Publié le 29 Novembre 2010

 

Bon sous se titre raccoleur se cache en vérité une spécialité Pugetoise, la Caillette du Var. Contrairement au King des foies qui qui va trôner sur presque toutes les table à Nowel, cette spécialité rustique de foie n'a pas sa place les jours de fête , mais trouve aisément une place sur la table du petit déjeuner, whoua ne faites pas les dégoûtés entre vos MUESLI  et vos PETALES minceur, nous ici on mange ce que l'on veut et on ne cédera pas à la pression états unienne qui veut faire bouffer des pétales de "choses" aux seniors, non mais , ho ! On radise, on saucissonne, on cébette et on pois chiche, et à la fin de l'envoi on péte, non ça c'est pas de moi, je me demande un peu avec son long nez il aurait du se moucher le Cyranoque.

 

Bref je comptais vous parler de la caillette, plus précisément de l'assemblage de la caillette car la recette est déjà sur le blog, puis tout d'un coup entre un oignon cru et deux tranches de caillettes de mon petit déjeuné matutinal, une grosse flemme me pris. Plutôt un dilemme car j'ai plein de projets ,plus des recettes en retard. Que faire  ? Me lancer dans les aventures de "Martine cueille les olives" encore à l'état de maturation dans mes neurones flexibles, ou :

 

A VOUS DE CHOISIR AUJOURD'HUI

 

Faire du gore avec la taille du foie en lanière

olives-6958.JPG

Notez que la crépinette est récupérée sur un alien de passage dans mon jardin

olives 6936

Vous faire dorer au purgatoire (oui il est vieux mon purgatoire)

olives-6953.JPG

Faire du miam bien bon avec cette caillette qui vous tend les bras bien huileux

olives-6977.JPG

Vous donner la recette de foie à la Meissounenque

foie-moissoniere--19-.JPG

Vous dévoiler les secret du jus de caillette qui se cache sous cette couche Wheigh Watcher ou WW comme on dit dans le monde filiforme de nos grande cités huppées

olives-6980.JPG

Ou de regarder vautrer sur un canapé , les 120 épisodes de "Sissi et les feux de l'amour à Malibu en antarticque" ou "le Seigneur des agneaux et ses animelles farcis"

 

Té, vé en attendant le soleil se lève , Na

olives-6889.JPG

 

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Spécialités provençales

Publié le 27 Novembre 2010

 

  J'étais parti pour vous faire une article complet sur la réalisation de la poitrine roulée banale mais bien bonne. Il y avait un article qui parlait déjà de cela sur mon blog mais il était incomplet en image? Donc bravant les frimas précoces , j'ai fendu la bise pour aller quérir un poitrine dans un village voisin. Bref, je ne sais si j'ai eu un accident de décompression, ba voui le village est plus haut que le notre de 100 mètres, mais j'ai eu quelques vertiges qui m'ont gâché le reste de la journée et depuis ça dure, j'en ai marre !

Voici donc quelques images qui viendront illustrer la réalisation de  la recette complète sous peu, En attendant elle "dort " sous le sel prête à ressortir dans quelques jours pour cholestrériser tout mon entourage

 

Heuu..... ça vous intéresse la recette prochainement de Foie de Porc à la Meissounière (moissonière) ?


poitrine-roulee--16-.JPG

 

poitrine-roulee--17-.JPG

En attendant je vous propose de deviner ce qu'il y a dans cette vénérable marmite en fonte, il me faut le nom des ingrédients (attention piège)  qu'il y a sous ce couvercle "ben mascla" bien mâchuré......., et....il n'y a rien à gagner

olives-6879.JPG

Fillon a dit, les temps seront dur pour vous petit peuple d'en bas, nous à la capitale c'est pas notre problème, ici "in Paris capital" on se casse juste la tête pour trouver comment piquer le pognon aux pauvres pour engraisser les riches, alors démerdés vous c'est pas notre problème

Moralité on se chauffe au bois et bientôt on vivra dans l'étable comme au moyen âge , mais entre  l'Ipod et le guérisseur

Bon il y a quoi qui glougloute là dedans

olives-6880.JPG

 

Marichante a trouvé c'est simplement de la couenne qui fond pour faire du gras pour les petits oiseaux qui seront bien heureux de picorer ça demain

Bon d'accord c'est pas très ragoûtant comme image

foie-olives-neige--5-.jpg

 

La vie n'est tolérable qu'avec une marotte, un travail quelconque. Dès qu'on abandonne sa chimère, on meurt de tristesse.

Gustave Flaubert (1821-1880)

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Conserves