Articles avec #remontons le temps tag

Publié le 5 Mai 2017

Quelques objets assez anciens mais qui servent encore , cela parait folklorique, mais pourquoi ne pas s'en servir. C'était leur usage premier autrefois.

 
Les fameuses bouteilles mystère : il ne faut pas se tromper.Les denrées dans les bocaux sont ainsi protégées des mites. Bien qu'inoffensives elles bouffent tout, et en plus se raillent de nous, mort aux mites-railleuses

La cruche mystère. Un très fort Calvados (cadeau d'un normand de passage ,
dort dans ses entrailles) attention c'est du très très fort. Bientôt elle sera vide,
mais quand ? Elle pèse autant vide que pleine, c'est vraiment trompeur.

 

Un joli beurrier authentique en argile et à double parois
Les deux trous servent à mettre de l'eau l'été, afin que
l'évaporation de l'eau à travers les parois d'argile poreuse
crée un semblant de fraîcheur.Je l'utilise à sec et je
 le met dans le frigo, c'est juste que c'est plus  beau
 qu'un morceau de papier alu 
 

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Remontons le temps

Publié le 1 Septembre 2016

Vous alliez croire que j'allais faire une recette à base de sueur ! Sacripants.

 

Quelques outils qui ne sont pas si vieux que cela, je les ai vus fonctionner.
 

Les paysans, terme non péjoratif,  travaillaient dur derrière ces outils, les chevaux , mulet et ânes étaient encore de partout présents dans notre Provence, et le soleil tapait aussi fort que maintenant, sinon plus. Je me rappelle encore le bruit des sabots des cheveaux ou mulets qui attendait leur ration de foin et d'eau , très tôt le matin, il paiffaient en frappant le sol de leur écuries avec la pointe de leur sabot, cela  s'entendait  dans toute la rue en un bruit un peu sourd qui se répercutait de maison en maison. En effet beaucoup de chevaux de trait avaient leurs "remise" écurie dans le village même.
Le soir certains cheveaux allaient boirent tout seul aux maintes fontaines du villages, puis revenaient tout seul vers leur remise, cela se passait encore dans les année 60.
J'abrège car pleins de souvenirs d'enfance remontent trop facilement et puissamment , me laissant un goût de nostalgie

Ces outils représentent beaucoup de sueur versée par nos anciens pour arracher de maigres récoltes  le sol pauvre et ingrat du Haut Var

Une houe à largeur variable
Image

Une charrue sans soc à déchausser les ceps de vignes
Maladroit s'abstenir, remarquez les mancheron désaxés

Image


 
L'ancêtre des bi-socs modernes
Image
 
Une pompe à eau sur brouette avec sa lance
Image

Des faucilles pour les céréales, l'herbe, les lavandes
Une pensée pour ces hommes et femmes toujours penchés

Image

 
Une vieille bonbonnière de nos antiques épiceries. J'ai levé les bonbons  évidemment , avec toutes ces gourmandes qui  viennent voir le blog  c'est plus prudent . rappelez vous ; l'épicier une fois tous les six mois remplissait ce bocal de bonbons ou de haricots, de caramels, de billes, il fallait devinez en prenant le ticket de tombola , le nombre approchant , que contenait ce bocal, et alors vous gagniez le contenu . rappelez vous aussi les pastilles au sucre rouges et blanches ou les petits caramels à 1 centimes d'anciens francs, la pièce était en aluminium
Image
et oui cette vieille pièce la voila

Et une verseuse de table, huile vinaigre
Très classique de notre provence, et je m'en sert toujours

Image

 

 Comme je ne peux pas m'empêcher de faire des bêtises, vous allez subir la série des Zyliss
 

Et bien sûr une antiquité Suisse, l'ouvre boîte  tout en argile du 18 ème siècle, molettes taillées à la main, frein mécanique manuel, une vraie formule 1, vous allez acheter des boîtes rien que pour le plaisir de les ouvrir : Zyliss forever, attention il bouffe ce qu'il y a dans la boîte, mais il est garanti 5 ans

 

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Remontons le temps