Articles avec #galejades tag

Publié le 1 Avril 2011

Une vieille histoire pour passer votre Samedi et Dimanche
Le Salaire de la Peur 1/2

 

Petite historiette ayant pour référence le célèbre film en noir et blanc de Henri Georges Clouzot avec Yves Montant et Charles Vanel.
Image
Ce jour là, il fallait que je m'occupe les mains et l'esprit, alors quoi de mieux que de faire une soupe au pistou qui prends beaucoup de temps. Me voici donc parti pour une bonne matinée d'épluchage et de touillage, mais en cours de route , vu mon frigo vide, il a fallut que j'improvise une fausse soupe au pistou, n'ayez crainte , c'est bon tout de même, les estivant s'y casseraient le nez, ou plutôt la bouche.
Merdum mon basilic était tout pâle , minable, c'est normal je n'arrose plus rien. Faire du faux basilic cela est assez difficile. Trouver du basilic dans les bois ça c'est impossible même pour un blagueur,. Vous avez plus de chance de tomber sur une mini plantation de cannabis.
Image
Basilic, basilic ? En plus j'en avais fait une grosse gamate*, presque pour un régiment. Bref la soupe était cuite depuis longtemps et point de basilic. Cette cogitation m'avait mené au alentour de 18 heures , et oui on réfléchit lentement dans le midi. Soudain un petit neurone caché me dit:
- jupi, ton collègue le confiturier , il a plein de basilic.
Pinaise, c'est vrai, en plus du bon vrai basilic qui sent bon, et pas du basilic de serre. Mais je me voyais mal me pointer en disant:
- Salut je te pique un peu de basilic parce que j'ai fait une soupe au pistou etc.... et en plus il aime cette soupe.
Bon, allez autant monter la soupe au pistou chez lui et la manger en famille , c'est mieux. Et vas y que je cale la marmite dans le coffre de ma petite AX  toujours vivante, et hop en route Simone .
Ah, oui, vous vous dites : elle est bien rouge cette soupe ? ben ouais, comme je n'avais plus de tomates j'ai un peu trop forcé sur le coulis.
Et c'est quoi à coté Giandor ? c'est du chocolat Suisse ramolli par la chaleur de la soupe et du temps. Voilà vous savez tout.
Image
Zou, on va y aller doucement, et voila que je me rappelle que j'habite à la pente, aïe ; aïe,
Molo jupi, vas doucement comme disait Killy en 1968. Bè, doucement avec tous ces enfoirés de touristes qui roulent au milieu, ho ici les routes sont étroites counas*
Traversée du village épique, slalom entre les piétons, puis côte pendant 6 km. Je roulais comme sur des oeufs, en essayant de pas faire un bouchon , vitesse maxi 25, le temps était lourd et déjà j'escoulantais*et une odeur de soupe commençait à poindre
Tut, tut !!!
- Et merde! passe couillon avec ton 4x4 plein de roues, oh je transporte quelques choses de fragile Môa.
Et c'est à cet endroit de ce périple que m'aparu le Seigneur, non la similitude avec le Salaire de la Peur, Vanel suant assis sur la mort.
Qôa, la soupe au pistou c'est pas dangereux ?
Ho , les haricot ça pètent !!! même en noir et blanc
Image
5 kilomètres plus loin un éclair de lucidité éclaira mes pauvres neurones affaiblis,
- Con, tu pouvais la mettre dans la cocotte minute !!
Ben mouais , on est con dans le midi.
6 kilomètres , ouf ! quoi ouf ? et le chemin en terre, la vache . Il y en avait que 50 mètres, mais 50 mètres dans les cailloux c'est beaucoup pour une soupe .
Crac, crac, première pierre, l'Ax encaissa le choc pour la première fois ! oui , je vois vous vous dites jupi va nous faire sur 50 mètres le chemin de croix de Jésus.
Meuhhh, non! c'est juste pour vous faire comprendre que ces 50 mètres allaient être aussi long que les six kilomètres auparavant.
Oui; jupi est bête , il aurait pu arrêter la tuture et porter la marmite à la main.
Tout d'un coup je vois le collègue qui arrive et me demande
- t'as crevé que tu vas si doucement, oh putain t'es malade tu coules l'eau !
- et non, con, c'est cette putain de soupe au pistou, en plus ton cheming est pourri de trous, (notez que les trous ne sont que des bosses à l'envers)
- oh gaga, tu veux pas que je te fasses une autoroute , aussi, oh  elle sent bon ta soupe !
- tu parles il doit y en avoir plein le coffre
- pourquoi tu l'as pas mise dans une cocotte minute ?
cric,cric,cric, fit le couteau que l'on remue dans la plaie
- non , pourquoi ? dis-je d'un regard angélique qui larde de couteaux
Bref 38 mètres plus loin j'ouvris le coffre sur le désastre, enfin, juste un petit désastre.
Pas plutôt sorti la marmite, que  sa meute de chien sauta dans le coffre pour lécher les restes.
Bonnard pas de nettoyage.
Je vous passe les détails de la confection du pistou, le repas etc.....par contre le retour avec la marmite vide fût mouvementé, très mouvementé , mais cela est pour demain


On détermine la vraie valeur d'un homme, en notant, en premier lieu, à quel degré et dans quel sens il est arrivé à se libérer du Moi.
Albert Einstein (1879-1955)

La suite demain...
*gamate : auge , par déformation grosse marmite , grosse quantité
*counas : forme gentille de connard
*escoulanter : transpirer à grosses gouttes

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Galèjades

Publié le 1 Avril 2011

Après l'omelette en spray voici dans la lignée des produits qui vous simplifient la cuisine  les deux incontournables , les huîtres et les asperges,  ceux -ci sont 100% bio supernaturel.  De plus, finies de coupures et plus d'épluchure que demander de mieux

Laisser vous séduire par le 21 ème siècle plein de surprise et de bonnes nouvelles, et n'oubliez de mettre vos sous à la banque qui souffrent de la crise

Votez pour nos politiques (arapèdes) en crise eux aussi, soutenez les ils sont malheureux pourtant ils ne veulent que votre bien !

Pensez aussi à vous faire vacciner contre le H1lN1er avril, il faut résorber les stocks

 

Avant ces horreurs ci-dessous voici une citation simple


La bouillabaisse, c'est du poisson avec du soleil.
Alfred Capus (1858-1922)

 

 

.
.Ne vous cassez plua la tête en ce beau jour de printemps, la technologie travaille à votre place

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Galèjades