Articles avec #galejades tag

Publié le 23 Novembre 2016

Je sais seulement qu'un sage a dit il y a quelque trois cents ans, que l'argent est comme le fumier, il ne sert à rien à moins que vous ne le répandiez.

Lilian Jackson Braun (1913-2011)

 

 

Cher Papa Noël

Est ce que tu as une femme et des enfants ? Si, non, ne te reproduits pas vieux débris. Je sais que tu bois tout le reste de l'année et que tu ne soulève pas de la fonte.

_______________________

Gros papa noël, 

Cette nuit tu es passé chez moi, je ne sais pas où car les trappes des cheminées étaient fermées

Traineau

Tu n'es pas passé par ce conduit de la chaudière car je ne te vois pas faire 135 mm de diamètre.

Toutefois je sais que tu es passé car tu as eu la malchance de faire du bruit, c'est pour cela que tu reparti dare dare avec un renne en moins, (en "plus" pour moi dans le congel) et des chevrotine dans le traineau. Grommelant dans ta barbe tu as tout de même jeté les cadeaux commandés (c'est écrit dans le contrat) et on rigole pas avec les cgv

Par contre tu as dû te gourer grave , car la livraison n'était pas parfaite :

Le livre " Les Emails de Clintoun", c'était pour Hollande ?

Les dessous affriolants c'était pour Merkel ?

"Les tortues Ninja contre le capitaine Haddock", il y a un problème, le capitaine haddock n'a pas de crochet, il a seulement un bouteille à la main

La bouteille de Chivas était dans le lot demandé, mais elle était vide "sac à vin, va"

Afficher l'image d'origine

Etonnement en découvrant la poupée gonflable avec son kit "botox silicone"; vieux débris alcoolique tu sais pas lire les adresses ? c'était pour mon voisin !

Idem pour le lot virus, toute ma famille est malade, l'adresse c'était celle du Docteur

Le Coffret " faites votre diabète vous même" était bien pour moi, mais pas la boîte king Size effet immédiat et la pompe à insuline chinoise avait son mode d'emploi en coréen du nord !

Et clou de ta livraison, le PC que tu a jeté de ton traineau merdique. Tu comptais qu'il se casse, et bien non, il est arrivé entier "MALHEUREUSEMENT", en plus avec un mot dédicacé de BILL Gâteux, "je vous offre le dernière technologie en matière de système d'exploitation, l'extraordinaire Windows 8 avec passage à Win 10 automatique.  mais  était jointe une "boite d'anxiolitique et de la lotion anti grignotage d'ongles"

Si tu repasses l'année prochaine, prend soin de mettre un gilet anti balles et des rennes plus jeunes, compris ,  change tes rennes celui du congel était un vieux mâle dur comme des banes*

ET CHANGE DE LUNETTE

 

Pas merci Papa nowel

 

+ banes = cornes, dans ce cas cela veux dire dures

 

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Galèjades

Publié le 31 Août 2016

La recette des cocas à la frita est en dessous cet article, L'hébergeur ne me facilite pas la tâche pour les programmations

 

Remettez vous ! (locution provençale)

 

Si vous êtes venus en Provence et que vous avez été reçus par une famille provençale d'un certain âge ou d'un âge certain, vous avez sans tous entendu cette expression  "remettez-vous"

Cette expression peu vous sembler étrange et vous pouvez par déformation la rapporter à l'effort  , que vous venez de faire ou ne pas faire

 

Exemple : vous allez payer le loyer de votre petit cabanon dans lequel vous venez de passer 3 semaines enchanteresses au bord de la plage , à faire du farniente et vivre de grillade.
Bref vous arrivez en pleine forme , bien bronzés et reposés auprès de vos proprio.


- Remettez vous donc je vous en prie : ?????? punaise que je me remette de quoi , des  suppléments imprévus

- allez zou remettez vous on a le temps : le temps de quoi ?????? chui pas fatigué moi, la cote n'était pas raide, me remettre de quoi ?

Sur cet entrefait la propriétaire arrive et vous dit,

-  Mon vieux gaga de mari viens encore de vous faire la farce du "remettez vous"
- Ben oui on ne comprenait pas
- Bou Diou, c'est juste une expression pour dire "asseyez vous" c'est tout
- Ah bon , c'est tout ?
- Bé voui, mais surtout ne vous levez pas tout de suite quand je vous communiquerai le montant des suppléments et extra dû à votre location
Et là, c'est sûr vous restez assis, même le cul par terre

Voici la version plus locale

 

Lorsque j'étais jeune je travaillais comme apprenti électricien chez mon patron Léopold.  (voir Teppe story ) Le travail n'était pas stressant comme maintenant, mais il fallait le faire. Il y avait entre autre la vérification de l'éclairage public avec la lourde échelle en bois sur l'esquine (dos). En plus beaucoup de ces lampes étaient situées dans des parties du village inaccessibles aux véhicules. Nous livrions aussi les bouteilles de gaz à dos d'homme.
Si quelqu'un connaît mon village , je vous assure que ça grimpe
Alors j'allais livrer toutes les personnes vivant dans ces parties quillées dans la falaise
Et les gens étaient braves à l'époque, ils connaissaient la pénibilité du travail manuel, alors lorsque j'arrivais sur le seuil de leur porte avec médor accroché à un mollet, tout de suite j'avais droit au "remette ti un paou" remet toi un peu; Le vrai sens de cette expression prenait alors toute sont importance

Et la vielle toute courbée par des année de travaux ménagers et des dures taches aux champs, avançait alors vers vous une de ces minuscules chaises aux pieds et appuies dos coupé, un peu comme des chaises de nains. Dans ces chaises on semblait être assis à croupeton.

Par contre le plus dur était encore à venir

"Remettez vous", va obligatoirement avec "vous prendrez bien quelques choses"
Dans ces maisons "quelques choses" c'était toute une espèce de pharmacopée du diable qui vous était proposée

"Somousta sans âge, vin de noix bitumineux -je pense que Noé aurait pu calafater son Arche avec- vin marquis, liqueurs étranges où les étiquettes avaient été rongées par les vapeurs qui avaient dévoré le bouchon, même l'eau de vie de marc était suspecte
Alors le "maistre" venait à votre secours en tendant la fameuse bouteille de pastis maison, faites de cette année.

Restait à affronter les verres de ces braves gens maintenant disparus et leur époque avec.
Les verres étaient "fumés", même ceux qui étaient dans les placards, vous savez ces placards d'angle dont les portes étaient percées par des trous disposés en coeur ou as de carreaux
Bien "remis" sur votre chaise, il fallait claquer de la langue pour flatter l'initiateur de ce breuvage qui aurait pu satelliser quiconque sur orbite.
J'étais obligé aussi d'accepter leur maigre pourboire qu'ils donnaient avec bon coeur, bien qu'ils soient restés à l'époque au centimes en pièces d'alu - j'aurais dû garder ces pièces pour faire comprendre certaines choses aux jeunes de maintenant.
Chez les gens à l'aise, il n'y avait ni "remettez vous" ni piécette, cela préfigurait la société actuelle assez moche d'ailleurs.

Dans ma grande chance, ces livraisons n'avaient pas lieu le même jours, car je ne m'en serais pas remis du tout

De retour au magasin je me remettais en buvant un bon verre de "gambetta limonade", mais cela est une autre histoire

Voir les commentaires