUÇARELLE  

 

 

Tous les escargots sont appelés en Provence « Limaces* » mais en aucun cas se sont des limaces comme vous l'entendez, sans coquille, nous ne mangeons pas les limaces, mais seulement   « Les Limaces »

Tout d'abord il faut ramasser les escargots, les blanquettes de nos restanques, attention ce ne sont pas les petits gris, ni les limaçons blancs des fenouils.

Image

Attention il vaut mieux être armé, lequel de ces couteaux est le plus sympathique ?
Les escargots sont pacifiques , mais certaines personnes Non!
Dans nos profondes forêts vous pouvez être agressés par de terribles champignons, dont le trop célèbre Lactaire Sanguin, vous faire piétiner à mort pas des Chenillus Processionaris, et vous faire morddre par mon Tyrex qui vient de fuguer,  mais  par contre il y aussi de "fameuses" rencontres avec un troupeau de "Morilles dans la Brume" et ça c'est diantrement bon. Alors prenez juste le petit couteau opinel, et ne jouez pas les Rambo version Provençale.


Faire jeûner 3 jours minimum les Limaces dans une cage grillagée, "attention ils arrachent facilement les barreaux avec leurs petites mains toutes molles", avec des branches de fenouil sauvage et un peu de farine blanche, afin de les purger et de faire sortir les toxines que ces escargots peuvent avoir manger, cette méthode est bonne pour tous les autres escargots

 

Je ne donne pas les quantités d'escargots, mais prévoyez large minimun 3 douzaines), en pain aussi

 

Faites dégorger dans beaucoup d'eau salée et  vinaigrée les escargots et remuez bien avec les mains afin de les faire baver, renouveler cette action en changeant l'eau autant de fois qu'ils bavent, c'est dégueulasse mais il faut ce qu'il faut, et vous croyez que mon Tyrex qui me bave dans le cou ça me plait, berk.

 

Finir dans une bonne eau claire  (il est con se jupi, pourquoi pas de l'eau croupie et boueuse), et bien les laisser égoutter.

 

Cuire dans un court bouillon  2 à 3 heures heure avec fenouil en bâtonnets, feuille de laurier, sel  (gardez une partie de l'eau de cuisson filtrée elle vous servira ultérieurement).

 

Pendant ce temps dans une grosse cocotte en fonte, mettre quelques cuillères d'huile d'olive de Cotignac, y faire roussir 2 gros oignons et une échalote hachés à la demie-lune, et une petite poignée de lardons blanchis

 

Ajouter 3 tomates de votre jardin, ou plus à vous de voir, mondées  et concassées ou hachées , ce n'est pas grave du moment qu'elles sont dans la cocotte et pas ailleurs

 

Laissez de nouveau réduire, et ajouter ensuite un bon verre de vin blanc de vos vignes, ou aller piquer un litron d'infâme vin que fait votre voisin,  et un bon verre d'eau de la cuisson de vos limaces (important et vrai)

 

Jetez un bouquet garni par dessus votre épaule, plus de l'aïl et du persil haché

 

Pendant que cette sauce cuit lentement, égouttez soigneusement vos limaces. Ensuite prendre un bon couteau d'office et coupez un à un, la  partie postérieur de la coquille

 

Rincez à l'eau claire soigneusement afin d'éliminer toutes les résidus de coquilles, repêcher vos limaces avec une araignée* ou une  écumoire, dans ce cas les deux font l'affaire, mais l'araignée* reste incomparable en cas de friture (voir explication en bas d'article

Image
crédit photo , Le Meilleur du Chef


 

Bien égoutter et mettre vos limaces à cuire une heure dans votre sauce, s'il il y n'a pas assez de liquide rajoutez de l'eau, oui toujours celle de la cuisson. Rajoutez quelques gouttes de coulis de concentré de tomates, pas plus.

 

Surveillez, attention il ne faut pas ce cela accroche au fond de la cocotte. En fin de cuisson rectifiez en poivre et sel et  liez avec un peu de farine tamisée  (certains mettent de la chapelure, pas moi), puis touillez 1 minutes sur le feu.

 

Allez vite sortir le pain que j'étais en train d'oublier dans le four. Et oui la sauce est accompagnée exclusivement de pain, vous trempez votre croûton, et c'est bon , pensez que c'est un plat de paysan qui ne coûte rien.

Mangez sans modération, surveillez que l'emboulique* ne pète pas

Attention de ne pas vous empèguer* avec le grenache aussi.

