Publié le 29 Octobre 2009

Le pouvoir est l'aphrodisiaque suprême.

Henry Alfred Kissinger (1923- )


Moi j'en connais un qui ..........


Il y a des jours où il faut prendre un peu le large, rassurez vous le bateau c'est pas pour moi, et de changer d'air
Donc ce matin Dieu m'est apparu dans un nuages de fumée, je me suis vite planqué car j'avais peur qu'il m'envoie une copie des tables des dix commandements sur la cabucelle (tête).

- Mécréant quitte ta maison et éloigne toi des estubas (carçois)* pour découvrir le monde
Me voila donc parti dans puissante AX vers le Nord, au début tout se passa bien mais je remarquais que l'architecture changeait mais en mieux
Inquiétant ce lion non ? Non, je ne boirais pas de ton eau non potable
Un petit cours d'eau attira mon attention et il fallut que je demande à un manant le nom de ce fleuve
- Je crois que c'est le Colostrum
- Quoi ? un fleuve de lait maternel

- Mais non je crois que c'est le Colostre, je m'étais trompé

Bref cela ressemblait plutôt à un égout

Chemin faisant d'un coup .... je suis tombé sur cette colonne, et là il y avait un contrôle

Voui, elle penche.
- Papiers ! Avez vous le passeport et le visa  pour allez au delà de cette borne ?

Punaise, un passeport pour changer de département c'est quoi ça ? En plus au loin je voyais la neige sur les sommets, comme je n'avais pas envie de refaire Tintin au Tibet et me farcir le yéti, j'ai préféré dire non et prendre un chemin de traverse, soit disant un raccourci

Qué raccourci, vlan une route privée , pitin, c'est quoi ce pays ?
Après une discussion assez tendue avec madame Michelin mon GPS acheté au puces, un route goudronnée gratuite m'a été indiquée sèchement. Tchancrassin je suis tombé sur un panneau vraiment bizarre (vrai)
comme je suis pas très futé cela me laissa perplexe. Déjà que je roulait pas vite , j'ai encore ralenti de peur d'écraser un escargot géant une espèce d'ammonite clonée, ou alors de tomber sur un chantier DDE où les ouvrier grillaient des andouillettes au milieu de la route
Plus loin je suis tombé sur un autre panneau Triangulaire (j'ai oublié de le prendre en photo, misère) avec une pente sévère et encore un petit escargot en bas du panneau, Oh c'est quoi ce pays ?
Du coup je suis rentré dare dare dans mon petit village où les relents de la belle fête des coings (25 octobre) planaient encore
Vé, je ne vais plus nulle part, même si Dieu se déplace en personne pour me sermonner


* Carçois : habitant de Carcès surnommés les "estubas" - les enfumés- à cause du brouillard assez fréquent  qui est inconnu à Cotignac


Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Villages -monuments et paysage

Publié le 28 Octobre 2009

La version commentée, en trois articles étant encore en "Chantier " voici un raccourci qui vous permettra de faire vos olives simplement


Olives vertes cassées au fenouil




  Recette plus longue à réaliser que les simples olives en saumure. En effet la désamérisation va se faire à l’eau claire une à deux fois par jour, mais ne redoutez rien c’est simple et ancestral comme méthode.

  Tout d’abord il vous faut de belles olives, des olives servant à faire des conserves, maintes variétés sont disponibles. Si vous plantez des oliviers pour faire de l’huile, pensez à planter quelques arbres destinés à faire des olives à conserve

La cueillette se fait en principe pour ce type de recette fin septembre début octobre. Cette année elles sont très en avance et mûrissent très vite, c’est pour cela que vous en apercevrez des violettes sur les photos 

Il vous faut un récipient de préférence opaque (jarre vernissée intérieure), mais pour les besoins de l’article je vais un peu en faire dans un bocal de 3 litres.

Remplissez votre bocal à ras bord, puis videz le des olives et remplissez le d’eau claire et fraîche.Cassez au maillet en bois (pas de métal les olives sans les aplatir. Pour ma part je les casse avec une brique pleine, sur une dalle en pierre (si vous en faites 10 kg vous verrez le pourquoi) attention le « jus » des olives tache énormément.

Mettez les olives cassées au fur et à mesure dans l’eau du bocal, car les olives s’oxydent vite à l’air libre

Rincez bien comme il faut et mettez votre bocal à l’abri de la lumièreChangez l’eau impérativement tous les jours, même matin et soir si vous le désirez, l’amertume va disparaître par ce processus simple qui va durer 8 à 15 jours

Goûtez de temps les olives pour voir le degré d’amertume résiduelle que vous désirez garder

Sur le bouchon non hermétique marquer le nombre de fois que vous changer l’eau

 

Le dernier jour préparer la saumure aromatisée

Elle se compose d’une saumure à 10%,  (100 gr de gros sel pour 1 litre d'eau)  laurier, poivre en grain, une branchette de thym, bâtons de fenouil sauvage et fleurs de fenouil sauvage, fenouil en grains si vous ne trouvez pas de fenouil sauvage, girofle (facultatif) écorce d’orange sèche (facultative)

 

  Faite bouillir votre saumure et la laisser refroidir

Rincez une dernière fois vos olives, remplissez votre bocal ou jarre de la saumure, puis ajouter vos olives, le surplus va verser, aucune importance 

Attendez une quinzaine de jours avant de les consommer, la saumure aromatisée aura le temps de parfumer vos olives 

Pour les présenter en apéro, sortez en une petite quantité à la fois, faire un mélange d’huile d’olive, ail et un peu de thym et les passer dedans

 

Et voila c'est tout

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Conserves