Les Migas (plan d'austérité qui finira par venir)

Publié le 10 Juin 2015

  Vu le " Plan d'austérité qui rure et perdure", voici une recette pour résister
 
Las Migas
 

Cette fois je vais m'en prendre plein la tête car la recette des Migas existe en moultes  versions dans pas mal de pays méditerranéens, cela à base de pain rassis, semoule de coucous , de semoule de blé dur, et j'en ai même trouvé sur le net à base de semoule de maïs.

 

 

Celle que je  vous donne vient directement de la Province d'Almeria en Andalousie

Ma belle sœur m'a invité il y a quelques jours pour manger ces fameuses migas, qui sont servies maintenant dans les Restaurants, un peu comme si nous on s'émerveillait devant un bon aïlet*, ah punaise. Ils ne perdent pas le Nord les restos !

 

Dans cette version, la recette est réalisée avec comme ingrédient principal de la farine.

Attention c'est un plat très très  rustique, très nourrissant et pas « light » comme on dit maintenant.

Ce repas était servi le matin aux travailleurs des champs ou autres afin qu'ils tiennent le coup   jusqu'à 15 heures, pour le repas principal

La garniture était à la discrétion et à la fortune du pot comme on dirait ici, attention ce que je vous raconte est réel.

Donc cela pouvait aussi bien accompagné de rien, et oui, il y avait juste le goût de l'ail rôti ou d'un bout de longanissse

Ou alors avec des viandes, des produits de la mer, souvent de sardines grillées

 

Cette fois j'ai joué l'invité et j'ai regardé car c'était ma belle sœur qui officiait.

 

Ingrédients :

 

- 1,5 kg de farine (cela est fonction des convives)

- 1 BON verre d'huile d'olive

- de l'eau chaude salée *

- 1 grosse tête d'ail en chemise

 

Faites revenir votre ail, un peu de saucisse sèche, ou de longanisse, dans l'huile d'olive puis retirez les, vous  les remettrez vers la fin autrement ils risquent de brûler

Dans une jatte ou saladier, délayer la farine et l'eau pour avoir une consistance un peu plus liquide qu'une pâte à pain

Versez le tout dans une bassine émaillée ou  un genre de wok anti adhésif

Commencez à feu doux et tournez avec une bonne spatule ou cuillère en bois, jusqu'à ce que des boulettes commencent à se former et se colorent

ATTENTION, n'arrêtez jamais de tourner, bonjour le coude

Remettez l'ail, les charcuteries s'il y en a

Tournez encore un moment pour obtenir cette consistance ci- dessous

Servez chaud avec les garnitures que vous avez sous la main

 

Ma belle sœur avait largement pourvu en viande cette Migas, rôti de porc, lapin aux olives, noires, et j'en passe, c'était le top, bysance avant l'austérité

 

Lorsqu'il restait de ces migas, elles étaient resservies le lendemain, seules, pour accompagner le café.

Oui je ne blague pas.

 

 

 

* Quantité d'eau, : au plus vous mettez d'eau au plus long cela sera car il faut que cette eau s'évapore lentement

* Aïlet : aioli garnie, en Provence on dit "un" aïlet, c'est vrai, beaucoup de mots chenage de genre , par exemple un "lièvre" deviendra "une lèbre"

 

 

Rédigé par jupiter

Publié dans #Recette méditerrannée

Commenter cet article

marie jo 24/02/2016 16:58

La meilleure recette est avec la semoule comme la faisait ma grand mère!!

antonia 10/09/2015 08:56

Bonjour, j'ai moi fait on les migas a la semoule ( pas au couscous) les jours de pluie, on m'avais raconte que comme les hommes ne pouvait pas aller a la chasse, reste plus que les migas
Semoule ,ail eau ,sel
On fait revenir le petit sale saucisse et l'ail , puis on rajoute l'eau quand elle bou, on ajoute le double de semoule et la faut secher la semoule remuer ca muscle le bras , mais il a toujours de la semoule qui grille au faut humm et tout le monde la veut lol on rajoute des olives noires et des poivrons qu'on aura cuit a par dans de l'huile , on accompagne de poisson grilles bleu , de harents dans a l'huile
Oui c'est plat de pauvre.
Des qu'il tombe 2 gouttes on telephone a la mama pour lui dire , t'as fait des migas t'as vue le ciel?
Tu parles !!!
j'ai un cousin qui fait a 200 km pour venir les manger , sa femme n'est pas andalouse
C'est un plat de famille de retour aux sources simple conviviale , faut savoir que normalement il se mange carrement direct dans la poele, seulement les adultes , les enfants dans des assiettes
Merci jupi pour cette piqure de rapel

jupi 10/09/2015 10:00

bonjour antonia, je vais copier votre recette. Ma femme est andalouse de Carboneras, quelques fois en famille on en mange, c'est vraiment un coupe faim, mais tout le monde aime

lizagrèce 11/06/2015 15:37

Et si de l'austérité nous passons à la disette, on ne met plus la saucisse ?

jupiter 12/06/2015 11:49

mais bien souvent il n'y avait que l'huile eau farine me disait ma belle mère, disette sous franco

marithe 11/06/2015 10:32

ba dis donc je ne connais pas mais ça doit pas être mauvais roo bisous mon jupinou

jupiter 12/06/2015 11:50

disons que cela se mange, et en espagne les restaurateur vendent ce plat de miséreux au prix fort
rooooo bisous