 

Explication ; comment cela se mange et pourquoi suçarelle. Prenez une blanquette coté gros orifice et aspirez, oui ce n'est pas très raffiné, donc on suce, voila pourquoi on appelle cela, « limaces à la suçarelle » . Attention au risque d'étouffement réel, et les fous rire aussi, car certains « sans faire exprès «  soufflent, alors ceux d'en face ………………


 

* limaces : Limaces à la suçarelle: snails cooked with onions, garlic, tomatoes, and sausage; specialty of Provence.
Comme quoi sur Google, si vous tapez "limaces à la suçarelle", vous tomber en tête de liste sur cette page , étonnant non ?

plus sérieusement voici le type limace à laquelle nous avons à faire

Source Marius Autran : escargot aplati rayé de blanc et de divers motifs bruns (Helix nemoralis). À noter que la limace vraie (genres Arion et Limax) est appelée chez nous la limace sans coquille.

*embouligue : tout simplement le nombril  (navel en Espagnol, si cela intéresse quelqu'ub , les oranges Naveline comporte une sorte de nombril), se faire péter l'emboulique , c'est pareil que de se faire péter le Bédélet ou la sous ventière

*empéguer : s'empèguer, se prendre une biture, se saoûler, mais le mot vient de pèque : colle résineuse, "putain ton niston (petit enfant) est tout pégueux avec toutes les sucettes que tu lui donnes". Ou alors il y a l'expression "viens ici que t'empègue" : prendre une contravention
il y a aussi "il faut encore que je me l'empègue aujourd'hui ! putain c'est un vrai pot de colle"
ou "gâche, empègue"  se dit en maçonnerie, faire le mortier et le coller en l'envoyant sur la façade

j'arrête là, car il y en a bien d'autres

*araignée ; grosse écumoire en fil inox disposé somme une toile d'araignée, mais une écumoire fait l'affaire pour cette recette, pas de souci
différence en araignée et écumoire : (source Matériel de Cuisine.Com)

La forme de cet ustensile et son apparence font irrésistiblement penser à une toile d'araignée, d'où son nom. D'autant plus que sa surface d'égouttage est grande : jusqu'à 30 cm de diamètre pour des accessoires professionnels.
Il reste que cette écumoire ronde en fil d'acier inoxydable ou en fil de fer étamé trouve son utilité dans un emploi précis : retirer les aliments d'un bain de friture lorsqu'ils sont dorés à point, croquettes, frites, goujons, beignets et autres fritures.
La friteuse électrique dotée d'un panier servant d'égouttoir a fini par reléguer l'araignée parmi les ustensiles aussi désuets que la bassine à friture traditionnelle.
Mais là ou elle survit, l'araignée à friture se rend indispensable. N'essayez pas de lui substituer, à défaut, une écumoire à trous : celle-ci retire trop d'huile en même temps que l'aliment frit, alors que l'araignée en fil de fer égoutte à merveille; surtout, l'écumoire risque de faire baisser la température du bain d'huile quand on la plonge dedant, compte tenu de son épaisseur de métal.
Mode de cuisson qui remonte à l'antiquité, la friture avait déjà donné naissance chez les romains à des écumoires en bronze perforé.
Des modèles exhumés à Pompéi ressemblent à des passoires à long manche avec un fond transpercé de centaines de petits trous dessinant de délicats motifs géométriques.

Rédigé par jupiter

Publié dans #Spécialités provençales

Commenter cet article

jpmars 01/02/2016 17:58

Lorsque j'étais enfant,à Marseille,il y avait une Dame qui passait dans les rues en criant ''a l'aïgue sont les limaçons'' j’en ai souvent acheté des cornets,c'était un régal ! Mais je ne sais pas si je les aurais préparés moi-même....

biker06 07/06/2008 10:03

Bon ok !! tu as eviter de les transporter par la SNCF !!bon dimanchepat

~~ Kri ~~ 06/06/2008 19:36

Ben oui pas les limaces...seulement les Limacesquoique les limaces c'est bon contre le rhumeBon je te laisse ma part encore cette fois;-)

:0010 ... :0010: Marithᅵ 14/03/2007 22:05

coucou Jupitu as le meme couteau qu'avait mon père..couteau avec lequel il mangait à table ..C'est mon frangin qui l'a maintenant ..Ca me fait un petit quelque chose de le voir ..courage mon Jupi pour faire ces escargots ..beurk   ça bave ...

jupiter 15/03/2007 09:22

oui Marithé, c'est un simple  Opinel N°8, je suis très attaché aux Opinels, couteau de base , pas cher et très solide.c'est magnifique que ton frère ait pu recevoir cet héritage, car c'est assez rare de ne pas le perdre

Béatrice 14/03/2007 01:02

Tes cagouilles sont bien assaisonnées.
j'ai gouté ces petites bêtes il y a bien des années.
la seule chose inavalable etait les pieds paquets... tout le monde se léchaient les babines mais je crois que 30 ans plus tard ils en parlent encore la petite qui a demandé qu ketchup pour reussir a les manger et bien c'etait moi §
J'ai honte
amicalement
Béatrice

cristina 13/03/2007 23:25

Je viens te souhaiter une très bonne nuit.
Désolée pour le plat du jour...je ne peux pas l'avaler!
Bisous.

