1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 00:03

Voici enfin cette confiture de Pastèque que j'appelle confiture d'or

Cette pastèque à plusieurs noms selon les endroits, citre, pastèque blanche ou gingérines

____________________________________
Cette fois retroussez vous les manches et remontez vos collants, voici une recette de confiture de Pastèque à Confiture, de son vrai nom Gigérine ou Citre. Cette grosse pastèque de forme allongée vert pâle ne se consomme que cuite , la recette que je vous présente est très banale en Provence mais tout de même en voie de disparition. Ne vous en faites pas je garde les graines précieusement, si vous en voulez, je vous en offre gracieusement

 

DSC02841
Celle ci pèse environ 8 kg, le surplus des champs était donné aux animaux de la ferme "avant"

Sortons les armes et pas mal de temps , car cette confiture se fait en trois actes

Acte I :
- achetez ou faites vous donner gracieusement ces fameuses gigérines
- faites  provision de citrons et de sucre cristalissé, et un peu de vanille de qualité, du premier choix Vanille Bourbon , cadeau précieux d'une amie blogueuse
- n'oubliez les pots non plus

DSC02839
Et bé oui la nappe n'est pas jojo

Les proportions sont simples , 1 kilo de pulpe = 1 kilo de sucre et 1/2 citron, plus 1/4 de bâton de vanille non ouvert, afin de ne pas avoir de graine noires dans cettte confiture au reflet d'or.
Pour la découpe suivez les images (vous pouvez utiliser une mandolines bien réglée), commencez par la couper en grosse rondelles, puis levez la peau extérieure , puis le centre qui est plein de pépins, oui je sais certains mettre le centre épépinés et bé moi non et c'est meilleur.


Coupez des lamelles de cette épaisseur environ, plus fin cela cuira plus vite, mais vous sentirez moins la matière en bouche , car là est le but, avoir des morceaux quasiment confits, miam.
DSC02842

Par couches successives, mettez vos morceaux, plus du sucre , vanille et citron
DSC02846

La pulpe se gorge de sucre et rend sont eau (attention il ne faut aucun ajout de liquide quelconque)
DSC02849
Finissez par une couche de sucre et couvrez avec un beau linge blanc immaculé, serrez le drap avec une ficelle autour du récipient  (pour éviter que des petits intrus viennent gouter le susucre)

LAISSER MACERER TOUTE LA NUIT

DSC02856


Acte II:

Merdum le soleil est encore là.
- Prendre la bassine à bras le corps et mettre à chauffer très lentement, touiller très légèrement. au premier bouillon arrêtez tout , STOP
- Laissez macérer tout le jour à couvert

DSC02924


Acte lll

Finalisation et mise en pot

- Le soir; remettre à cuire afin que les lamelles de pastèque deviennent transparentes, tester le perlé de votre confiture en mettant de temps en temps un doigt de confiture dans des pots froid et faites couler sur les paroies

 

- Regarder bien l'épaisseur que vous voulez , et arrêtez tout, n'oubliez pas de lever les bâtons de vanille

 

- Mettez en pots délicatement, pour obtenir ce véritable trésor doré

DSC02946

La confiture doit être transparente et pas trop brune
DSC02913

 

Et si vous avez de la patience vous pouvez même découper des billes de 20 mm avec une cuillère à lever (parisienne)

Image

Partager cet article

Published by jupiter - dans Conserves
commenter cet article

commentaires

Mireille 11/01/2012


Ce ne serait vraiment pas juste qu'un gars comme l'auteur de la Cachina soit malade et/ou fatigué. Je crois parler au nom de tous tes lecteurs, qui découvrent tes miams et tes galéjades avec le
même plaisir que mon moimême, pour te souhaiter un prompt et joyeux rétablissement.


Aujourd'hui, j'ai fait la confiture de mérévilles, qui a mariné depuis hier dans son sucre. J'ai mis le spongieux, mais découpé en tous petits cubes, pour lier un peu le liquide, et puis des gros
cubes. Des demi-tranches de citron, comme tu fais, et des gousses de vanille, mais tant pis pour la présence des graines noires, je les ai coupées pour avoir plein d'arôme.


Comme je trouvais la confiture un peu liquide j'ai mis de l'agar-agar dedans, finalement je suis pas sûre que ce soit utile, elle est très figée et l'aurait sans doute été sans cette petite
astuce.

la cigale 18/05/2012


Comme Mireille maman appellait ça confiture de mérinville . J'ai un souvenir de ces morceaux confits que j'allais chercher dans le pots avec mes petits doigts quand j'étais enfants .... Cela fait
quelques années que je me suis mise aux confitures mais celle là je n'en ai jamais fait et j'adorerai que mes enfants goutent ce fruit pas facile à trouver . J'espère avoir de vos
graines ...on a un jardin assez grand pour pouvoir les planter . Je vous souhaite un bon week-end patrick et surtout une bonne santé . Bisous. La cigale

Mireille 19/05/2012


Vous cherchez des graines ? J'en ai prélevé sur la méréville que j'ai confite l'an dernier. Je les ai faites sécher au dessus du frigo. J'en ai fait un semis, les petits plants ont déjà deux
feuilles. J'ignore encore si les plants issus de ces graines peuvent produire des fruits mais j'imagine qu'il y a peu de gens qui se sont amusés à hybrider la pastèque à confire, non ? Si vous
voulez, n'hésitez pas à m'envoyer un mail, je vous ferai parvenir quelques graines ;)

constelacion 01/10/2012


j'ai fait connaissance de cette pastèque "à confitures" il y a juste quelques semaines (il était temps !), est-ce cette variété qui donne le "cabello de angel" des Espagnols ?

kat 09/11/2012


bonjour! j'ai terminé hier soir la 3eme partie dela confiture j'avais coupé en lamelles fines comme sur la photo,
mis des citrons bio ,de la vanille , un peu moins de sucre qu'il est dit et fait en 3 episodes  ...et à la fin,je n'en pouvais plus d'attendre que cela devienne orangé ...les lamelles
sont  translucides mais sont restées vertes..par contre cela doit etre assez cuit car c'est une gelée ; un peu sucré à mon gout, mais tres joli !


Normal que cela ne soit pas orangé?


je voulais rajouter que votre blog est tres sympa! j'ai commencé à regarder les recettes.

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog