Publié le 30 Novembre 2009

source le net

 

http://www.provencemagazine.info/gastro/anchoiade.html

 

Manger Sainement GASTRONOMIE PROVENCALE : les véritables recettes de nos grand'mères provençales , par Michel HUGUES

ANCHOÏADE

  Prendre un bocal d'anchois faire dessaler 10/12 poissons dans de l'eau froide ;après une bonne heure et avoir changé l'eau au moins une fois , lever les arrêtes. Prendre un mortier , de l'huile d'olive, des gousses d'ail épluchées et un peu de vinaigre blanc. Écraser cette préparation avec le pilon en bois d'olivier tout en faisant couler un filet continu d'huile d'olive pour lequel vous serez particulièrement généreux. Comme pour l'aïoli , plus la sauce sera onctueuse, plus le plat sera réussi !

Notez que vous pourrez faire la même chose avec des anchois frais , mon choix personnel .

Prévoir des légumes frais et très colorés , lavez-les et coupez-les en fines lamelles ou en petits cubes selon les cas : poivrons , branches de céleri, choux fleur, petites échalotes , aiguillettes de coeurs de courgettes et de carottes , morceaux de fenouil de culture. Des pommes terre bouillies pelées et des oeufs durs seront particulièrement appréciés . Disposer le tout avec harmonie picturale sur un grand plat carré au centre de la table , n'hésitez pas à faire voisiner le mortier avec l'anchoïade ... et le pilon !

Prévoir du pain de campagne rassis coupé en lamelles et frotté d'ail . Quelques anchois frais et du gros sel : fleur de sel de Camargue sur la table .

A boire avec : un rosé de Provence ou selon ma préférence un rouge léger frais : côte du Ventoux

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Spécialités provençales

Publié le 27 Novembre 2009


La vie dans nos campagnes est devenue rude et dangereuse. En effet les fruits est légumes augmentent terriblement comme vous pouvez le voir sur vos marchés. maintenant le temps des cerises est devenu un période à risques. Beaucoup ne peuvent plus se payer du raisin de table et je trouve cela scandaleux lorsque j'ai vu le prix sur un étal ;  5 euros le kg, oh ça va pas la tête.
J'ai réalisé que j'avais une vrai fortune dans mon jardin, et là les ennuis ont commencé.
Ce matin j'ai encore trouvé une paires de souliers avec les deux pieds dedans, sous un cerisier.
Le gardien de mon verger n'aboie pas , il bouffe, vous le connaissez bien et manifestement il n'aime pas les pieds. Je fais quoi moi, avec toutes ces godasses, aucune est à ma pointure.
Image
 
Cela commence à faire jaser au village, et puis je voulais bien voir aussi la tête qu'avait ces maraudeurs.
Je me suis donc fait prêter un "Wolf", ben oui un simple wolf bien allemand, et cela m'a coûté 1 kg de cerises pour une nuit, croquettes Allemandes non comprises.

Image

Ce que je n'avais pas prévu ce que ce chien ne parlait pas provençal. Bref comment lui expliquer sa tâche ? J'ai donc fait venir un traducteur Provençal/Allemand, et cela ne court pas les rues, et allez hop, encore 1 0 kg de raisins
Il a fallut aussi acheter une chaine à très gros maillons pour attacher mon Tyrex pour ne pas qu'il bouffe le chien, et oui, entre Jurassique et Gothique  c'est la guerre.

Cette histoire commmence à me coûter cher en Cerises, maintenant je les pèse avec une balance au gramme près, une façon d'inventer les centimes de cerises.
Image

En attendant que le wolf ait mordillé un maraudeur je vais mettre les cerises au congélateur avec un gros cadenas.

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Galèjades