Publié le 28 Février 2014

Il était un peu moins de 14 heures ce jour 28 février 2014, et je n'avais ni alcool ni nicotine amélioréé dans le sang, bref j'étais dans mon état quasi normal.

Il pleuvait,  quoi de plus normal en Provence, il ne me restais donc que de regarder la pluie par la fenêtre,  la déprime me guettait. Et là, que voisje ? Un sanglier arrivant guilleret pour me voler mes lombrics, faut dire que depuis que le le nuage de tchernobyl  est passé, nos lombrics sont aussi gros que des anguilles

Le voleur d'anguilles , se mit à défoncer le jardin (à l'abandon) la terre avec l'ardeur d'un tracto pelle.

Pinaisse, mon sang ne fit qu'un tour (expression un peu nulle car si le sang ne fait qu'un tour on crève), Fusil ou photos me dictait le cerveau ? Mon cerveau n'est pas très performant en ce moment, mais j'optais pour les photos car avec le fusil j'aurais criblé le voisin. Et fait cette histoire est une histoire de rien; juste pour dire que je préfère ptographier un sanglier que de le tuer, la vieillesse rens plus sage

D'ailleurs j'ai demandé gentiment à ce sanglier de creuser ailleurs, et il ne regarda étonné (ils sont myopes) , étant à contre vent il ne me sentait pas nom plus, voila c'est tout

A demains, bisous à toutes et tous

DSC00140.JPG

DSC00143-copie-1.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Galèjades

Publié le 27 Février 2014

Ce n'est pas un plat typiquement provençal, vous l'aurez deviné

La caille à un chair assez délicate lorsqu'elle est  de bonne qualitée, (j'en trouve chez un éléveur traditionnel de manosque) et ce mode cuisson permet de lui garder ses sucs et sont homogénéité, pitin quel mot bizarre ! Pour faire simple elles sont cuites dans une cocotte fonte, il n'y a rien de mieux que cet ustensile de cuisine indispensable pour faire cette recette)

Il n'y a pas beaucoup de photos pour la réalisation pas à pas , veuillez m'en excuser, c'est comme ça, il y avait grève des pixels hier

 

J'ai accompagné cette recette avec du céleri branche cuit

Beaucoup de gousses d'ail en chemises et des petit oignons

bref du très classique (c'est melleur avec des petit pois et carottes primeurs)

cailles--6-.JPG

 

cailles--2-.JPG

 

Les ingrédients :

 

 

Pour 4 personnes :

- 4 belles cailles à farcir 

- 70 g de farce par oiseau, soit 280/200 grammes ENVIRON

- 2 oignons

- quelques gousses d'ail - thym - laurier, blabla

- 15 cl de vin blanc et un peu de bouillon de volaille

La farce :

5 cl d'un Porto - 150 g de foies de volaille - 50 g d'échalotes sautées, 1 grosse cuillère à soupe de vraie chapelure de pain, vous pouvez mettre des raisins secs, cela va très bien, les mien et bé je les ai oublié, et puis je n'aime pas  trop le salé/sucré

 

Faire la farce:

Hachez vos foies de volailles avec un peu de veau ou de porc, ajouter 1 échalote émincée bruni comme carlita, versez un peu de porto ou cognac, un cuillère à soupe de chapelure, et un peu de persil plat

Liez le tout et farcissez vos cailles vidées bien sur

 

Dans une cocotte fonte mettez un peu d'huile d'olive et dorez délicatement vos cailles sur toutes les faces; attention la peau des cailles est fragile . "et réservez"

 

Mettez votre garniture soit 10 gousses d'ail en chemise, 5 petits oignons, un bouquet garni etc...

Remettez les cailles avec cette garniture et le fond de volaille

 

Versez votre fond de volaille , couvrez et passez au four en cocotte 1 heure à un bon 180°

DSC02482.JPG

 

Pour le céleri, les nettoyer, bien lever les fils et faire cuire dans un fond de volaille, vous les arroserez  du jus de cuisson des cailles ou moment de servir


Voila c'est tout

Oup j'oublais, faire sa sieste, attention, pas dehors car en ce moment même si le soleil tape et ne se montre que de temps en temps, il caille

  

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #recettes d'antan