Publié le 29 Février 2012

Œufs de Pâques Farcis du Haut Var

Recettes à Zéro Euros (sauf les deux anchois) mais vous pouvez troquer avec les gens du bord de mer, un gros seau d'anchois contre une truffe
Oeufs du poulailler, olives idem, huile, ail, thym, tomates séchées, aneth, eau de vie......

Cet hors d'œuvre était servi généralement le jour de Pâques, il y avait par contre beaucoup de variations selon la situation géographique des villages
Ici, c'était surtout à base d'olives , tomates séchées et anchois salé ou morue, mais les mamans en faisait toujours genre « Mimosa classique » pour les enfants

Attention photo pas miam

 


Pour 4 œufs environ
- 4 œufs
- 2 filets d'anchois au sel ou la même quantité en morue non dessalée
- 10 olives vertes cassées au fenouil
- 10 olives noires fachouire (vous pouvez mettre des noires à la grecque)
- 5 graines de fenouil sèches ou une branchette d'aneth
- 4 tomates séchées réhydratées
- 1 gousse d'ail dégermée
- 1 pointe de thym sec


- 2 bonnes cuillères à soupe d'huile d'olive ou plus
- 1 cuillère à soupe d'eau de vie de marc


Je réalise la recette avec mortier et pilon, cela garde la texture plus franche. Vous pouvez utiliser votre « blender » ou autre

Faire durcir vos œufs
Pendant ce temps, pilez dans l'ordre, la gousse d'ail, le thym, l'aneth ou graines, anchois


Puis ajouter les tomates séchées essuyées, bien piler, puis les olives vertes cassées et le noires


Pilez un bon moment
Ecalez vos œufs dur, les couper en deux dans le sans de la longueur
Récupérez les jaunes et ajoutez les dans le mortier, bien mélanger et ajouter l'huile d'olive
Détendre le mélange avec une bonne cuillère d'eau de vie de marc
Remplir vos demi œuf avec cette mixture
Cela se consomme aussi sur du pain grillé s'il vous en reste



Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Spécialités provençales

Publié le 27 Février 2012

Faux pains viennois à la fleur d’oranger

Si vous êtes pressé allez voir direcetement ICI

Vous voulez faire ça, ça ou ça ! Rien de plus facile, mais il faut juste  un peu de temps

 

Pétrissage 15 minutes, première poussée 1 heure bon poids,  mise en forme 20/30 minutes, cuisson par plaque 12 miinutes à 225° sur double plaques pour éviter de brûler le dessous

 brioche-fantaisie--4---Resolution-de-l-ecran-.JPG

brioche-fantaisie--13---Resolution-de-l-ecran-.JPG

DSC03143.JPG

Voici une base facile pour réaliser un genre de pain brioché très léger, ressemblant au viennois avec un goût de fleur d’oranger

C’est un peu une recette à « l’arrache » mais vous verrez que vous en serez contents

Dans cette version peu sucré (150 gr) et peu grasse 5 CAS à soupe d’huile de tournesol je pense contenter tout le monde

Je vous recommande un pétrin à crochet car cela demande 15 minutes de pétrissage, ba voui, on a rien sans rien

Bien respecter l’ordre d’introduction des ingrédients

Le secret de sa pousse rapide est donné par un simili levain

-         4 poignées de farine

-         80 grammes de lait en poudre écrémé

-         2 sachet de levure sèche de boulangerie (pour c’est de la Casino peu chère et qui fonctionne très bien)

-         de l’eau au pif, à 35° maxi

Touillez à la main dans le bol du pétrin pour faire un liquide genre pâte à crêpes

Mettre à l’étuve 35/40° max et oubliez la pendant ½ heure, le temps de déjeuner avec  un demi sanglier froid de la veille

Voila le résultat de votre simili levain

DSC03128.JPG

Placez le bol avec son crochet à pâte et ajouter par-dessus ce levain

Les autres ingrédients dans l’ordre :

-         1 kg de farine T45 ou plus car il faut ajuster de temps en temps

-         2 œufs entiers (sans la coquille)

-         de l’eau tiède à ajuster aussi

Faire tourner 5 minutes position trois, puis :

Ajouter

-         5 cuillères à soupe de fleur d’oranger

-         5 cuillères à soupe d’huile de tournesol

-         1 cuillère à café moyennement bombé de sel fin

-         150 à 200 grammes de sucre fin

-         n’essayer pas de faire une pâte trop compacte, elle doit un peu coller

DSC03131

DSC03132.JPG

Filmez directement sur la pâte afin que celle-ci ne croute pas et laissez lever à l'étuve 30/40° pendant....le temps de faire une causette et que cela déborde, merdum

DSC03133.JPGÔtez le film et avec une corne à débarasser récupérez le pâton sur un plan fariné, puis le travailler un peu à la main pour en faire une boule.

DSC03134.JPG

Miracle maintanant le pâton pèse plus de 2 kg, c'est Jésus qui va pas être content, évidemment il ne sait pas que dans cette boule de pâte il y a toute la connerie des hommes politiques, pardon d'un seul car un semie remorque ne suffirait à transporter leurs conneries.

DSC03136.JPG

Té vé, je suis fatigué, je continuerais tout à l'heure ou demain, mais pensez au résultat MIAM

brioche-fantaisie--7---Resolution-de-l-ecran-.JPG

Ensuite sans attentre façonner à votre convenance en tenant compte du gonflement de la pâte et remettre à l'étuve 30 minutes

2cv-7415--Resolution-de-l-ecran-.JPG

Entre temps , préparez un mélange d'eau de sucre en poudre et de miel

DSC03139.JPG

qui sera passé un fois avant d'enfourner 12 minutes à 225°

DSC03141.JPG

Puis une seconde fois une fois cuit, cela donnera un beau brillant "pégueux", hihi

DSC03142.JPG

Voila, je pense ne pas avoir oublié quelque chose. Cette réalisation sera plus facile si vous avez un antique four et demi dont le haut peu servir d'étuve et le bas de four à pâtisserie. D'accord c'est pas madinchinax mais c'est du solide scholtès qui date de 1982

2cv-7428--Resolution-de-l-ecran-.JPG

2cv-7422.JPG

OK c'est pas droit et pro mais avec mes mains palmées je fais ce que je peux

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Pains et farinages