Articles avec #entree chaude tag

Publié le 2 Septembre 2017

Pourquoi chèvre sauvage?



C'est une longue histoire , ou courte selon du coté où l'on se place.
 

Pour les pâtes et les poivrons pas de problèmes j'emploie des espèces domestiquées
Par contre pour le fromage de chèvre ,je me fourni chez une vieille autochtone du village qui fait encore ses fromages de chèvres à l'ancienne, bactéries comprises. Je vais taire sont nom car si la BRFC* de bruxelles déboule dans mon village elles pourrait finir au bagne. 

Bon donc,  pour aller chercher un peu de bon fromage de chèvre.
Celui ci à un ârome sans pareil, et c'est indescriptible c'est pour cela que le prends à cet endroit

Je gare mon Ax tas de ferraille au pied de la draille* et je monte vers son modeste logis. Premier obstacle , les chèvres sont maintenues parquées grâce à une clôture électrique qu'il faut enjamber et essayant de ne pas se ratatiner les organes reproducteurs. Ensuite il faut appeler gentiment le chien afin qu'il ne vous dévore pas. Stanislas qu'il s'appelle ce charnigou *, essayez de prononcez Stanislas plusieurs fois , Ah! c'est pas plus facile , Rex comme tous le monde, ou Tyrex
Bref quelques Stanislas plus loin et un sucre (oui un diabétique a toujours du sucre dans les poches) , j'arrive près d'une chèvre à la barbiche noire et au dos brun , une chèvre commune . Commune peut être, mais sauvage oui, sans prévenir elle me fout un coup de boule dans les cougougnettes, Rââââââ, putain d'adèle*. Un vrai génocide de spermatozoïdes.

Bon elles ne servent plus guère mais j'y tiens encore

Vous voulez tous les jurons en provençal ? bon, juste un, "capoùn de bouan Diou" et "putanasse de cabre", stop non c'est pas bien si des enfants lisent ça, il vaut mieux qu'ils regardent "les experts" c'est moins choquant.

Voila le pourquoi du titre

La prochaine fois j'irai chercher du fromage d'oie

Image

Oui deux jeunes gentils oies, ce sont des messieurs, mais à cet âge ils sont très très familiers et curieux

 

 

Donc en plus de coucougnettes neuves il vous faudra pour réaliser cette recettes :

- 1 tomate rouge avec la peau bien fine
- 1 poivron vert
- 300 gr de pâtes fraîches maison *
- 1 fromage de chêvre mi-sec
- De l'huile d'olive de Cotignac ou d'ailleurs
- sel et poivre
- une gousse d'aïl hâchée menue
- un tout petit peu de thym, mais guère


Préparation :
Laver, rincez , essuyez et épépiner le poivrons puis le couper en dés,

Faites bien sauter vos poivrons sans les laisser crâmer

 Puis épépinez la tomate et coupez la en petit morceaux
faire  revenir dans une sauteuse avec un poil d'huile d'olive

Puis mettre un petit peu d'eau si nécessaire
Pendant ce temps faire cuire les pâtes dans un gros volume d'eau salée

Si vous êtes chrono, tip top, ça baigne, tout est près en même temps

Egoutter les pâtes.


Ajouter le chèvre en petits morceaux sur les poivrons, saupoudrez d'un peu de thym et donner deux tours de sauteuse , versez sur les pâtes chaudes.

Miam, miam, miam, surtout si les poivrons sont de vrais poivrons

 

  La menthe fraîche au sommet de l'assiette vous pouvez la virer allègrement c'était juste pour la photo

Image

 

Ensuite passez chez votre quincailler pour commander un slip en tôle, et monter occire cette Cabre qui finira en sauté, non je rigole.
 

 
* BFRC , brigade de répression des fromages de chèvre bèèèèèèèèèèèèèèèèè
* draille , sentier piéton qui serpente à travers la colline qui pique et graffigne* de chaque coté(voir Pagnol)
* charnigou, mauvais chien , mélange de race abastardi, chien en mauvais état, genre estrasse
* putain d'Adèle, je ne sais pas ce qu'on fait les Adèles mais ......
*ou comment se faire chier pour réaliser ses pâtes fraîches entièrement manuellement,
mais bientôt avec la machine.

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Galèjades, #Entrée chaude

Publié le 29 Août 2017

 
 
Oui c'est banal, en ce moment j'essaie de rassembler mes galéjades

Il existait il y a fort longtemps un genre de vrai pain apéritif  qui se servait  parmi les tables bourgeoises, avant les pauvres de l'Elysée en mangeaient aussi, depuis la crise ils sont obligés de se rabattre sur le caviar, peuchère

Nous les gueux ,on se faisait de simples Roustides, ou quelques anchioädes et tapenades, d'ailleurs c'est bien meilleur entre nous.

Un truc très bon aussi,  et que les les Parisiens de la haute ne connaissent pas : les lactaires sanguins, oui je sais c'est assez banal (lorsqu'il y en a). Mais la petite préparation qui suit est un régal de connaisseurs.  Que mes fidèles ouailles ne s'offusquent pas , ou bien qu'elles sautent quelques lignes

Lorsque vous faites tourner les grives bien bardées à la broche, mettez sous l'aste à la pace des sempiternelles tranches de pain , des Sanguins , c'est divin. D'ailleurs si messire "microquienapluspourlongtemps" apprends ça , il est capable de l'interdire au peuple.

La petite recette qui va suivre n'est pas vraiment provençale , et ce n'est pas dans mon habitude de réaliser ce genre de cake. C'était donc juste un essai. Je me suis inspiré de la recette de base du cake allégé de
mimisan
Primo je n'avais que trois oeufs, ,  alors j'ai diminué les proportions en conséquence
Secundo j'ai diminué les matières grasses
Trois seaux  j'ai donné un goût un peu plus "provençal" , d'accord les puristes peuvent me jeter des pierres, mais les puristes ne lisent pas mon blog , ouf.

Après de puissants calculs , je remercie au passage le CNRS qui m'a prêté ses calculateurs, j'ai pu réalisé en trois dimension la maquette de ce que cela pourrait donner pour faire ce petit truc que j'ai un peu modifié

Ingrédients pour trois oeufs
- 12 cl de vin blanc
- 4 bonnes cuillères à soupe d'huile d'olives
- 190 gr de de farine
- 50 grammes de fromage du râpé
- 3/4 d'un sachet de levure chimique
- 10 olives verte et 10 noires dénoyautées et coupées
- 1 poivron rouge coupé très petit et sauté légèrement à la poêle
- 1 pincée de fleur de marjolaine
- sel, poivre

 Dans un cul de poule , travaillez au fouet la farine et les trois oeufs , puis ajoutez le vin, l'huile, levure et les fleurs de marjolaine
salez et poivrez
Ajouter , les olives et le poivron,  puis, le fromage râpé

Versez dans un moule à cake chemisé ou habillé de papier sulfurisé

Cuisson 45 minutes à 180°


 


Régalez vous , servir en entrée tiède ou froid.

 

 


Quand le travail est un plaisir, la vie est belle! Mais quand il vous est imposé, la vie est un esclavage.
Alekseï Maksimovitch Pechkov dit Maxime Gorki (1868-1936)

Voir les commentaires