Publié le 20 Avril 2015

Voici une petite recette de rien du tout mais bien goûteuse, facile à préparer avec peu de chose. C'est très très basique, bon marché si vous utilisez des tomates en boites et cela vous évitera de continuer à boufailler du surgelé plein de mauvaises graisses et autres joyeusetés, question ail c'est une cata, il vient du chili , juste la porte à coté

On oublie un peu trop que la France est une pays agricole où quasiment tout pousse bien, surtour un produit de première nécessité "les Taxes", plante qui se multiplie vite et donne pas de travail

Lapin à la tomate d'hiver et ail du chili

 

Cuisson totale : environ une heure

Pour cela il vous faudra :

- 1 gros oignon blanc
- 1 Lapin coupé en morceau
- 2 boite de tomate pelées 1/2

- un peu de persil à hâcher avec l'ail

- 2 cuillères à soupe de coulis concentré
- 6 à 8 gousses d'ail, le meilleur que vous trouvez
- 1 beau bouquet garni au "pèbre d'aï" poivre d'âne ou sarriette
- 1/2 verre de fond de veau
- sel, poivre , huile d'olive


Faites revenir vos morceaux dans un peu d'huile d'olives

- Réservez une fois dorés

 

Ma femme a voulu du mauvais poivron de serre (perso j'en mets pas)

Ma femme a voulu du mauvais poivron de serre (perso j'en mets pas)

- Faites revenir votre oignon émincez , puis vos tomates et coulis
- Remettez votre lapin dans la sauteuse et ajoutez le verre de fond de volaille et le bouquet garni

- salez poivrez, ajoutez la moitié de l'ail haché
- Faites cuire à couvert 1/2 heures puis touillez un peu, découvrez ,l'ail haché, rectifiez l'assaisonnement et faite cuire encore 7/8 minutes

- Servir avec des pâtes ou  riz blanc cuit dans un fond de volaille ou des pommes de terre vapeur

Lapin à la tomate d'hiver et ail du chili

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Divers

Publié le 20 Avril 2015

Moules gratinées

 

Un baiser est une gourmandise qui ne fait pas grossir.
Ferdinand Léopold Oyono (1929-2010)

 

Dernièrement il y a pas si longtemps ma femme à demandé des moules gratinées au resto, putain une cagade on aurait dit des moules rachitiques passées au lance flammes, j'estime qu'un restaurateur devrait au moins maîtrisé cette technique facile,, mon Dieu quel horreur ! Tant pis pour vous je ne dirais pas le restaurant qui à servi "ça" dans mon village, na

Tout d'abord il faut de belles moules bien fraîches, celles des cannebiers à St Tropez étaient excellentes il y a.....(bé oui je fais du gâtisme, pourtant je connais encore des gens qui connaissaient ces moules douces et charnues...et oui autres temps)

Nettoyez et grattez les moules arrachez le byssus, puis les rincer, éliminez les cassées et celles qui ne veulent pas se refermer

Puis passez à la scéance gore  car il va falloir planter la pointe de votre couteau dans une moule vivante, un vidéo va vous y aider

Une fois vos moules ouvertes (voir ..............................http://la-cachina.over-blog.com/article-comment-ouvrir-des-moules-avec-un-opinel-video-73128447.html

Certains diront de faire ouvrir les moules par la chaleur, mais je vous garanti que cela n'a pas le même goût d'iode qui se mélange à la panure.

Les disposer à plat dans un plateau.

 

Aidez vous de papier alu afin qu’elle restent bien à plat et qu’elles cuisent juste un peu dans leur eau

  Pendant qu’elles passent un peu au four, préparez une panure avec persil ail et pain sec uniquement

 

Sortez vos moules mi-cuites et remplissez les avec une cuillère dans le plat où elle seront servies,

Vous remarquerez qu’il reste de l’eau qui va imprégner la panure

Mettez quelques gouttes d’huile d’olive sur la panure et faire un peu gratiner

Servir immédiatement

 Attention au moules d'été venues du nord, à évitez, sauf....Ba oui, ça pardonne pas une mauvaise moule, surtout celles qui traînent sur la plage, on peut même choper des MST 

Voir les commentaires