Nadine de Trans 13/03/2007 23:22


Gros bisous Jupi, tiens le coup, il le faut bien...
Nadine

vitany 13/03/2007 22:17

petit bizous du soir pour te souhaiter une bonne nuit
 

tanette 13/03/2007 22:12

Chez nous les "petits-gris", on les fait juste jeûner une semaine, ensuite on racle la coquille avec la pointe d'un couteau, on ne les lave pas. On les installe sur le grill recouvert d'un grillage, on les passe au-dessus de la fumée d'un fagot de sarments, ils bavent sur leur coquille, du sel, du poivre et de l'huile d'olive dans chacun , on les fait cuire alors tout doucement sur la braise de sarments de vigne, ça peut paraître monstrueux mais c'est à "se lêcher les babines". c'est la cargolade.

Eve 13/03/2007 21:07

Ca à l'air trop bon  ! Je rajoute un peu de chair à saussice de Toulouse (PArdi ! j'Y habite), vive la récolte de cagouilles de mon papa pour très bientôt. A+

angel 13/03/2007 19:24

gros bisous bonne soiree
 

la varlope 13/03/2007 16:24

Salut le beauf Merci pour ta vidéo elle est sublime, la toccata ma toujours très émue.
J’aime également le boléro de Ravel c’est pas mal non plus toute cette progression harmonique Géniale !!!!!Bonne soirée bisous a tous Dédé

michelotte 13/03/2007 15:28

kikou ; mais que tu me fais rire la maniére que tu raconte ta recette des escargot que dis-je des limaces provencale je viens de le faire lire a une de mes filles elle est morte de rire , vraiment tu es un bon vivant je t'adore jup ..je suis une vieille dame qui se régale de lire tes pages de ton blog je te fais plein de calin du gard de Michelotte

Bastet 13/03/2007 15:04

Coucou !!!
Si on me les prépare pas de souci mais je serais incapable de le faire moi-même :sBonne journée !=^..^=

lory 13/03/2007 12:36

Voilà une chose que je n'arrive vraiment pas à manger!!

loralie 13/03/2007 11:26

Je préfère escargot si tu n'y vois pas d'inconvénient....parce qu'avant que je mange une limace, va falloir se lever de bon heure...:0010:bonne journée jupi :0056:

Marilou 13/03/2007 10:47

Moi, je reste aux Bourgognes, région oblige mais je me contente de les manger chez les voisins à la campagne. Miam !
 

J C 13/03/2007 10:46

des cacalaous commé dis en provenco
sien maga des cacalaou ou persi sien bon pour la téste
vé zouu avé oun petiot rosé
hoo con de l'âne que c'est bon ça
pépé JC

~~Kri~~ 13/03/2007 10:26

Je te laisse ma part :-/ j'aime pas trop manger ces bestioles
Belle journée ensoleillée Jupi!

CATALANE 13/03/2007 09:06

Bien noté ta recette (je l'ai relue trois fois ... elle est bien imprégnée) et je la ferai. Tu sais que j'adoooooooore les escargots. Je ne suis pas catalane pour rien. Une petite anecdote : si mon père n'avait pas été là, peut être que je n'aurai jamais fait ce blog ! J'avais 4 ans environ, et ma mère avait fait des escargots à la catalane. J'adorais ça, et bien sur, je suçais copieusement les coquilles, tant et si bien que j'en ai avalé une qui est restée coinçée. Ma mère était affolée et hurlait, et mon père m'a suspendue par les pieds et m'a tapé dans le dos jusqu'à ce que je ressorte tout ! Cela ne m'a pas découragé pour aurant, et je continue à sucer copieusement mes escargots !!! Bises.

Mog :0111: 13/03/2007 08:47

Cela a l'air délicieux, mais personnellement je reste fidèle aux petits gris au beurre d'escargot. Par contre je ne suis pas une fanatique des bourgognes.

francoise dOléron 13/03/2007 06:15

Belle recette Jupi, mais c'est un animal que je n'ai jamais pu avalerBisous, bon Mardi avec le grand soleilFrançoise

la varlope 13/03/2007 06:10

Coucou Le Beauf je t’avoue de suite qu’une bonne suçarelle d’escargot il y a rien de meilleur pour aller faire une bonne sieste après OH !!!OH !!!! bien reçu ton mail sur dvd ripper.bonne journée bisous A tous  Dédé

Zhealy 13/03/2007 04:15

CoucouJe ne savais pas que l'on mangeais de ces animaus en France!!!!Je le découvre!Vraiment, je ne pourrais pas, personnellement...mais il faut dire que je suis végétarienne dans tous les cas, alors...Mille Bisous etBONNE JOURNEE

Annick à Cayenne..... 13/03/2007 03:06

cette recette me fait penser à ma grand mère.....qui faisait "jeuner" les escargots et les préparaient surtout pour mon père .....et elle même....
coucou de la nuit à Cayenne....