Publié le 17 Septembre 2008

Demain : Tarte aux figues

Avoir du ciel bleu c'est bien et c'est beau, mais le bon Dieu, nous fait payer le prix fort pour l'avoir toute l'année,
à moins que se soit le réchauffement climatique causé par les activité humaines.
Alors par pitié, arrêtez de faire l'amour fougueusement, d'ailleurs une taxe "Pas Niq" est prévue à cet effet, cela en plus de la taxe pic-nic. Il faudra choisir
Plus sérieusement voila se que donne 6 ans de stress hydrique cumulé dans mon petit jardin  en Provence , dites "verte"

Images prises le 15 septembre 2008
Latitude : 43.5007 Longitude : 6.1355.


Image
Les iris ne sont pas très à l'aise
Image

L'herbe non plus
Image

Même certains oliviers sont mal en point, mais c'est une exception
Image
la majorité tiennent le coup heureusement
Image
 le lilas et les cerisiers sont à l'agonie
Image
Certaines lavandes sont mortes carrément

Image

Le sorbier se déplume sérieusement
Image

Les topinambours sont foutus
Image
Le pseudo jardin potager,  n'en parlons pas
Image
Le Mirabellier est kaput

Image

Le cerisier Burlat aussi
Image
Les pommes n'auraient certainement tenté Adam ou Eve
Image

Alors si quelqu'un là haut m'entend, qu'il ouvre les vannes et vite , autrement comment on boira du pastis cul sec , ou dry.

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Villages -monuments et paysage

Publié le 14 Septembre 2008

Avertissement : les photos ne m'appartiennent pas veuillez ne pas les copier et les utiliser autre part, c'est un geste de simple respect .





Si vous réalisez des recettes provençales authentiques et que cela vous intéresse de les voir publier car vous n'avez pas de blog, sachez que je me ferais un plaisir d'accèder à vos demandes. 

Quelquefois suite à des articles je reçois des commentaires de personnes qui n'ont pas de blog, il y a simplement leur adresse Mail qui parait. Dans la mesure du possible je leurs réponds et cela donne des échanges pleins de surprises agréables.


En voici un exemple qui vous donnera l'eau à la bouche. Voila comme on peu passer de bon moment au "Cabanon", mais malheureusement cette manière de vivre et nos bonnes recettes sont en périls, alors par pitié lorsque vous chercher une recette "Provençale" essayez de replacer cette recette dans le contexte d'un siècle auparavant, vous comprendrez pourquoi  nous n'utilons pas dans des recettes classique de base,  le beurre, la crême, les produits et épices très exotiques etc....
C'était une cuisine simple avec de bon produits du terroir et de saisons
 

Le texte du mail n'est en aucun cas retouché, les images et la recette de même.

La bouillabaisse au Cabanon (mémé Mounico)

La bouillabaisse au Cabanon


 

Mon cher Jupi !

Tu me demandes de t’écrire, ou plutôt de te décrire la recette de ce que nous avons dégusté dimanche au cabanon…

Ce n’est pas si évident !

Devant la marmite c’est une chose, mais là….Bon essayons :

Pour faire une bonne bouillabaisse, (air connu)…il faut avoir..du bon poisson !

Donc, partir aux aurores, du côté de Hyères, Le Lavandou, avoir réservé le « peï* »par téléphone à un bon collègue marin pêcheur, prendre ce poisson, le nettoyer à l’eau de mer (très important !) te faire photographier par les touristes lève tôt qui se demandent ce que tu fabriques, les pantalons remontés au dessus des genoux, les pieds dans l’eau, à 8h du matin, et ramener ta « pêche » dans une glacière, à la maison.

C’était la première étape !

Après, tu allumes ton feu. Normalement c’est dans un gros bidon, coupé en deux, qu’on brûle des morceaux de pin, mais là, vu la sècheresse, on a pris un trépied et le gaz !Le cabanon, il est en pleine couale*, pas sur la place de l’église ! Alors mèfi*!

Puis, très important, tu fabriques un « fond ».C’est à dire que tu frottes d’ail ta marmite en fonte (pas celle de la bouillabaisse !)Tu y mets a chauffer ½ verre d’huile d’olive (de la bonne ! mais ça c’est facile, le cabanon est entouré d’une cinquantaine d’oliviers, et que c’est moi le couillon qui ramasse les olives !)Tu y mets un oignon haché, les poissons « amochés » que t’a donné le pêcheur exprès pour ça, un litre et demi d’eau, deux petites boîtes de concentré de tomates (ou de ton coulis maison) sel poivre quatre petites boites de safran.

Tu fais cuire demi heure et tu passes à la moulinette (chinois)…attention les épines !