Liliane 11/06/2015 09:40

Depuis le temps, je n'ai pas essayé... Ca ne me tente vraiment pas... Il faut avoir un sacré estomac !
Belle journée dans ton beau pays... J'espère que tu vas bien avec le soleil !
Bonne journée au Sud. RÔOOoooo bisousssSSSS mon Jupinou.

jupiter 12/06/2015 11:52

et bien ça passe, c'est l'intestin qui déguste pour assimilier cette farine huile crue
hier on avait le soleil
aujourd'hui bof c'est mitigé, juste 26) dehors
rooooo bisous

René 11/06/2015 09:24

Bonjour Jupi.
Certainement bourratif mais c'est la crise comme tu dis et certains seraient bien heureux d'avoir un repas comme celui-ci.
Ils annonçaient de la pluie pour hier et nada. Arrosage ce matin aux auroes!!!! Je vais déjà à la douche.
Belle journée à tous*.

jupiter 12/06/2015 11:52

comme je te disait , on a eu que qq gouttes cette nuit, même pas une arrosage

Le vieux scaf 11/06/2015 07:41

J'aime mieux les pâtes et les pommes de terre
Cette recette viendrait donc de Seville, raison de plus de ne pas apprécier, n'ayant pas gardé un bon souvenir des l'Andalousie sauf le Pay-pay et le salon Moderno à Cadix.

jupiter 11/06/2015 08:18

idem,
cette recette revient en vogue en andalousie, et bien sur les restaurateur le font payer bien cher,,,,,, belle cagade
vive les pâtes et le pdt comme tu dis

Galinette 25/05/2014 20:13


Bonsoir


J'ai fach cette recette que je ne connaissez pas et c'est très bon!!!!


Mercé et fatot serado

La Cachina 26/05/2014 11:30



je vais bientôt en faire avec de la semoule de blé


merci à vous



Liliane 24/05/2014 22:43


Y a pas de sauce pour faire descendre tout ça ? Je ne sais pas si ça me plairait, de la farine bouillie... Ce doit être sec et touiller autant pour arriver à ces boulettes...
Merci en tout cas j'ai appris quelque chose ! Je ne savais pas que ça existait...
Bonne fête aux deux femmes de ta vie ! Belle soirée au Sud. RÔOOoooo bisous mon Jupinou.

La Cachina 25/05/2014 10:53



c'est une repas de subsistance , il y a l'huile qui sert à faire passer, et tu es vite rassasier


c'est très courant dans le pourtour méditerrannéen, mais pas en france , ni en italie


c'est ma fête na, car en ce moment je suis tout cassé, je déguste tous les jours, un enfer


 


rooooo   bisous



lanonna 24/05/2014 15:43


j ai connu la version semoule de blé.... la tienne a l'air plutot miam

La Cachina 24/05/2014 17:35



j'ai entendu parlé de celle à la semoule, lanonna, mais jamais goûté



rolande 24/05/2014 14:58


Ah les bonnes migas de ma grand mère, pure sévillanne !!!! va falloir que j'y pense un jour car en ce moment mes boyaux doivent rester au repos !!!! bon dimanche

La Cachina 24/05/2014 17:34



celles-là, viennent de Carboneras Rolande, ma femme est andalouse de naissance



Sophie 24/05/2014 13:53


Une bonne cuisine qui tient au ventre, du temps où on ne comptait pas les calories et où il n'y avait pas toute cette malbouffe de l'industrie agroalimentaire bien pire pour la santé.

La Cachina 24/05/2014 17:33



c'était surtout un plat pas cher nourrissant, la vie était pas facile en espagne à cette époque, mon beau père est venu en France car comme il était agriculteur, la garde civile venait toujours
le dévaliser



galinette 24/05/2014 13:45


Adièu


Et bé voilà un goustaroun que je vais m'enpresser deï fach.


Mercé et bono journado

La Cachina 24/05/2014 17:31



c'est facile mais il faut touiller tout le temps pour faire des boulettes


adiou



René 24/05/2014 11:59


Bonjour Jupi.


Quand tu avales la 1ère bouchée, tu dois entendre " bang " au fond de l'estomac ! Hihi. Plaisanterie mise à part, c'st délicieux et ça nourrit son homme.


Belle journée ensoleillée à tous *.

La Cachina 24/05/2014 17:30



oui ça bourre, ils en mangent même sucré maintenant !!!!!



Lau 09/05/2013 19:53


mmh, on doit tous avoir un pauvre paysan travailleur qui se repose au fond de nous..Quand j'ai envie de ce genre de plat, c l'obsession jusqu'à ce que ça se fasse..Néanmoins, je ne les réussis
pas trés bien..je les fais plutot avec du pain sec...J'aimerais bien connaitre une bonne recette de migas au pain et..à la semoule..Alors si un jour votre belle-soeur repasse...En tous cas, merci
pour celle-ci, et à bientot.

La Cachina 24/05/2014 09:21



oui Lau tu vas chez christophe certain


 


http://www.cuisine-pied-noir.com/genre/migas/