Publié le 27 Janvier 2007

La Ruse, ou dure vie à la campagne

 

 

Je vais détourner l'attention d'OB, quoique pas la peine, il est très occupé en ce moment, pour faire un petit article dans son dos, NA.

Donc les pommes de terre Anna et bien ce n'était pas ça, c'était raté mais très mangeable et même bon, mais pas présentable !
Donc pas de photos
Je vais mettre la légende des photos et vous irez les voir ailleurs ICI si elles ne s'affichent pas sur ce blog.

Il a neigé sur notre petit village, une véritable tempête, la température est descendue à  - 6,2°, une horreur. Vous vous rendez compte, 3 mm de neige !!!!
Les ours blancs ont rôdé toute la nuit autour de la maison, impossible d'atteindre le tas de bois pour se chauffer.

Image

J'ai failli me faire mordre, oui Monsieur!!! par une bête étrange et féroce (mais cela est une autre histoire)

Image
La voiture a attrapé froid et la tronçonneuse aussi.
 
Image

  La température dans la maison est descendue à 22°, nous avons des difficultés pour l'approvisionnement en nourriture, il a fallut se rabattre sur de mauvais filets d'anchois à l'huile d'olive, des truffes, les bocaux de foie gras, et quelques cochonneries.

 Image



Image

Sans compter que les boules du sapin de Noël étaient vraiment indigestes, aussi quelle idée d'essayer de faire une salade de tomates avec, certaines n'étaient pas mûres.

 Image

Ce soir dîner maigre, soupe de pois cassés au petit salé fumé,  quelques mauvaises côtelettes à la braise (oui j'ai enfin pu dégager le tas de bois, je vais pouvoir arrêter la chaudière), trois mauvaises pommes de terres sous la cendre, et une misérable salade de fruits de saison, mangue pêches cerises, berk !

  

Dieu que la vie est dure à la campagne

Vivement que la chaleur revienne afin de pouvoir déguster glaces et sorbets.

Le diner de jupi était bien différent : endives braisées, jambon blanc, yaourt maigre et une orange

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Divers

Publié le 27 Janvier 2007

Pommes de terre Anna
( modifiée Jupiter)



Je me lance dans un truc abracadabran aujourd'hui, Faire des pommes de terre Anna au bain marie. Ce n'est pas la peine de vous arracher les cheveux, je sais que cela se faire cuire au four avec des "tonnes de beurre", mais je vous en dirais plus  si cela fonctionne à ma manière.

Tout d'abord une petite vidéo sur la coupe des pommes de terre avec la mandoline, si c'était pour faire des chips par exemple , il faut que que les tranches très fines tombent directement dans de l'eau fraîche (mais cela est une autre histoire), ici donc , je voulais que les pommes de terre gardent leur amidon pour mon expérience. J'ai baissé le son car je joue mal de cet instrument et cela n'est pas très harmonieux car cette mandoline se dégargaille *




gratte gratte


Donc ces pommes de terre pleines d'amidon servent à monter une bizarre recette qui s'éloigne déjà fortement de la vraie, en plus comme je n'ai pas de casserole "Anna" je me sers d'un moule à charlotte. Stop ce n'est pas la peine de me lapider à coup de figues molles.


(environ 0,8 mm) . Par transparence vous apercevez celles qui se chevauchent, pour des chips il faut régler plus fin. Les vraies chips c'est un véritable régal, mais bon je m'égare.

Mais la mandoline sert à bien d'autres choses, par exemple couper des oignons en rondelles pour faire un chutney, pourquoi pas. Jeanne d'Arc pardonne moi de faire une recette "anglOise" avec ces oignons.


L'avantage de la mandoline sur les robots électrique, c'est qu'on peut, (après avoir retiré les couteaux ou les peignes) la "balancer" dans le lave vaisselle, heu.......... celle la, oui, et que l'eau de feu, zut EDF, elle s'en passe.

 

La suite de la recette demain si cela a bien réussi

 

* dégargaille : déjà une info, cet ensuqué de Google ne connaît pas ce mot, alors je vous donne un petit lien sympa qui va vous envoyer sur un métamoral de recherche très sympa Ixquick, lui au moins il me connaît.
Nous employons ce  verbe pour signifier par exemple qu'une chaise bouge sur ses pieds (boulègue) et qu'elle se déstructure, se disjoint. Dans le cas de cette mandoline, j'emploie ce mot pour dire qu'elle ferraille beaucoup en faisant du bruit, mais ce n'est pas du tout la même définition que vous trouverez sur le lien, car ici dans mon petit village on est loin de Toulon (75 km) et déjà le provençal maritime dérive, et puis on est des sauvages, on parle comme on veut, Gruiiiik.


Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Plats Communs