Publié le 15 Juin 2006

ATTENTION ARTICLE EN CONSTRUCTION


C'est l'époque des amandons alors il faut profiter de ce que nous offre la nature à cette époque de l'année.
Cette fois c'est encore une recette du grand Sud que j'avais mangé il y a bien longtemps en Andalousie
Il faut que les amandons soit bien formés et l'amande tendre et blanche comme du lait d'ânesse.

IMAGE AMANDONS

En premier il vous faudra allez voler ou quémander une petite gorbelette d'amandons chez votre voisine, ensuite le blabla habituel, et pour finir c'est elle qui aura tout fait, vous prendrez juste les photos en expliquant que c'est pour un blog Cosmiquement connu et que même les habitants des lunes de Jupiter viennent en chercher sur terre.
Enfin bref , le blabla de la soupe au choux , mais version Provençale avec des amandons

Plus sérieusement

L'emploi du mortier et pilon est recommandé, mais vous pouvez le faire au mixer, mais le goût et la texture change.Je vous conseille le mixer pour celle qui ont l'habitude de monter la moyonnaise avec cet appareil, car cette soupe est en fait une émulsion froide.



Triez les amandons en cassant l'amande coque qui est encore tendre, puis enlever la peau de l'amande avec l'ongle

IMAGE AMANDONS TRIES

Souriez vous allez faire des économie cette recette ne nécessite pas de cuisson

Il faut pour 3 personnes bien portantes et qui on un peu d'appétit :

- 250 grammes damandons triés
- 1 bonne poignée de mie de pain trempée dans du lait de chèvre (ben oui on est dans le sud)
- 2 bonnes gousses d'aïl dégermées
- 1 verre ou plus d'huile d'olive extra vierge
- 1 fouet (en principe cette émulsion se monte au pilon, mais c'est plus qu'hasardeux, bigre quel mot casardeux)
- 1 cuillère à soupe de vianigre de vin de Xéres (le vinaigre de vin convient bien , naturellement, je ne vais pas vous faire courir à Xéres)
- et un peu des sel pour rectifier
- un peu d'eau fraîche mais cela c'est pour la fin
- quelques gros raisin secs trempés la veille (facultatif)

Pour le reste on va voir

- Pilez l'ail bien fin dans votre mortier
- Ensuite essorez la mie de pain et pillez avec l'ail et un poil de sel, attention pas de poivre, vous allez obtenir une mixture blanche et fine si vous faites bien comme je dis, il ne doit pas rester de liquide
- Maintenant ajoutez l'huile en petit filet comme pour monter une aïoli, attention il n'y a pas d'oeuf, mettre un peu de vinaigre de temps en temps pour "aider" l'émulsion
Cette émulsion doit rester stable.


Réservez au réfrigérateur (en espagne cela se mange tout de suite)

Au moment de servir sortir l'ajoblanco, et détendez le avec un poil de lait froid ou d'eau froide, incorporez ensuite les raisins gonflés et passés au sopalin
Rectifiez l'assaisonnement en sel dans votre assiette.

Beaucoup de travail pour trois assiettes de "soupe"

Moralité apprenez à la faire préparer par votre voisine anglaise, qui va tout faire pour la réussir. Allez manger l'ajoblanco chez elle en la félicitant et en lui faisant une place d'honneur sur votre blog, dans un article :

L'Angleterre sauve la cuisine méditerranéenne

Un jour je vous présenterai la cuisine de ma voisine, salle d'opération stérile garantie.



Préparation
  1. Mettre la mie de pain à tremper.
  2. Ecraser dans un mortier l'ail épluché et le sel. Ajouter la mie de pain égouttée.
  3. Si on choisit la méthode artisanale, continuer toutes les opérations dans le mortier ou dornillo. Sinon, on utilisera le mixeur uniquement à partir de ce stade. Ajouter les amandes et continuer de travailler la pâte.
  4. Lorsque le mélange acquiert une consistance plus homogène, ajouter l'huile d'olive en filet pour créer l'émulsion.
  5. Incorporer ensuite le vinaigre et continuer de travailler pour obtenir une pâte moelleuse. Ajouter pour finir l'eau très froide jusqu'à obtenir la densité souhaitée.
  6. Garder au réfrigérateur jusqu'au moment de servir. Avant de servir, corriger la quantité de sel et de vinaigre à volonté. Répartir les grains de muscat sur le mélange après l'avoir versé dans le récipie

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Recette méditerrannée

Publié le 11 Juin 2006

Aujourd'hui, vengeance.
Les moustiques tigrés m'ont sussuré la chanson du Chykungunya toute la nuit. J'ai sorti la panoplie de répulsif et moralité ce matin c'était moi qui était KO ou répulsé comme vous voulez.

Je me  suis donc vengé à midi contre son proche "cousin" la gambas tigrée sans aile.
Après quelques minutes à l'eau bouillante, je me suis régalé à leur arracher la carapace pour les tremper ensuite dans une mayonnaise, puis elles ont fini atrocement dans mon suc gastrique.
Pour ceux qui ont des morpions vous pouvez vous venger sur les crabes, mais je vous conseille tout de même de voir un médecin.

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Divers