 

Au moment de faire ta bouillabaisse, tu prends une grosse marmite où tu mets un verre d’huile d’olive, deux gros oignons hâchés grossièrement, une dizaine de gousses d’ail épluchées mais entières,tu fais un peu revenir, tu mets des seiches et des favouilles*, qui deviennent rouges comme des gratte-culs, du fenouil en branches, un « péssu » de peau d’orange sèche, du thym, du laurier, sel, poivre,là tu mets ton fond, que tu as confectionné dans la marmite en fonte.


Puis, tu mets les pommes de terres épluchées et coupées en grosses tranches épaisses.(environ 2 par personne)Tu couvres d’eau. Et tu rajoutes encore 4 petits pots de safran.Tu attends que ça bout, puis tu baisses un peu ton feu et laisse cuire tes patates une dizaine de minutes.


Surveille ! Parce que tu es pas en train de préparer une purée !

Après tu mets ton poisson !

Les gros en premier :les baudroies, le congre…Tu laisses un peu remonter la chaleur, quelques minutes et hop tu mets les Saint-Pierre, les rascasses, les galinettes, etc… enfin les plus tendres.

Là , il faut entre 7 et dix minutes.La messe est dite !


 

Après tu sais comme il faut faire : tu mets dans les assiettes creuses tes tranches de pain grillé tartinées de rouille, avec du fromage de gruyère râpé dessus et tu verses le bouillon, après avoir retiré les poissons et les pommes de terre, rangés dans le plat de service, qu’on déguste après avec le restant de rouille…

Nous, c’est comme ça qu’on la fait….

 

L’important, je me répète….c’est la fraîcheur du poisson ! C’est vrai que la soupe de « roche » est meilleure que celle de « chalut », mais au final, c’est avec le poisson qui bouge encore qu’on fait la « vraie » bouillabaisse !

 

Je viens de te décrire le travail des femmes….

Les hommes, tu t’en doutes bien, tout ça leur ayant donné soif, se sont assis sous les pins, pour de désaltérer avec un bon pastis…Les pauvres, avec cette chaleur, ils sont à plaindre…

La preuve, c’est qu’ils sont si fatigués, qu’après le repas, ils iront faire la sieste sous un pin, pendant que les dames feront la vaisselle…

Mais bon, là je m’arrête, parce que sinon, j’en ai pour trois jours !

Allez,Adésias, mon bon Jupi, dommage que je ne puisse pas te faire sentir le fumet qui sortait de la marmite…..@+ mémé…..

 

(ps: voilà! j'ai raconté comme j'ai pu!si tu veux te servir des photos, tu peux! bisous)

LA BOUILLABAISSE (Fernandel)

(en Choeur:)
Ah ! mon dieu que c'est bon.

Pour faire une bonne bouillabaisse
Il faut se lever de bon matin
Préparer le pastis et sans cesse
Raconter des blagues avec les mains

Les courageux prennent leur canne
Et vont eux-mêmes la pêcher
Mais le poisson passe et ricane
Y a plus qu'à l'acheter au marché !

Refrain:
Ah ! que c'est bon la bouillabaisse
Ah ! mon dieu que c'est bon bon bon
Ah ! que c'est bon la bouillabaisse
Ah ! mon dieu que c'est bon.
(en Choeur:)
Pour faire une bonne bouillabaisse
Il faut se lever de bon matin
Préparer le pastis et sans cesse
Raconter des blagues avec les mains.

Une langouste est nécessaire
De la baudroie et des favouilles
Douze rascasses un petit Saint-Pierre
Huile safran ail et fenouil

[ Refrain ]

On invite une belle petite
Marie-Louise ou bien Ninon
Ensemble on remue la marmite
En se bécotant tout le long

[ Refrain ]

Il faut bien attiser la braise
Ninon le fit ingénument
C'est ainsi que les Marseillaises
Eprouvent leur tempérament

[ Refrain ]

On laisse un peu la bouillabaisse
Pour pétanquer au cabanon
On tire et on fait des prouesses
Quand on revient y a plus de bouillon !

Ah ! que c'est bon la bouillabaisse
Ah ! mon dieu que c'est bon bon bon
Ah ! que c'est bon la bouillabaisse
Ah ! mon dieu que c'est bon.
(en Choeur:)
Ah ! que c'est bon la bouillabaisse
Ah ! mon dieu que c'est bon bon bon
Ah ! que c'est bon la bouillabaisse
Ah ! mon dieu que c'est bon.

 

 

*peï : poisson

*couale : colline

*mèfi : attention

*favouilles : petits crabes de la méditerrannée

Voir les commentaires