Publié le 30 Octobre 2010

Comme vous devez vous en douter ce sont des fèves congelées du jardin de printemps En effet j'en ai pas planté l'année dernière because grosse fatigue


Des fèves plus que Bio, si cela peu exister encore, heuu.....disont des fèves de jardin non traitées, piquées par les pucerons et touchées par mes mains impures qui abreuvent leurs sillons, mais nan, les fèves ça s'arrose pas, ça vient au sec comme on dit ici.

Bon je vous quitte car la dame à la faux vient prendre  le café ce matin et me faire signer le contrat de "confiance Party"

 


 

Je sais que je vais à contre courant de la tendance actuelle de la cuisine actuelle, mais je continue à m'accrocher désespérément au miam simple et classique. C'est peu être un tort mais côté création je suis archi nul, dessert idem, alors vous êtes condamnés à subir mes recettes qui ne sont même pas à moi, ayant du mal à faire déjà les recettes classiques j'essaye de ne pas trop dévier des grandes lignes de la réalisation de celles-ci. Ouf ! La maîtresse disait : faites des phrases courtes , elles avait raison, mes doigts ont failli mourir d'asphyxie sur le clavier.

 


 

Pâtes farfalle aux fèves vertes

dsc05694.jpg

 

 

Pour les pâte choisissez celle qui vous plaisent, mais surtout des pâtes de qualité supérieures au blé dur. Pour cette recette j'ai pris des bonnes “farfale” (papillon ) en Italien.

Prévoir entre 70 et 100 grammes de pâtes par personne , oui il y en a qui mange plus que d'autre. Si vous voulez faire un vraiment bon plat faites des tagliatelli maison , aux oeufs . Comme disait mon coiffeur, “shampoing aux oeuf?” , non à la tête.

Pour les fèves, vous pouvez passer chez mister Picard , ou sortir celle de votre jardin qui attendaient je ne sais quoi dans votre votre congélo ,


- 80/100 gr de pâte par personne
- 200 à 300 grammes de fèves vertes congelées tendres bien vertes *
- 1 joli oignon blanc doux
- 1 peu de fond de volaille
- un peu d'huile d'olive, sel, poivre et une gratouille d'aïl

*faire décongeler à l'ai ambiant et sortir aussi de leurs peaux en poussant avec le pouce et l'index

 

Egouttez les, puis faites les sauter (deux tours de poêle) dans un trait d'huile d'olive chaude, attention juste un allé retour, les fèves congelées sont fragiles
Simultanément,
Dans une grosse casserole faites revenir dans un peu d'huile d'olive votre oignon émincé fin , versez de l'eau tiède avec le fond de volaille (ou de légumes pour les végétariens), salez au gros sel, poussez le gaz et plonger vos pâtes à gros bouillon


Servir rapidement à l'assiette en mélangeant pâtes et fèves, assaisonnez à votre goût et n'oubliez pas de mettre un petit trait d'huile d'olive de très bonne qualité, et une gratouille d'aïl, votre palais et votre nez en seront joyeux

dsc05689.jpg

Vous voyez c'est un petit délice simple et peu cher

Que de blabla pour un plat si discret et facile.

Je me retire sur la pointe des pieds pour aller me reposer, le moral n'est pas là en ce moment, il est même plus bas que les chaussettes, mais il faut bien manger tout de même, c'était ça ou des fraises Haribo, alors!

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Recette méditerrannée

Publié le 28 Octobre 2010

Bizarre , bizarre , vous pouvez le constater les desserts sont rares sur ce blog, et celles qui y sont, et bien sont des extra faciles, même plus  plus que faciles. A lire ces mots , vous devez vous demander pourquoi j'ai fait cette tarte un peu plus sophistiquée. Et bien figurez vous que mois aussi. D'autant plus que je n'avais pas de recette pour me guider dans ce premier essai.


Donc si je l'ai réussie (c'est que c'est une miracle), vous êtes obligés d'y arriver sans aucune diffilculté.

Tarte Meringuée aux pommes et au feeling
Cuisson 180° 20 minutes 


DSC02205


Il faudra pas grand chose, mais un batteur électrique est souhaitable :

- 1  pâte feuilletée  maison ou à dérouler comme les banferolles des manifs actuelles
- 3 oeufs frais (3 jaunes + 3 blancs)
- 2 cuillères à soupe bombées de sucre semoule vanillé
- 3 pommes golden
- un peu de gelée de coing



Acessoires :
- 2 culs de poules
- 1 batteur à fouets avec le fil qui arrive jusqu'à la prise
- 1 moule à tarte de 27 cm de diamètre
- 1 vide pomme (facultatif)
- 1 fenêtre donnant sur le jardin (indispensable)

- et un gentil four électrique qui ne pète pas les plombs


Séparez les jaunes des blancs , et réservez-les dans les deux culs de poule. J'ai fait une grosse bêtise, j'ai acheté trois oeufs bien oranges et trois oeufs bien blancs en croyant que les blancs ne contenaient que du blanc et les ......blabla.
Blanchissez fortement les trois jaunes avec les deux cuillères de sucre vanillé, et hop au frigo, il y avait un vol de salmonelles qui passaient par là
Rincez les fouets, puis montez les blancs en neige ferme avec juste une pincée de sel, réservez au frais (c'était la première fois de ma vie que je montais des blancs en neige, vrai de vrai,)
Pelez vos trois belles pommes et évidez le centre avec votre vide pomme, coupez-les en tranches régulières pas très épaisses.
Passez votre pot de gelée de coings au micro onde pour lui redonner plus de fluidité

Pendant ce temps étalez votre pâte , piquez-la avec une fourchette et faire cuire à blanc, 150° pendant 10 minutes , pas trop hein !

Sortez les jaunes et les blancs qui se gèlent les coucougnettes, versez sur le fond de pâte les jaunes blanchis, puis avec une jolie cuillère faire plein de zigouzigou croisés sur ces jaunes.
Etalez les oeufs en neige sur cette couche, et lissez-la un peu, disposez immédiatement et régulièrement vos tranches de pommes, en les enfonçant un peu dans cette mixture infâme


Enfournez à 180° pendant 20 minutes. Le blanc va légèrement se soulever et prendre couleur, baissez le four à 150° et laissez cuire encore 20 minutes

DSC02197

DSC02196

Démoulez sur un joli plat, je suis content de mon essai au pifomètre


DSC02208

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Desserts