Articles avec #mediterranee tag

Publié le 11 Octobre 2016

 

 Voici deux version, la première en vidéo, l'autre plus classique

 

 

En fin d'article le taboulé express

 

Voici une petite version de la confection rapide d'un taboulé assez normal en Provence
Le vrai Taboulé est Libanais et ne ressemble pas du tout à celui ci, il est beaucoup plus vert sa teneur en persil est élevé ainsi que la menthe, d'ailleurs vous en trouverez un chez
Sathen , essayez vous verrez c'est surprenant mais tout compte fait meilleur.

Pas besoin de balance , un verre suffit pour les mesures

Nota : 1 verre de 28 cl = 225 grammes de semoule de coucous moyennes pré-cuite, quantité bien suffisante pour en faire un gros saladier pour facilement 8 personnes

 

- 1 jus de citron, allongé d'eau (la valeur du verre) ou deux bonne cuillère à soupe de vinaigre sucré Melfor (voir Cricri pour les explication)
- 1 verre de semoule de couscous moyenne
- 1 poivron rouge pelé avec un zyliss, c'est bien plus tendre
- 1 ou plusieurs tomates, préférez celles du jardin (heu il y en aplus)
- 1 poivron vert long doux
- 1 dizaine d'olives noires dénoyautées et hachées grossièrement
- 1 demi concombre pelée (berk j'aime pas)
- 1 oignon blanc doux
- 1 bon bouquet de persil plat , ne pas mettre les tiges
- 1 grosse poignée de sommités de menthe fraiche
- sel, poivre huile d'olive

 

Attention l'huile se mélange une fois le coucous bien gonfé, c'est à dire à la fin juste avant de servir

Suivez la vidéo, attention la chronologie n'est pas respectée, commencer toujours par mettre la semoule, puis le jus de citron et l'eau, si vous augmentez le nombre de tomates tenir compte du jus qu'elles rendront. Si le taboulé est trop humide ajoutez un peu de semoule et laisser reposer

Attention la video met longtemps à démarrer

 

Avant de mettre l'huile bien égrener avec une fourchette
Bè, oui j'avais oublié de le mettre dans ma super production
 vidéo à gros budget

DSC08413

Si vous avez des questions je suis à votre disposition

 


Seconde version

 

Un truc simple et vite fait, d'accord c'est pas trop la saison mais ....
La menthe fraîche est là, la ciboulette aussi, le persil tout tendre idem, le reste bé , c'est hors saison
 
TABOULE EXPRESS
 
DSC06397

Il vous faut ça :

- 1 oignon,
- de la menthe fraîche (jardin)
- du persil frais (jardin)
- 300 à 400 gr de semoule précuite de semoule à couscous (moyen),
- 1 poignée de raisins secs de l'année dernière
- 2 tomates  de "ché pa zou" qui se cachaient dans le fond du frigo,
- 1/2 poivrons vert espagne , je pense
- 1/2 poivron rouge  qui a dû faire le même voyage que le vert
- 10 olives noire dénoyautées hachées
Pas de concombre because je ne l'aime pas dans le taboulé


DSC06390
Plus ce que j'ai oublié sur la photo
soit :
- un couteau d'office
- un gros couteau qui coupe bien
- une planche plane, il vaut mieux
- un zyliss (voir ma secrétaire) pour lever la peau des tomates  de merde et des poivrons de même
- sel,  poivre, jus de deux citrons,
Et l'huile d'olive pour le lendemain

- Dans un grand saladier , versez 300 grammes environ de semoules de couscous moyen
- Arrosez avec 1/2 litre d'eau tiède et des deux jus de citrons, salez poivrez
- Pelez les poivrons et  les tomates au zyliss ,  coupez les en tout petits morceaux
- Émincez très fin l'oignon
- Hachez les olives noires
- Hachez très fin deux tiges de persil et la menthe fraîche
- Jetez le tout dans le grand saladier et touillez


DSC06393

ça prends forme
Ajoutez un peu de semoule si c'est trop "mouillé"
Tassez et ranger le tout avec le dos de la cuillère


DSC06395

Filmez et mettre au réfrigérateur jusqu'au lendemain , tout aura le temps de bien prendre le goût de la menthe
Le lendemain à midi, grattez le taboulé avec une fourchette pour bien séparer les graines, rectifiez en assaisonnement et versez de l'huile d'olive selon votre convenance, mais pas trop autrement cela deviendrait autre chose qu'une crudité rafraîchissante


DSC06396

Voili c'est tout

 

L'espoir de faire revivre un bonheur passé se rallume toujours une fois dans le coeur de l'homme.

Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832)

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #méditerranée

Publié le 31 Août 2016

Les Cocas à la Frita
 

Voici un article qui vient du fond du blog, 2007 . création du blog avril 2006


Comme le Papet disait à Galinette (Ugolin)
- dit : tu les aimes les sous Galinette ?

 

Voici une petite recette Méditerranéenne qui se fait sur tout le pourtour de lade la Méditerranée

 

 

Tout d'abord il faut faire une "Fritas", chose peu compliquée, tout commence par les oignons comme souvent en cuisine

Sortez faire votre marché ou allez dans votre jardin et ramenez :

- 2 oignons blancs et doux
- 1 poivron vert
- 1 poivron rouge
- 1 poivron jaune ,nan, pas la peine
- 6 gousses d'aïl et du bon, pas celui qui sent le moisi
- 4 belles tomates bien charnues genre coeur de boeuf
- 1 oeuf pour la dorure, "avecque" un pinceau pas trop con qui perd pas les poils, choisissez un pinceau jeune non atteint par une calvitie précoce

- 1 petit bouquet garni avec seulement une branchette de thym des garrigues et une feuille de laurier, niet persil

Passez votre joli tablier à carreau, armez vous d'une planche impeccable,

Image

Vi elle n'est pas impecc mais les couteaux coupent

N'oubliez pas l'huile d'olive et le presse aïl.
Poussez votre hotte aspirante à fond afin que vos voisins profitent de la bonne odeur de vos légumes qui exalent leurs âromes.

Pour avoir un meilleur résultat plus doux , enlevez la peau des poivrons en les grillant sur la flamme du gaz, puis vous les passez sous le robinet d'eau froide , le temps est très réduit de la sorte et la peau part facilement, c'est truc de cuisinier pressé, ou alors les mettre dans un papier.

Image
 

Détaillez en tous petits morceaux les oignons , les poivrons , épépinez les tomates et faites de même.
Faire revenir doucement dans l'ordre dans une belle poêle bien culotté , les oignons, les poivrons, puis les tomates, écrasez l'aïl à mi-cuisson, salez poivrer et laisser réduire

Bon ce n'était pas difficile.

Les Cocas

On va faire une pâte brisée à l'huile , ben oui pensez qu'avant nous n'avions pas de beurre, vous n'êtes pas au pays de la chantilly ici, d'ailleurs encore une année de sécheresse et nous passerons en zone semi désertique bésaï (peut être).

Passons à la pâte brisée à l'huile, ne rigolez pas ! Méfi ! C'est facile
Mettre environ 500 grammes, un peu de sel et faire une petit tas sur votre belle toile ciré
Attention il n'y a pas de levure
Ajoutez un verre d'environ 10 à 12 cl d'huile d'arachide ou de tournesol, ou pour les riches de l'huile d'olive.
Verser de temps de l'eau tiède
Touillez et faites bien rentrer la farine au maximum, la pâte ne doit plus coller à vos doigts de fée. Pour les sorcières je vous recommande de vous couper les ongles.
Faire une jolie boule, puis des petites
Sortez votre arme secrète "le morceau de manche à balai", c'est radical pour faire des abaisses minces de la grosseur d'une assiette à dessert et de 1,5 mm environ d'épaisseur
Ensuite suivez les images c'est pas sorcier.

Image

Comme ce ne sont pas mes Images ce n'est pas mon manche à balai, c'est une maie de l'époque qui m'avait guidé à cette époque

Avant de fermer verser une petite rasade d'huile pimenté pour celles qui aiment
Replier et bien coller les bord à l'eau ou à l'oeuf
Dorez le dessus de vos Cocas

Image
Tupperware était passé par là , pas de jolie nappe provençale ou à carreau, mais l'important c'est ce que l'on mange, hein !

Ouvrez la bouche de votre four et enfournez à 215° et surveillez pour obtenir ce résultat, je ne peux pas vous donner un temps précis cela dépend vraiment de votre four.

Image
Ici les Cocas sont à la friture

Sachez que cette recette se faisait traditionnellement à grande friture, bé on avait pas de four avant. C'est plus gouteux mais plus gras évidemment (les mettre sur du sopalin pour absorber l'excès de gras dans ce cas là)
Vous pouvez les congelez sous vide sans problème, mais c'est un repas de grande famille alors faites venir des amis.


Vous pouvez aussi mettre les garnitures de votre choix , mais faites bien cuire les aliments avant de les enfermer dans les cocas , par exemple du saumon, ou des champignons , quelques schtroumps, il faut que cela soit goûteux,- mucho gustoso-

 

Et pour les dames, deux petits loirs très curieux qui sortent de ma toiture, mais ma chatte très chasseuse se fait un plaisir de les tuer et de les mettre sur le paillasson

Image

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #méditerranée