Publié le 30 Mars 2014

 

Suite de la préparation d'hier  (le gratin)


 

porri-ferre--35-.JPG

Après avoir égoutter vos poireaux cuits (attention pas de rinçage car ils ont cuit dans un bouillon)

(ailleurs ceux qui rinceront recevront ma visite et je me ferais un plaisir d'arracher leur poils avec une vielle pince en tirant doucement)

porri-ferre--8-.JPG

disposez vos poireaux sans un plat allant au four et préparez une béchamel , ou achetez la en brique, au moins cela fait marcher le commerce, et c'est nettement meilleur

porri-ferre--4-.JPG

il faut une petite poignée de jambon,  et pas des dés insipides (a la rigueur du petit salé plein de plyphosphates)

un peu de comté râpé

pas sel, because poireaux au bouillon, jambon salé, conté salé

un peu de poivre

muscade  dans la béchamel

Enfournez

porri-ferre--3-.JPG

 

30 minutes 200° , dégustez tiède avec un mauvais château minuty offert par la mairie de tourton city

porri-ferre--2--copie-1.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Spécialités provençales

Publié le 29 Mars 2014

En ce moment c'est le moment de ramasser les poireaux sauvages qui pullulent vu l'hiver arrosé  qu'on vient de passer

 

Dans quelques jours , les olives noires au sel, en photo jour après jour


 

* Poireau sauvage

N'oubliez pas non plus que les pissenlits sont gratuits  aussi

porri-ferre--34-.JPG

 

porri-ferre--17-.JPG

porri-ferre--12-.JPG

Dur dur, on se dispute ces poireaux et autres pissenlits avec les animaux sauvages, même entre voisins, la poudre étant trop chère on se bat à coup de fourches lorsqu'on a pas revendu les banes (dents des fourches) au ferrailleur chinois. Je connais même un brave marseillais lorrain, oui ça existe, qui n'hésite pas à braver les kilomètres pour s'en pourlécher les doigts

Pue thym comme dirait mémé on pourait en faire un sketch, heu comment ça se dit en  provençal "cagade" peut être!

 

Donc on récolte les poireaux sauvage pour se nourrir, mais attention "poireaux mal ramassés, cagagne assurée" Mémé vous expliquera

 

Alors c'est quoi un porri ferre hein ? Et bé j'en sais rien, peut être un lointain cousin du poireau domestique, oui, celui dont le prix explose lorsque le gel arrive. Mais moins con son cousin le porri ferre "vient" au printemps dans les champs incultes, ou entre les rangées de vignes (cagagne assurée) mémé vous dira

 

Il existe plusieurs sortes de ces poireaux,

- le porri ferre commun, bof ça ressemble à une cébette pleine de pustules, et je vous dis pas la force qu'il faut pour les arracher, à croire que les chinois tirent de l'autre coté

- le pouratchou varois similaire mais meilleur qu'à flassans , na

- le poireau bleu des oliviers (attention du sulfate de cuivre est tombé par là)

et le poireau rayé vert rouge (danger) en fait il s'agit d'un serpent déguisé en poireau, le fameux Agrafosus Bostichi, ou serpent tchak tchak, sa tête est armé de dents spéciales et sa tête renferme un réserve d'agrafes, méfi, pour peu que vous allongiez pour pique niquer , vous vous retrouvez avec les deux roubignolles agrafées, pas facile pour niquer piquer ensuite

Bon je pars en bibérine il est vrai, alors ne lisez pas tout, please

 

Voila donc le Porri Ferre ou en franglais Poireau Free

Il aime les terres de chez nous et aime vivre en bande mais libre. le goût ? plus fort que le domestique

 

porri-ferre--67-.JPG

oui c'est bizarre

porri-ferre--64-.JPG

le plus long c'est pour le nettoyer, pas vrai cricri !

porri-ferre--66-.JPG

et je vous dis pas pour en arriver làporri-ferre--56-.JPG

Et ensuite déguster ça en omelette, vinaigrette, gratin etc...mais là il va vous falloir attendre pour la recette fastoche, car je suis fatigué

porri-ferre--2-.JPG

 

Voir les commentaires